Rencontre Indian Metz, Jean-Luc et sa Chief Dark

Jean-Luc était venu avec son ami Patrick, celui qui roule avec une Chief Vintage blanc bleu. Lui a aussi une Chief mais pas du tout le même puisque c'est une Dark Horse, celle qui est entièrement noir mat. Elle a quelques équipements pour rouler à deux.
Par Jean-Michel Lainé le , mis à jour le .
jean luc et son indian chief dark horse
Jean-Luc et son Indian Chief Dark Horse

Jean-Luc : J'ai une Chief Dark Horse, c'est ma 2e Indian, j'avais un Bobber avant que j'ai gardé 7 mois. J'ai une V-Max 1200 aussi dans le garage. J'ai ma Chief depuis 1 an, j'en suis à 6000 presque 7000 bornes, dans la moyenne. Comment je suis venu à Indian ? La pub et puis ça m'a plu. Je suis pas trop Harley moi, je suis plus anti-Harley en fait. Ca me plaisait bien Indian quand c'est ressorti, quand ils ont sorti la Bobber, je suis venu à la présentation du Bobber et le lendemain je signais sans l'avoir essayé, sans rien, j'avais commandé la Bobber. J'étais un des premiers à l'avoir sur Metz, en plus la Bobber en bronze. Je voulais un Bobber, quand on est venu voir la Bobber en démo, ma femme m'a dit pourquoi on prend pas celle-là ? (ndlr : la Chief), j'ai dit c'est pas pour moi encore, j'ai pas l'âge (rires). J'ai gardé la Bobber 7 mois, on a fait une grosse sortie et madame a tranché, moi ça allait mais pour le passager ça n'allait pas, c'était pas top. Et dans le groupe, il y a des amis qui disent viens voir essaye ma moto, du coup elle est montée sur une Dark et elle a dit si tu changes pas de moto, je viens plus (rires). Donc le lendemain je suis venu là et j'ai commandé celle-là. J'ai changé le filtre à air et j'ai dépastillé les pots. Et puis j'ai une bulle aussi, pour ici ça va mais pour les longs trajets c'est pratique. Avec la Dark Horse, je vais beaucoup au boulot avec et puis les sorties du club, l'IMRG Metz ici. Les vacances cette année je pense que oui, suite à la Tchéquie elle a apprécié (ndlr : là où se tenait le rassemblement annuel Indian Europe cette année) parce qu'elle avait un peu peur de la moto et puis là comme on a fait 2000 bornes, ça l'a un peu débridé, on va pouvoir mettre les sacoches, voilà (rires). On a failli changer parce que des amis lui ont fait essayer la Roadmaster, on est rentré, on a fait un devis pour une Roadmaster mais la banque elle a dit non (rires). Mais bon, on va continuer en Indian, la prochaine ce sera une Roadmaster, pas maintenant mais c'est bien parti oui. On monte de gamme, à deux c'est royal surtout pour elle. Celle-là déjà, elle est bien avec le Sissy bar derrière. Quand je roule tout seul j'enlève tout, et il y a beaucoup d'accessoires, si vraiment je la garde longtemps, on va peut-être mettre des sacoches quand on part à deux, pour pouvoir mettre les blousons, les choses comme ça, j'ai déjà le porte-bagage, et puis peut-être les phares additionnels devant, il y a de quoi faire des petits projets, c'était déjà prévu au départ. On attend un peu parce que tout n'est pas donné, chaque chose en son temps. Un petit peu tous les ans.

Merci Jean-Luc, on a bien rigolé, bonne route à vous deux et à bientôt sur une Roadmaster !

Dans le dossier Indian Metz

Cet article fait partie des 10 articles du dossier Indian Metz.

Commenter « Rencontre Indian Metz, Jean-Luc et sa Chief Dark »

rester connecté

m'inscrire perdu ?