Rencontre Indian91 : Jean-Jacques et sa Roadmaster

J'ai rencontré Jean-Jacques chez Indian 91, il roule avec une Roadmaster quasiment neuve et participe à l'animation du club IMRG de la concession. Il roule beaucoup avec son Indian, près de 25000 kilomètres par an, après être tombé dedans par hasard
Par Jean-Michel Lainé le .

jean jacques anime le imrg de indian 91 au guidon de sa roadmaster
Jean-Jacques anime le IMRG de Indian 91 au guidon de sa Roadmaster

Jean-Jacques roule en Roadmaster et anime le IMRG

Jean-Jacques : Chaque concession, de part la marque mère américaine Indian, est un IMRG un club de concession, et chaque concession a son propre club. Le but est bien évidemment qu'on anime et qu'on fasse rouler les gens dans une ambiance conviviale, l'état d'esprit est super sympa. De part la marque de moto, c'est pas spécialement des  tout jeune  mais on a l'espoir avec la nouvelle FTR d'avoir des catégories de jeunes qui vont rentrer donc on les attend avec impatience. Avec les bobbers on a une grosse clientèle féminine surtout, la particularité de notre club c'est qu'on a beaucoup de femmes. A partir de là, on fait des runs, on fait des promenades à thème, c'est toujours une balade 2 - 300 kilomètres quand on fait un truc sur une journée, un repas sympa le midi et puis une visite au programme, et puis des fois on fait des sorties beaucoup plus longues sur plusieurs jours voire des fois une semaine c'est le cas cette année on va à Riom (ndlr : près de Clermont Ferrand dans le massif central) c'est la grande messe de la marque et puis après on embrayage directement de Riom on va à Budweis en Tchéquie (ndlr : 1200 km au plus court) où il y a une concentration européenne. Donc là on va être partis pour 15 jours.

Moi j'ai une Roadmaster 2018, j'ai eu une 2017, j'ai aussi des Victory, j'ai plusieurs motos. Je fais à peu près 25000 kilomètres par an. Personnellement je fais toutes les sorties [...] On a de tout chez nous, on a des très très gros rouleurs on a même des professionnels de la route parce qu'il y en a qui travaillent avec leur moto et puis ceux qui viennent vraiment en promenade occasionnellement qu'on voit de temps en temps, on a tous les types de motards. Tout ça est caractérisé par le même état d'esprit, tout tourne autour de l'amour de la moto quand même, en fait il y a la marque Indian et autour il y a une grosse bande de copains et pour reprendre un adage qu'on connait,  quand on retire les motos, il reste les copains  (rires). On se prend pas la tête. On roule principalement avec les Indian bien évidemment, les Victory aussi qui sont quand même là avant Indian donc beaucoup de propriétaires de Victory qui roulent avec nous, et puis de temps en temps les amis des amis qui viennent rouler avec nous sans aucun problème.

jean jacques au depart du slalom concocte par christian lacoste pour la journee securite du imrg91
Jean-Jacques au départ du slalom concocté par Christian Lacoste pour la journée sécurité du IMRG91

Je suis arrivé à Indian parce que c'était le retour un petit peu à la moto, j'en n'avais pas fait pendant une dizaine d'années, j'en ai fait beaucoup quand j'étais jeune et puis je cherchais une moto, j'ai tourné dans tous les garages, j'ai vu des tas de trucs, des japonaises, y avait pas grand chose qui me plaisait et puis c'est un vendeur Suzuki qui m'a envoyé chez Indian. Il m'a regardé et m'a dit  c'est pas des motos pour vous ça , j'ai dit  ouais je trouve pas grand chose dans le magasin , il me dit  quand vous allez repartir à droite au carrefour vous allez voir y'a un gros garage, rentrez, vous allez trouver ce qu'il vous faut . Je suis arrivé à Pontault Combault dans la concession, j'ai poussé la porte et là j'ai rencontré une bande de copains et des bécanes qui m'allaient très bien. Et depuis j'ai eu déjà 6 ou 7 machines : un Gunner (ndlr : Victory), une Victory Vision, j'eu 2 Hammer (ndlr : Victory) et là j'en suis à ma deuxième Roadmaster (ndlr : Indian). Les Hammer comme le Gunner, c'est des motos un peu plus sportives comme un petit peu les Bobber on peut dire que c'est presque une deuxième moto, des motos de loisir, de plaisir mais pas pour faire de la route. Pour faire de la route, on a les Scout et puis toute la gamme, les Chief, les Springfield et puis les Roadmaster bien évidemment.

Qu'est-ce qu'un IMRG ?

Si vous n'êtes pas dans l'univers Indian voici quelques explications. IMRG est un acronyme qui signifie Indian Motorcycle Riders Group en anglais dans le texte, c'est-à-dire en français le groupe de motards en moto Indian. Comme nous disait Jean-Jacques, il y en a un par concession, chaque concession a son IMRG. Donc vous en trouvez un dans la concession Indian 91 avec Jean-Jacques. L'idée de ce groupe est de vous proposer des sorties plus où moins longues comme il l'explique selon vos envies et vos motos. Traverser l'Europe en Scout n'est pas super confortable mais une belle balade un jour ensoleillé avec des amis ne se refuse pas. Il y en a donc pour tout le monde, que vous rouliez en Scout ou en Roadmaster, seul ou à deux et bientôt avec la très attendue FTR qui apportera avec elle sans doute de nouvelles propositions de sorties plus spécifiques. La renaissance de la marque est jeune, tout est à faire et les idées de manquent pas avec un gamme qui grossit doucement mais surement.

pause pour les membres du imrg de indian 91 presents le 16 mars 2019
Pause pour les membres du IMRG de Indian 91 présents le 16 mars 2019

Dans le dossier Indian 91 à Linas Montlhéry


Commenter « Rencontre Indian91 : Jean-Jacques et sa Roadmaster »

rester connecté

m'inscrire perdu ?