Pascal roule en Chieftain Limited passionnément

De passage chez Indian 91, j'ai rencontré Pascal (pas le patron) fan absolu de son Indian Chieftain Limited. J'ai cru un moment qu'il essayait de m'en vendre une ! Une vraie révélation lorsqu'il a passé la porte de Indian et rencontré Pascal (le patron)
Par Jean-Michel Lainé le .

pascal et sa chieftain lmited de 2018 devant la concession indian 91
Pascal et sa Chieftain Limited de 2018 devant la concession Indian 91

J'ai eu mon Indian parce que l'ambiance américaine sous un arc Indian Polaris est une ambiance familiale. L'idée de retrouver des connexions familiales et pas marketing rappelle les valeurs d'origine de la moto, du côté social, du côté proche des uns des autres, on se donne un coup de main, j'ai roulé sur d'autres marques américaines où y'a pas du tout cet esprit là, on s'en détache beaucoup trop, c'est bien dommage, par contre Indian avec ce que fait Pascal (ndlr : Pascal Potrel, le patron de la concession) derrière, on retrouve toutes les valeurs humaines dont on a besoin, même toi quand t'interviewes les gens tu dois le vivre, on le sent (ndlr : difficile de dire le contraire en effet), ça c'est vraiment chouette, c'est la première raison. La deuxième raison inévitablement ce sont des très très belles machines aussi bien au niveau partie cycle qu'au niveau motorisation qu'au niveau sécurité routière, ça c'est vraiment génial. Et puis la moto parce que c'est un moment où on réfléchit pas, c'est un moment où on travaille pas, c'est un moment où on débranche, on met de côté le stress du quotidien.

J'ai une Chieftain Limited de 2018 qui est magnifique, j'en suis pleinement heureux et satisfait. Elle a 2500 bornes, donc elle est encore neuve. Alors l'usage moi c'est, j'ai des hautes responsabilités dans mon métier donc me vider la tête déjà, je la prends de temps en temps pour aller au boulot, plutôt rarement je suis assez souvent en costume c'est pas très pratique, et puis évidemment me promener le week-end seul ou avec ma femme et puis des petites réunions comme ça entre vrais passionnés, c'est génial. Je vais aller au Mans cette année au Grand-Prix de France, j'ai fait beaucoup de piste aussi avant, et puis les autres Indian que j'ai eu j'ai fait pareil, j'ai eu 2 Scout, une Victory Cross Country, les toutes premières quand Pascal a ouvert le magasin à Pontault Combault (ndlr : Indian 77), c'était fabuleux. C'était un jour particulier parce qu'à la base j'allais faire mes courses chez Carrefour et c'était la semaine américaine. Je me suis pointé chez Pascal, il faisait très beau en été, en tongs. A l'époque je roulais en Harley. J'ai vu la Cross Country toute black, j'ai flashé dessus et j'ai été reçu comme un vrai client, même en tongs (rires).

Le début de l'aventure a commencé là. Comme j'ai eu la chance d'être dans les premiers clients, j'ai eu de bonnes relations avec Pascal, très vite derrière, on a amené 2 ou 3 potes, et la mayonnaise a pris. Fidèle à la marque, mais d'abord c'est de la très très bonne machine, niveau entretien je la laisse à des professionnels, je ne fais rien dessus, je jette un oeil sur l'usure des plaquettes, l'huile ou autre, la courroie, c'est tout.

Dans le dossier Indian 91 à Linas Montlhéry


Commenter « Pascal roule en Chieftain Limited passionnément »

rester connecté

m'inscrire perdu ?