Honda garantie 5 ans
Essai Suzuki VStrom 1050, 5 points clés à retenir, suzuki vstrom 1050 modele 2020

Essai Suzuki VStrom 1050, 5 points clés à retenir

Par Jean-Michel Lainé le .

Suzuki VStrom 1050, un nom qui est devenu familier avec le temps mais autour duquel il manquait un petit quelque chose. Cette machine à voyager se voit peaufiner pour 2020 par son design et son équipement. Cet essai confirme le plaisir de rouler à VStrom.

Je vous parle ici d'un temps que ceux de moins de 20 jours ne peuvent pas connaître, du temps où on roulait. Ça reviendra. Juste avant le confinement j'ai donc pu faire cet essai de la Suzuki VStrom 1050 dans sa version de base et non pas la XT que tout le monde a essayée. L'intérêt de cette moto est que cela donne accès a un trail routier à partir de 12999 euros, donc un tarif qui est bien plus accessible que ce que propose la concurrence.

Un style qui nous rappelle la grosse DR 800

Le style de la VStrom au fil de sa carrière n'a que rarement fait l'unanimité à part peut-être contre lui. Avec cette VStrom 1050 qui est arrivée en concession juste avant le confinement, Suzuki nous propose un style qui évoque une machine encrée dans la mémoire de beaucoup de motards. Cette machine, c'est la DR 800 et la DR 750 juste avant elle. On retrouve ici le fameux bec de canard et le phare carré de cette illustre ancêtre. On note au passage que sur la VStrom 1050 de base, le pare-brise peut se régler en hauteur mais avec un outil.

bec de canard phare rectangulaire et dessin qui rappellent la big dr 800
Bec de canard, phare rectangulaire et dessin qui rappellent la Big DR 800

Tableau de bord digital et électronique très enrichie

En selle, on a le regard posé sur le tableau de bord digital. Ce n'est pas un TFT en couleurs mais il est parfaitement lisible et affiche tout un tas d'informations simultanément, c'est très pratique. Chose qui est très bien pensée également, c'est le commodo gauche qui permet de sélectionner les informations et de paramétrer toute l'électronique que ce soit les modes de conduite, le contrôle de traction, etc. C'est très simple à utiliser et cerise sur le gâteau, on retrouve ses réglages lorsqu'on coupe et remet le contact. Vous voyez au passage, la barre au-dessus du tableau de bord qui permet de fixer simplement un GPS par exemple sachant qu'à gauche tu tableau de bord, se cache une prise USB de série.

poste de pilotage de la suzuki vstrom 1050 avec le tableau de bord digital
Poste de pilotage de la Suzuki VStrom 1050 avec le tableau de bord digital
ces boutons permettent de tout regler facilement en roulant
Ces boutons permettent de tout régler facilement en roulant

De la 1000 à la VStrom 1050, un moteur inchangé mais reparamétré

Le gros V-Twin de la VStrom était apprécié alors Suzuki a eu la bonne idée de le conserver. La marque japonaise a par contre changé ses réglages pour qu'il soit Euro5. Cela change un peu ses performances puisqu'il gagne 6 chevaux et ne perd que 0,1 mkg de couple, mais affecte plus sensiblement la conduite puisque le couple maxi est disponible 2000 tours plus haut et la puissance maxi à 500 de plus. Le moteur est devenu un peu plus pointu et réclame de garder un peu plus de moteur pour en profiter.

le moteur bicylindre en v ne change pas mecaniquement mais l electronique evolue
Le moteur bicylindre en V ne change pas mécaniquement, mais l'électronique évolue

Un bon accueil pour tout pilote et passager

C'est ce qu'on attend d'un trail GT, un certain niveau de confort de selle. La Suzuki répond très bien à ceci. La selle est un peu ferme mais le confort est au rendez-vous. Le passager n'est pas oublié avec une large selle, assez épaisse et deux belles poignées un peu relevées pour se ternir. Le porte-bagage accueillera un top case ou quelques bagages sans problème pour ne pas avoir de sac à dos. La selle du pilote se règle sur deux hauteurs.

selle reglable sur deux hauteurs pour le pilote
Selle réglable sur deux hauteurs pour le pilote

Partie cycle de bonne facture pour rouler vite et loin

On retrouve sur cette VStrom 1050 un cadre périmétrique en aluminium, une fourche inversée KYB entièrement réglable et un freinage avant avec 2 disques de 310 mm pincés par des étriers radiaux Tokico. Voilà pour la technique. Le résultat est très convaincant sur la route, que ce soit sur les petites routes, les grands axes ou en ville. Cette Suzuki affiche une très belle polyvalence surtout que rappelons le, son tarif est à 12999 euros. Avec le tas de monnaie qu'il restera, il y a d quoi se payer de beaux voyages à son guidon.

freinage avec etrier a montage radial tokico
Freinage avec étrier à montage radial Tokico

Pour avoir tous les détails de cet essai de la Suzuki VStrom 1050, rendez-vous dans la rubrique essais où il se trouve.

# mots clés

Suzuki V Strom

1 commentaire

rester connecté

m'inscrire perdu ?


Par alain81
alain81

Elle me tenterait bien !!


Honda garantie 5 ans