Essai Yamaha WR450F modèle 2009 par Jean-Michel Lainé

Essai Yamaha WR450F modèle 2009

En attendant les nouveautés 2010, la 2009 reste en concession encore quelques mois. En voici l'essai à l'occasion du Bud'Enduro
Par Jean-Michel Lainé

Le modèle 2010 n'arrivera que très tard dans la saison, probablement vers la fin des championnats, alors le Bud'Enduro était l'occasion d'essayer la Yamaha WR450F 2009 qui reste presque une année de plus en concession. En attendant le cadre «alu» annoncé sur le 2010, la WRF 450 conserve ses caractéristiques techniques. Avec une position de pilotage qui n'est pas forcément sur l'avant, elle se montre parfaitement adaptée à une utilisation Rando. Contrairement à des machines concurrentes clairement destinées à faire tomber le chrono par la position imposée au guidon, on peut rouler tranquillement assis pour regarder le paysage. En comparaison, elle apparaît presque longue une fois en selle et impose naturellement de bien s'avancer sur l'avant pour rouler plus vite. Cette position au guidon ne place pas systématiquement le pilote dans une position d'attaque et oblige à fournir un effort supplémentaire pour gagner en rapidité sur les changements de caps. Dans les parties techniques, la Yamaha WRF 450 est bien moins évidente à balancer d'un côté à l'autre, il faut accentuer ses appuis. L'ensemble de la partie cycle semble beaucoup absorber le relief (avec les réglages d'origine) et limite la vivacité de la machine si on n'adopte pas un pilotage musclé. L'avantage est par contre la tenue de cap à haute vitesse, les réactions plus atténuées de la WR450F procure un bon maintien dans les parties rapides. Le freinage est du même acabit, c'est-à-dire qu'il sait s'accommoder d'un pilotage sportif ou rando, dans le premier cas, il ne faudra pas hésiter à beaucoup sollicité le frein avant pour un freinage puissant. Avec deux doigts sur le levier court, on gère très facilement la force de freinage qui peut être très finement ajustée dans les parties très glissantes.

Le moteur est le 450cm3 double arbre à cames en tête avec ses 5 soupapes en titane. Il est alimenté par un carburateur FCR-MX39 et se démarrage au kick ou à l'aide du démarreur électrique. Pour les démarrages à chaud, l'usage du starter à chaud (le petit levier au dessus de l'embrayage) est indispensable si le moteur ne repart pas du premier coup, inutile d'insister. La boîte de vitesses en possède 5. L'étagement n'est pas un souci sur cette Yamaha, la gestion du moteur est par contre plus délicate dans les parties techniques. Son comportement n'est pas linéaire et l'écart entre les bas et les hauts régimes reste important. Dans les passages lents avec une adhérence précaire, il est difficile de garder sa motricité lorsque le régime moteur augmente. La puissance arrive d'un coup. Pour éviter ça, le plus simple dans ces conditions est certainement de rouler un rapport en dessous pour garder assez de moteur et deux doigts sur l'embrayage pour contrôler les petites pertes d'adhérence sans faire varier l'ouverture de la poignée. Le levier d'embrayage est un levier long. Dans les parties rapides, la puissance en haut du bloc Yamaha est par contre un régal. Pour ceux qui roulent dans des paysages peu vallonnés avec des chemins à travers champs très rapides, c'est sans doute une des motorisations les plus sympathiques.

L'équipement de la WRF450 est complet et possède quelques jolies pièces qui distinguent cette machine dans les parcs. Le tableau de bord digital est facile à lire, même s'il mériterait un peu plus de contraste. Les boutons pour changer l'affichage sont accessibles avec ses gants. Seul le contacteur à droite (qui remplace la clé de contact) caché derrière les câbles et les gaines est nettement moins pratique. Le témoin lumineux rouge qui indique que le contact est mis n'est pas tellement visible, attention à ne pas laisser le contact sous peine de devoir se passer du salvateur démarreur électrique pour la remise en route. Il y a quelques détails esthétiques sympas à l'oeil qui le seront sans doute moins après quelques mois de roulage comme souvent, mais on remarque le joli feu arrière concave ou encore la petite plaque d'aluminium fixée sur le dessus du garde-boue arrière avec le sigle WR découpé. Pratique pour l'entretien cette fois-ci, l'accès au filtre à air se fait par le coté avec une vis quart de tour pour ouvrir le volet qui pivote sur sa charnière. Aucun outil n'est nécessaire pour y accéder et il n'y a rien à déposer au sol. Dans les détails moins pratique, on retient la capacité du réservoir de 8 litres, c'est peu pour randonner mais suffisant pour s'aligner au départ d'un enduro le week-end venu.

Bilan

En attendant la Yamaha WR450F 2010, le modèle 2009 est toujours en concession jusqu'à l'été probablement. Avec un moteur toujours aussi démonstratif à hauts régimes et sa boîte à 5 rapports, la WRF se montre toujours aussi dynamique dans les portions rapides. Dans le technique, elle est moins évidente parce qu'il faut garder pas mal de moteur pour éviter de devoir passer ce cap qui sépare les bas des hauts régimes lorsque l'adhérence est précaire. Pour la maintenir (l'adhérence), il ne faut pas hésiter à rouler un rapport en dessous et ajuster la motricité en gardant deux doigts sur l'embrayage.

En attendant le cadre alu, la partie cycle et la position de conduite donne la sensation d'être sur une machine plus longue que les autres. Sécurisante à haute vitesse, elle est moins facile à emmener dans les sous-bois. En revanche dans cette cylindrée, elle est sans doute une des plus agréable pour la randonnée de ce point de vue, avec des suspensions et un cadre qui absorbent et atténuent beaucoup le relief. Le pilotage de cette Yamaha pour randonner demande moins d'engagement physique tant qu'on se contente d'un rythme tranquille. Pour rouler plus sportivement, il faudra adapter davantage sa position et ses appuis pour pouvoir la rendre plus mobile et exploiter au mieux les spécificités du moteur.

Ils ont dit : sradman «Moteur agréable, suspensions bien accordées qui travaillent bien sur les chocs mais sensation de lourdeur à l'avant» bvrracing «Position neutre prédisposée à la rando. Il faut aller chercher les chevaux en haut, en bas les chevaux font défaut, risque de coup de piston. Partie cycle un peu pataude»

Par Jean-Michel Lainé

On aime bien

  • Puissance en haut
  • Pilotage rando facile
  • Freinage trs dosable

On aime moins

  • Puissance en haut
  • Dmarrage chaud
  • Avant un peu pataud
Loisir
Sport
et
On la dtaille
On l'coute

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Essai Yamaha WR450F modèle 2009

Photo 1 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 2 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 3 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 4 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 5 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 6 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 7 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 8 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 9 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 10 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 11 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 12 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 13 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 14 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 15 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 16 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 17 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 18 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 19 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 20 Essai Yamaha WR450F modèle 2009Photo 21 Essai Yamaha WR450F modèle 2009

Fond d'écran

fond d'écran Essai Yamaha WR450F modèle 2009

Dimensions 1024x768 1280x1024 800x600