Indian91 : une équipe dynamique et enthousiaste

L'occasion d'un passage dans la concession Indian 91 à Linas Montlhéry, permettait de rencontrer une équipe jeune, dynamique et hyper motivée autour de cette marque en plein expansion. Aurore, Antoine et Victoria ont pourtant des parcours très différents
Par Jean-Michel Lainé le .
aurore pascal antoine et victoria dans la concession indian 91
Aurore, Pascal, Antoine et Victoria dans la concession Indian 91

Aurore, tombée dans la moto quand elle était petite

Aurore : moi la moto c'est une histoire familiale, je suis tombé dedans quand j'étais petite, un peu comme Astérix et Obélix. J'ai la chance de travailler dans la moto depuis l'âge de 17 ans, un grand monsieur m'avait confiance à l'époque je le remercie à chaque fois que j'ai l'occasion de le voir au mondial de la moto, parce que c'est grâce à lui si j'en suis là aujourd'hui. J'ai un parcours un peu atypique, de moi on utilise souvent le terme de couteau suisse, j'ai fait quasiment tous les postes dans une concession, j'ai démarré par la mécanique moto, j'ai fait de la vente de moto, accessoiriste, magasinière, j'ai eu la chance de travailler pour Kawasaki, Suzuki, par la suite Honda et un jour un monsieur est venu me voir, je travaillais chez Motomax à Montlhéry.

Chez Motomax on avait une concession Harley-Davidson et un jour Daniel le responsable Harley est venu me voir en me demandant de venir travailler avec lui. J'ai quitté le milieu japonaise pour aller travailler avec Daniel, découvrir ce que c'était le milieu du custom et de l'américaine, parce qu'à l'époque il n'y avait que Harley-Davidson, Indian n'était pas encore revenu sur la marché de la moto et j'ai découvert le milieu Harley avec ses codes, ses clients, ses motos et tout l'univers qu'il y a autour. J'ai quitté Harley pour rejoindre de nouveau les japonaises, donc j'ai pas loin de 20 ans de japonaises en fait, j'ai intégré la concession Yamaha, l'aventure Yamaha a commencé, super école et des gens formidables que j'ai pu rencontrer et quand j'ai quitté Harley-Davidson j'ai toujours dit je reviendrai à l'américaine.

Je ne savais pas où, je ne savais pas quand, mais j'ai toujours dit que je reviendrai à l'américaine et effectivement après mon expérience japonaise, j'ai eu la chance de revenir à l'américaine, pas chez Harley-Davidson mais pour découvrir Indian, et aucun regret, que du bonheur, c'est juste génial, les motos, la motorisation, retrouver le plaisir de rider, j'avais arrêté la route pour des raisons de sécurité, je ne faisais principalement que de la piste, et aujourd'hui j'ai envie de nouveau de retrouver le plaisir du ride, et clairement j'arrête la piste, à ce point là, pour revenir à la route et redécouvrir les plaisirs de la route, les sensations et le plaisir de partage aussi parce que la piste c'est extrêmement égoïste on est tout seul sur sa moto, on ne partage rien et aujourd'hui j'ai envie de redécouvrir le plaisir du partage aussi à moto avec ma fille, avec les amis, et voilà, je vais m'acheter une Indian (rires).
Chez Indian il y a tout à construire, tout un univers à redécouvrir pour les gens qui connaissent un peu l'histoire d'Indian, il y en a qui connaissent même si ce n'est pas la majorité des clients, c'est à nous aussi de leurs faire découvrir cet univers et le plaisir de rouler en Indian et tout ce qui va autour. On est là pour ça, pour les accueillir dans notre concession qui est avant tout leur concession, les clients sont chez eux (ndlr : c'est ce qu'ils m'ont tous dit !), cet esprit familial qui peut graviter autour des concessions HC Motors (ndlr : dont Indian 77 et Indian 91), Pascal, Pierre-Guy de HC77, c'est génial, on est une équipe jeune et dynamique, c'est juste parfait.

