Rencontre Indian avec Denis et son Roadmaster 2019

J'ai rencontré Denis et sa compagne à Riom lors de la première concentration officielle Indian qui réunissait plus de 300 motos. Ils roulent en Indian depuis quelques années, mais cette Roadmaster est toute neuve. Eux aussi roulent et voyagent beaucoup.
Par Jean-Michel Lainé le , mis à jour le .
denis et sa compagne avec la roadmaster toute neuve
Denis et sa compagne avec la Roadmaster toute neuve

Denis : C'est un Roadmaster, il est tout neuf, c'est un 2019. C'est ma deuxième Indian, avant j'avais un Roadmaster aussi et avant Victory, une Cross Country, toujours dans le même style. Pourquoi Indian parce qu'il y a déjà l'histoire de la marque qui remonte à très loin, et puis le concessionnaire c'est un copain, on se connait depuis 40 ans, on faisait de la course de côte ensemble au départ et puis quand il s'est mis à faire la concession Polaris Indian j'ai essayé et j'ai adopté. Bon moteur, partie cycle qui marche très bien par rapport à une Harley, freinage qui est à la hauteur de la machine, et c'est sympa de rouler avec ça. On roule tout le temps à deux. On fait des balades, week-ends, vacances, l'été la voiture reste au garage, c'est presque que la moto. On fait à peu près 20000 kilomètres par an. Il n'y a pas longtemps on était en Italie, on a fait Cinque Terre on est descendu jusqu'à Florence au mois d'avril sous la neige, l'année dernière on a fait l'Ecosse on est monté jusqu'au Lockness, on a vite fait de faire des kilomètres. A côté j'en ai une autre pour rouler tout seul, on Benelli 1130 TNT pas du tout le même genre. Avant de rouler Indian ou Victory, je roulais en Ducati. Comme on peut plus rouler sur la route, la peur du gendarme et tout... là j'attends d'essayer la FTR pour voir ce que ça donne, peut-être l'année prochaine la FTR, en complément pour rouler tout seul (rires). On habite dans le Jura à côté de Poligny (ndlr : au milieu du triangle Dole, Pontarlier et Lors le Saunier), on sort de la ville on est tout de suite sur le plateau puis vers Maiche, Saint Hippolyte, le haut Jura il y a de quoi s'amuser.

Merci et bonne route à vous deux dans cette belle région du Jura et partout ailleurs.

Dans le dossier Concentre Indian à Riom

Cet article fait partie des 14 articles du dossier Concentre Indian à Riom.

Commenter « Rencontre Indian avec Denis et son Roadmaster 2019 »

rester connecté

m'inscrire perdu ?