sebastien et son indian chieftain chez indian angers

Sébastien en Indian Chieftain chez Indian Angers

Par Jean-Michel Lainé le , mis à jour le .
Sébastien est arrivé avec son collègue, sa Chieftain et son étonnante histoire chez Indian Angers. Avant, il roulait avec une KTM 1290 et puis il est passé à cette Indian Chieftain. Une vraie et belle découverte. Il nous dit pour ce choix d'une Chieftain.

Sébastien : J'ai une Chieftain de juin 2019, le 12 juin exactement, elle a plus de 10000 kilomètres. C'est ma première Indian. C'est assez atypique comme histoire, Nicolas vous racontera la même certainement (ndlr : il est venu avec son ami et collègue) parce qu'on s'en sert professionnellement aussi. Un dimanche on a été voir un chantier du côté d'Orléans et puis en revenant malheureusement on était un petit peu en excès de vitesse, on s'est fait arrêté, j'ai cru pendant 20 minutes que j'avais plus de permis. Après des négociations on est reparti, mais on avait des motos malheureusement si on passait la 6e à 100 elles broutaient (rires). Après il y a eu le Grand-Prix de France au Mans, il y avait Harley qui exposait. Ils faisaient une porte ouverte 8 jours après donc on a été essayer Harley. On a kiffé direct et on parlait avec notre comptable qui est le même que celui de Indian Angers qui nous dit qu'il y a Indian à Angers. Nous on savait pas. On est venu comme ça, on a essayé et vu qu'on avait kiffé Harley on était à peu près sur la même chose en mieux, du coup ça a été cash tout de suite. Je suis venu un samedi matin à 11h, j'ai essayé une Chieftain, je suis revenu j'ai dit  je veux ça par contre j'ai rendez-vous je reviens à 14h , j'ai commandé, Nico a commandé sa Springfield et on a dit par contre il nous les faut mercredi parce qu'on partait du côté de Saint Malo. Et c'est parti comme ça et depuis on a fait plus de 10000 kilomètres. Cet été on est parti 3 semaines on a fait 4300 kilomètres, de la montage et tout, et elle a été jusqu'à Barcelone déjà.

De la KTM 1290 à une Indian Chieftain

Sébastien : Avant j'ai eu un 1290 Super Adventure R, avant un Versys 1000, le KTM je l'ai pas eu très longtemps parce que je l'ai acheté fin avril, on s'est fait avoir au mois de mai du coup il est en vente il a 3000 kilomètres (rires). Au début je voulais le garder et puis je me rends compte que c'est vraiment ça qui va bien. C'est mon premier custom cette Indian Chieftain, avant j'ai toujours eu des trails parce que je suis grand du coup sur une sportive j'étais pas à l'aise, je suis toujours resté sur des trails.
Là-dessus, c'est l'avantage de ces motos là parce que Nicolas est quand même plus petit, ça convient à tout le monde. C'est super agréable on sent pas le poids, parce que ça fait 400 kg quand même la bête, dès qu'on roule. Quand faut manoeuvrer si, on sent bien qu'on a quelque chose mais une fois que c'est parti c'est un vélo. C'est impressionnant c'est même bluffant. On a fait de la montagne avec des lacets, des épingles, et tout, c'est génial. Je m'en sers pour le boulot, le plaisir, les balades, le week-end, les vacances, dès que je pars. J'ai pas de voiture personnelle. Je dois faire 15 à 20000 kilomètres à l'année. C'est déjà pas mal surtout que je suis jeune conducteur, j'ai mon permis moto depuis 2015, sur le tard. Et depuis il n'y a plus que ça.

Des modifs et de nouveaux projets avec la Chieftain

Sébastien : D'origine elle a les crash bar devant, j'ai rajouté ceux de derrière, j'ai changé les repose-pieds passager parce que normalement c'est des tubes, j'ai mis le sissy bar, avec le porte-bagage qu'on a acheté avec le sac de transport de 70 litres, quand on part en vacances on est tranquille. J'ai mis le double sélecteur aussi et puis une bulle un peu plus haute que la bulle d'origine parce que vu que je suis plus grand, là je suis bien bien protégé. Je roule très très souvent à deux oui. Et puis du coup obligé tout l'équipement qui va avec, le casque qui va avec, le cache col, j'avais mon intégral mais je ne le mets même plus, c'est une réelle et belle découverte.
Jamais je n'aurais cru arriver sur ce genre de motos, je m'étais jamais dit dans quelques années à cet âge là, je passerai sur ces motos là, jamais de la vie, et le fait de l'essayer, l'essayer c'est l'adopter. Pour le coup je ne reviendrai pas en arrière. La KTM c'est une horreur on s'en rend pas compte on est tout de suite à des vitesses pas possibles, c'est très très joueur. Celle-là ça marche, et puis dès 80 90 on a la banane, on est bien. On faisait déjà des grosses balades, la route des Alpes c'était déjà prévu, on l'a faite avec celle-ci c'était très bien. On a des projets avec le Portugal, la Corse qui serait pas mal aussi, se faire un trip en Europe, la mythique route 66 mais ça c'est autre chose à la retraite quand vraiment il y a du temps parce que c'est un vrai périple !

Merci Sébastien pour ce long échange enthousiaste, je croyais que la technique m'avait fait faux bon, et bien non j'avais toute notre discussion, ouf ! Merci et bonne route en Chieftain !

Reportage Indian Angers

Cet article fait partie des 10 articles du reportage Indian Angers.

Commenter « Sébastien en Indian Chieftain chez Indian Angers »

rester connecté

m'inscrire perdu ?