Antoine, un grand passionné de moto depuis toujours

Antoine : j'ai commencé comme apprenti chez Harley, j'avais 16 ans, j'ai fait 3 ans d'apprentissage chez Harley, 1 an d'atelier puis 1 an magasinier, et ensuite je suis arrivé chez Indian. Je voulais changer un peu de style, ça fait plus de 3 ans que je suis ici. Je suis responsable d'atelier, magasinier, un petit peu multi-tâche, je fais un peu de tout. Je fais de la moto, mon père est motard donc depuis tout petit j'ai eu le gout de la moto, ma première moto à 10 ans, et voilà (rires). Ma grande passion, moto de route, motocross aussi, donc tout l'univers moto.

aurore pascal antoine et victoria l equipe dynamique de indian 91
Aurore, Pascal, Antoine et Victoria, l'équipe dynamique de Indian 91

Victoria, amoureuse des belles choses et d'une marque en pleine croissance

Victoria : j'ai un parcours pas comme les autres, je suis fille de motarde mais je ne suis pas motarde, je n'ai pas mon permis, pour l'instant ce n'est pas un handicap. Je suis issue du monde de la mode, je viens de la lingerie et de la bijouterie donc rien à voir, ce qui m'amène ici très bonne question (rires). C'est simple mon papa roule en Idnian et connaissait un petit peu Pascal (ndlr : la patron de Indian91), ils avaient parlé ensemble et je savais qu'ils recherchaient quelqu'un de très polyvalent, et j'ai tendance à vite m'ennuyer au travail et là c'était l'opportunité de toucher à plein de choses et d'avoir un nouveau challenge dans un domaine que je ne connaissais pas, de connaitre des choses hyper techniques, c'était un peu la meilleure façon de me challenger. C'était difficile au début, Antoine peut en parler, c'était très difficile.

Ce qui m'a fait travailler chez Indian, c'est l'impression de grandir avec la marque, elle vient de revenir, c'est génial d'avoir des perspectives d'évolution en même temps qu'une marque, de grandir. Je suis allé au mondial de la moto, à la convention Indian, on parle toujours de l'avenir, de l'avenir, et le fait d'amener un petit peu sa pierre à l'édifice c'est hyper motivant. On a l'impression qu'on est dans le train, on est là pour amener quelque chose, qu'on va grandir ensemble c'est ça qui me motive chez Indian. J'aime Indian aussi parce que c'est mythique, première marque américaine (ndlr : née en 1901), il y a une histoire derrière c'est important, c'était marqué sur la route de pas être comme tout le monde, moi qui suis passionnée par la mode j'aime pas être habillée comme tout le monde dans la rue, je pense que c'est pareil pour une moto, je pense que c'est important de pouvoir se différencier, se démarquer, de pouvoir se faire plaisir, ce n'est pas que des belles motos c'est des bonnes motos, c'est agréable de vendre un beau produit, c'est exactement ce que je faisais avant dans la lingerie et la bijouterie, on vend des beaux produits on rentre dans la vie des gens, c'est de la vente intime on apprend à les connaitre on les tutoies, c'est exactement pareil c'est génial, sauf que c'est de beaucoup plus gros bijoux. Et puis ce qui me fait travailler chez Indian... mon patron, ce ne serait pas lui je pense pas que je serai restée, Antoine même s'il est là du coup je peux pas le dire, il écoute c'est hyper gênant (rires). C'est important d'avoir une bonne entente avec tout le monde, ici c'est hyper familial, on n'est plus des collègues mais des amis et c'est primordial, on passe 80% de notre vie au travail, en plein été on passe même 90% de notre vie au travail, c'est important d'avoir une bonne équipe.

la tete d indien veille sur le bon accueil chez indian91
La tête d'indien veille sur le bon accueil chez Indian91

Dans le dossier Indian 91 à Linas Montlhéry

Cet article fait partie des 10 articles du dossier Indian 91 à Linas Montlhéry.

Commenter « Indian91 : une équipe dynamique et enthousiaste »

rester connecté

m'inscrire perdu ?