Royal Enfield Interceptor et Continental GT 650

Portée par un puissant groupe industriel en Indien et la tendance vintage qui ne faiblit par en Europe, Royal Enfield lance 2 motos, Interceptor et Continental GT, ainsi qu'une prépa par Harris Performance animées par un nouveau twin vertical de 650 cm3.
Par Jean-Michel Lainé

La marque n'était malheureusement pas présente au Mondial de la Moto à Paris, mais elle était sur le salon Intermot à Cologne en Allemagne avec ses 2 nouveautés Interceptor et Continental GT. Royal Enfield ne se résume plus à d'innombrables déclinaisons de la Bullet 500. Il y a eu par le passé de cette marque née en Angleterre en 1892 de nombreux autres modèles, dont une Interceptor bien plus ancienne puisqu'elle date du début des années 1960 et une première Continental GT 535 il y a 5 ans qui était déjà un Cafe Racer. Il y a 2 ans, un trail a été lancé avec l'arrivée de l'Himalayan ce qui était une grande première pour la marque sur cette catégorie de moto. Pour 2018, la marque devenue indienne depuis bien longtemps voit ses ambitions à la hausse avec un nouveau bicylindre vertical de 650 cm3 qui augmente les cylindrées qu'on connait jusqu'à présent et surtout respecte les normes en vigueur dans nos contrées. De quoi envisager l'avenir solidement et distiller du vrai vintage pour le plus grand bonheur de ceux qui aiment rouler à l'ancienne.

Royal Enfield Interceptor, la caution historique

La Royal Enfield Interceptor première du nom a été produite en Angleterre de 1960 à 1970. C'était déjà un bicylindre vertical refroidi par air mais le twin de 700 à 750 cm3 avec son unique arbre à cames et ses 2 soupapes par cylindre était alimenté par des carburateurs comme cela se faisait à cette époque et le freinage était assuré par des tambours à l'avant comme à l'arrière.

royal enfield interceptor
Royal Enfield Interceptor

Interceptor 700, puis 736 cm3 pour les Interceptor S1 et S2 à la production confidentielle, puis 778 cm3 pour la S3 qui resta au stade de prototype lorsque l'usine anglaise ferma ses portes en 1971. Avec les nouvelles Interceptor et Continental GT 650, Royal Enfield diversifie sa gamme et envisage l'avenir sereinement même si en France, le réseau de distributeur n'est pas encore très fourni. La nouvelle Interceptor 2018 garde la ligne de sa royale ancêtre pour le plus grand bonheur des amateurs du genre. Mais tout le reste n'a plus rien à voir fort heureusement.

royal enfield continental gt
Royal Enfield Continental GT

Nouveau twin parallèle Royal Enfield de 650 cm3

D'une cylindrée exacte de 648 cm3 (alésage 78mm et course de 67,8mm), le bicylindre parallèle est toujours 4 temps et toujours avec un simple arbre à cames. Il est aujourd'hui refroidi par air / huile et bien entendu profite d'une alimentation par injection. Royal Enfield annonce 47 chevaux à 7100 tr/min, un couple sympathique de 52 Nm à 4000 tr/min et bien sûr de good vibration. Il est couplé à une boite de vitesses à 6 rapports.

nouveau twin vertical 650cm3 sur la continental gt
Nouveau twin vertical 650cm3 sur la Continental GT

Côté châssis, c'est un double berceau en tube d'acier, la fourche est classique et d'un diamètre de 41mm, l'amortisseur double, les jantes de 18 pouces et le freinage à disque avec l'ABS. La machine est petite avec un empattement de 1400mm et un poids en ordre de marche de 198kg (202 pour l'Interceptor). Enfin, le réservoir est de 12,5 litres (13,7 pour l'Interceptor) et la selle culmine à 790 mm en monoplace ou 793 en biplace. Ce ne sont donc que des chiffres raisonnables, y compris les largeurs de pneus en 100 pour l'avant et 130 pour l'arrière.

Préparation Royal Enfield par Harris Performance pour les drag race

Royal Enfield a fait l'acquisition de Harris Performance il y a 3 ans et présente à Intermot une préparation haute performance basée sur son tout nouveau twin de 650 cm3. C'est un cadre rigide en acier (donc sans suspension à l'arrière) créé par Harris Performance. L'empattement n'est plus de 1400 mm mais de 1570 mm. La fourche est une fourche inversée Ohlins, les jantes sont à bâtons et non à rayons, les pneus de 120 et 180 sur des jantes de 17 pouces, et le freinage assuré par Brembo. Si le moteur est au départ celui de 650 cm3, sa cylindrée est portée à 865 cm3 avec un kit Big Bore S&S, marque qui fournit la plupart des pièces ajoutées au moteur et à la transmission dont l'embrayage haute performance. La Royal Enfield Custom Team qui a réalisé cette préparation ne nous dit rien sur les performances de cette machine qui profite aussi d'un kit Nitrous Express.

royal enfield par harris performance
Royal Enfield par Harris Performance
cadre en acier par harris performance
Cadre en acier par Harris Performance
cadre rigide pour cette royal enfield de drag race
Cadre rigide pour cette Royal Enfield de drag race
Par Jean-Michel Lainé

N'hésitez pas à commenter cet article « Royal Enfield Interceptor et Continental GT 650 ».

Commentez cet article

rester connecté - m'inscrire - perdu