christophe president du imrg toulon et sa chieftain largement customisee

Rencontre Indian avec Christophe et sa Chieftain

Par Jean-Michel Lainé le .
Christophe est arrivé de Toulon avec l'IMRG dont il est le président, au guidon de cette Chieftain bleue entièrement customisée. Impossible de la manquer sur la parking de l'Indian Saloon. Il était intarissable, sur Indian, l'IMRG, les balades, l'esprit.

Christophe : J'ai une Chieftain 2018, 9000 km en 8 mois, j'ai eu un coup de coeur pour celle-ci, c'est vraiment une moto qui correspondait à ce que je recherchais, j'étais plutôt sur des modèles sportifs sur BM K13R, ça fait 40 ans que je fais de la moto, j'en ai eu pas mal quand même à mon actif. Je cherchais quelque chose qui était plus adapté ...en fait à la base au départ c'est la machine, qui correspondait à ce que j'attendais de par le compromis confort plaisir, en dehors d'être un bel objet il y a beaucoup d'agrément, beaucoup de plaisir à la conduite, le confort, une tenue de route un freinage parfait, j'ai essayé la marque concurrente le même jour, je suis revenu j'ai pris Indian direct. A partir de là, par hasard, il y a une relation qui s'est créée avec le concessionnaire de Toulon en l'occurrence, Kévin, et on a monté aussi l'IMRG (ndlr : Indian Motorcyle Riders Group, le club de chaque concession) on s'est retrouvé une bande de passionnés et on porte les couleurs de la marque, on aime cette marque, par rapport à ce qu'elle représente, l'histoire qu'elle a, et le plaisir de participer au renouveau de cette marque fabuleuse.

L'IMRG est monté depuis 2 ans, je suis le président, et on est pratiquement 90. A chaque fois qu'on part en balades c'est minimum 20 25, plus des groupes qui partent aux 4 coins de la région PACA voire de la France, à chaque fois on a des relations de partage. Il s'est vraiment créé une super osmose, un super état d'esprit, camaraderie, solidarité, bienveillance, franchement c'est top. Tout le monde est plaisir pour ce que possède l'autre ou ce qu'il fait sur sa machine, c'est vraiment une ambiance particulière qui est ouverte. On est avant tout des motards, et on a trouvé autour de cette marque une façon de fédérer des passionnés. Tout ceux qu'on amène finissent par y venir.

Cette moto c'est sur la base d'une Chieftain, après c'est vrai il y a pas mal de modifs, peinture personnalisée, après c'est tout des équipements Indian, tous les enjoliveurs de carrosserie notamment sur le moteur, elle a des échappements traitement céramique en prise directe, avec des Jekyll, elle est complètement libérée. Après il y a les petites touches persos, sur la 2018 vous aviez pas la tête (ndlr : d'indien sur le garde-boue), je l'ai achetée, je l'ai rajoutée, avec le concessionnaire on a trouvé il m'a mis un filtre bleu, elle est bleue, on est en plein jour on voit pas mais elle est toute éclairée en fait, la nuit elle est magnifique. Le bleu c'est une couleur que j'aime bien oui (rires). Elle a une visière, on a fait des tatouages derrière sur les sacoches arrière avec le logo, tout ça c'est de la peinture, c'est pas des autocollants non non non. Après elle est agrémentée de beaucoup de choses. J'ai même pousser le vice jusqu'à la feutrine à l'intérieur, le souci du détail. Je pense que chez Indian, vous pouvez plus rien ajouter dessus. Après peut-être un travail sur la sellerie, le freinage avec du Beringer avec des disques bleus et des étriers chromés, il me reste quand même quelques agréments à trouver au niveau des feux à l'arrière.

Je suis allé au premier rassemblement à Dax, j'ai fait deux fois Dax, cette année c'est Riom on est là et après on va au rassemblement européen sur Prague. Je fais Genève, Lausanne, Bergens, après Munich, Munich je tire à Prague, 2 jours à Prague, Budweis, Innsbruck, Vérone, Hyères en passant par Monaco, Nice, enfin pour rentrer chez moi. Ce qui est génial c'est que on part et au niveau fiabilité je sais que je peux partir au bout du monde avec ma moto, j'aurai pas de souci. Et puis le confort, avec l'autre marque je faisais 300 kilomètres, vu mon grand âge à 50 balais, j'avais mal partout. Avec c'te moto, hier j'ai fini le boulot à midi, je suis monté ici, je suis arrivé ici à 20h, en pleine forme, j'ai fait le con jusqu'à 2h du matin dans l'Indian Saloon (ndlr : où se tenait la soirée officielle Indian). Il y a vraiment quelque chose. Je ne sais pas ce que vous disent les autres, mais y'a un point super important que j'ai jamais retrouvé chez aucun concessionnaire, l'accueil exceptionnel. Trouvez moi un concessionnaire qui hier matin a ouvert à 6h30 pour payer le café aux gars de l'IMRG juste avant le départ pour Riom, c'est exceptionnel, j'ai jamais vu ça.

Merci Christophe pour ce long échange autour de cette superbe Chieftain, bonne route et longue vie à l'IMRG de Toulon.

Indian

Reportage Concentre Indian à Riom

Cet article fait partie des 14 articles du reportage Concentre Indian à Riom.

Commenter

rester connecté

m'inscrire perdu ?