suzuki gsxr 750 de gilles en cafe racer

Rencontre Factory Moto avec Gilles et sa GSXR 750

Par Jean-Michel Lainé le , mis à jour le .
On termine la semaine avec Gilles qui roule en GSXR 750 mais pas n'importe laquelle. Gilles a fait faire sa Gex Cafe Racerpar Factory Moto Suzuki pour avoir une machine plus pointue sur la GSR 750 qui venait de sortir à l'époque. Il nous parle de sa Gex.

Gilles : J'ai un 7 1/2 GSXR 2011 préparé Café Racer, je voulais le meilleur des deux mondes entre le roadster qui était le GSR l'époque (ndlr : le GSR 750 venait d'arriver pour prendre la succession du 600) et le GSXR, mais je trouvais le GSR en partie cycle pas assez pointu alors je me suis fait un super GSR. Là elle a 26000 kilomètres, je l'ai achetée c'était une occaz récente, elle avait 1800 et 6 mois. J'ai tout fait chez Factory Moto à part la peinture. Alors elle est restée démontée à poil le temps d'ajuster toutes les pièces à peu près un mois et demi, après j'ai commencé à rouler comme ça, et puis après on l'a améliorée au fil du temps, après j'ai fait faire une peinture, en fait le projet entre le début et la fin a duré un an à peu près. Y'a pas eu plus de difficultés que ça, parce que ici je suis un peu comme à la maison, le soir je débauchais, je passais derrière et on voyait ensemble tout ce qu'il y avait à faire. Celle-là je m'en sers principalement pour partir en virée, c'est-à-dire que deux à trois fois par an, le week-end prochain par exemple, je pars quatre jours avec mon meilleur ami, on part à deux parce qu'on roule pareil, on fait des recos et après on s'amuse. Mais on fait que de la montagne, les Pyrénées espagnols, en France j'ai roulé dans les Cévennes, on reste une semaine, on fait les gorges du Tarn, les gorges de l'Ardèche, on y mange bien, c'est pas cher pour se loger, c'est le paradis du motard. Après les Pyrénées espagnols, pays basque mais dès qu'on attaque les beaux jours, c'est tellement touristique qu'on peut pas rouler. J'ai commencé la moto vers 12 ans avec les motos de cross des cousins, à monter sur les 900 Bol d'Or des grands cousins, j'ai commencé à conduire les motos je devais avoir 13 ans. Mes parents habitent sur une route touristique du côté d'Amboise en Touraine, je me rappelle j'avais 5 ans je cassais les pieds à ma mère, je fermais les yeux et je disais au bruit fallait que je reconnaisse  c'est une Honda , elle lisait sur le réservoir  oui c'est une Honda c'est bien , je suis piqué depuis toujours. J'ai commencé à faire le con dans les chemins quand j'avais pas le permis comme un peu tout le monde, après mes parents voulaient pas que j'ai mon permis moto à 18 ans. J'ai commencé par le permis voiture après j'ai pas pu passer mon permis moto parce que j'étais chez les compagnons, j'ai fait le tour de France, dès que j'ai pu j'ai passé mon permis et ça c'est jamais arrêté. Très vite sportive, à chaque fois je me calme, la raison fait que je revends ma sportive et que j'achète un truc plus cool, j'ai eu un 1800 VZR par exemple après avoir fait 3 ans de piste avec une Dayto, j'ai eu un peu toutes les marques mais le Gex ... voilà. Ca fait plus de 30 ans que j'ai des motos. Celle-là je pense que je la garderai.

Gilles n'avait pas sa moto avec lui pour la photo devant chez Factory Moto Suzuki, il était venu ce jour là prêter main forte aux essais clients, mais il a eu la gentillesse de me laisser 3 photos de sa GSXR. Merci et bonne route dans les Cévennes et ailleurs !

suzuki gsxr 750 de gilles avant la transformation
Suzuki GSXR 750 de Gilles avant la transformation
suzuki gsxr 750 de gilles pendant la transformation dans l atelier de factory moto suzuki a merignac
Suzuki GSXR 750 de Gilles pendant la transformation dans l'atelier de Factory Moto Suzuki à Mérignac
Suzuki

Reportage Factory Moto Suzuki à Mérignac

Cet article fait partie des 11 articles du reportage Factory Moto Suzuki à Mérignac.

Commenter

rester connecté

m'inscrire perdu ?