EICMA 2018 : Les motos du musée des Forze Armate par Jean-Michel Lainé

EICMA 2018 : Les motos du musée des Forze Armate

Il y a des nouveautés et des choses étonnantes au salon EICMA dont des machines du musée des véhicules militaires exposées par les forces armées italiennes dont Gilera et Moto Guzzi. Ce genre d'exposition est plutôt rare de la part des institutions.
Par Jean-Michel Lainé

Des motos de la seconde guerre mondiale

L'exposition n'était pas très grande puisqu'il n'y avait que 3 motos mais le stand n'était pas bien grand non plus et une grande partie de cette surface était prise par un quad très moderne pour sa part. Quoi qu'il en soit, elle a le mérite d'être là. Les forces armées italiennes avaient apporté de jolies pièces de collections qui dataient de la seconde guerre mondiale. Si la première guerre mondiale avait été marquée par l'arrivée des premiers chars sur les champs de bataille, la seconde guerre mondiale voyait débarquer des motos. Débarquer au sens propre puisque de nombreuses Harley Davidson sont arrivées sur les plages de Normandie en même temps que d'innombrables Jeep Willys.

indian de 1941 vue depuis la gilera sur le stand de l eicma
Indian de 1941 vue depuis la Gilera sur le stand de l'EICMA
indian de 1941 du musee italien des vehicules militaires
Indian de 1941 du musee italien des vehicules militaires

Une américaine en Italie

La moto américaine sortie du musée des véhicules militaires par l'armée italienne n'est pas une Harley-Davidson mais une Indian. Ces deux marques US nées respectivement en 1903 et 1901 étaient déjà concurrentes à cette époque de la seconde guerre mondiale.

Il est d'ailleurs croustillant de voir sur ce salon EICMA 2018, ces 2 marques plus que jamais en concurrence, sortir 2 énormes nouveautés diamétralement opposées. La Harley-Davidson LiveWire avec sa motorisation électrique et la Indian FTR 1200 héritée de la culture et de l'univers du flat track, le sport moto par excellence aux Etat-Unis et indissociable de l'idée qu'on se fait du sport moto US, avec le SX bien sûr.

Revenons à notre Indian. C'est une machine de 1941 qui avait déjà un bicylindre en V 4 temps. Il affichait une très grosse cylindrée pour l'époque de 750 cm3 pour une puissance de 22 chevaux et une vitesse maximale de 120 km/h. Elle est équipée d'une boite à 3 rapports et de freins à tambours. Cette Indian a été réalisée spécialement pour l'armée pour concurrencer les Harley Davidson. Sa position de conduite est particulière avec la forme et le positionnement du guidon.

Gilera et Moto Guzzi dans l'armée italienne

Les deux autres machines sont des motos italiennes, une Gilera et une Moto Guzzi.

La Gilera 500 LTE a un moteur 4 temps de 498,7 cm3 précisément couplé à une boite de vitesses à 4 rapports. Elle affiche 18,5 chevaux et une vitesse maximale de 110 km/h. Elle a été produite de 1937 à 1945 en même temps que d'autres motos destinées à l'armée comme la Bianchi 500 M, Benelli 500 VLM et Guzzi Alice. Celle-ci est de 1942.

gilera 500 lte de 1942
Gilera 500 LTE de 1942
le monocylindre de la gilera 500 lte
Le monocylindre de la Gilera 500 LTE

La Moto Guzzi Superalce 500 date pour sa part de 1943. Son moteur est un monocylindre 4 temps de 18 chevaux couplé à une boite à 4 rapports. Elle peut atteindre 110 km/h. On remarque notamment l'inclinaison du moteur vers l'avant et le grand guidon pour le passager. Cette Super Alce est une évolution de la Alce de 1939. La Superalce a été spécialement étudiée et utiliser pour et par l'armée.

moto guzzi superalce 500 de 1943
Moto Guzzi Superalce 500 de 1943
Par Jean-Michel Lainé

N'hésitez pas à commenter cet article « EICMA 2018 : Les motos du musée des Forze Armate ».

Commentez cet article

rester connecté - m'inscrire - perdu