patrick et chantal viennent de la rochelle en chieftain

Rencontre Indian, Chantal et Patrick en Chieftain

Par Jean-Michel Lainé le , mis à jour le .
J'ai rencontré Chantal et Patrick au lac Chambon, en Auvergne. Ils allaient repartir en balade sur une Chieftain avec un top case Corbin, une chose rare. Ils me parlent de leur découverte d'Indian, de leur Chieftain qu'ils adorent et nous expliquent tout.

Patrick : C'est une Chieftain de 2014, les premières, pour le retour gagnant d'Indian. Je connais cette marque depuis très longtemps, je roulais Harley avant qui est une très belle moto, Indian ont fait un produit magnifique, super look et puis à conduire c'est du bonheur. Encore mieux que la Harley. Le centre de gravité est un petit peu plus bas et elle se manie beaucoup plus facilement. C'est beaucoup plus maniable, et puis le confort super. On roule toujours à deux

Chantal : le confort oui, on mange les kilomètres sans problème

Patrick : quand le je l'ai achetée, elle était en démonstration avec le top case Corbin. C'est une concession qui avait fait venir ça parce qu'il trouvait le top case joli et ça n'existait pas, le Roadmaster n'existait pas en 2014. Le top case vu qu'il est bien arrondi, ça reprenait un petit peu les formes de l'Indian, et ils se sont dit  ça c'est pas mal  et comme ça n'existait pas. Quand on a essayé la moto, ma femme est montée derrière et c'est vrai que c'est un petit fauteuil quoi, elle a les accoudoirs, voilà

Chantal : on est très bien

Patrick : et comme on fait pas mal de route, c'est du bonheur. On fait beaucoup de balades, on a eu des années avec des petits problèmes de santé alors on a presque pas roulé, mais sinon on fait minimum 10000 kilomètres par an. Mais bon on n'a pas que ça comme véhicule, faut tout faire rouler (rires). Mais c'est du bonheur. Là on prend la route, on peut faire 200 bornes sans s'arrêter, même pas mal au cul rien, aux fesses on dira (rires)

Chantal : c'est agréable, là on est venus de La Rochelle, on a fait 430 km sans rien sentir, même moi derrière

Patrick : on s'est arrêté une fois pour manger, une fois pour mettre de l'essence c'est tout. C'est super fiable, ça va faire 5 ans que je l'ai, la garantie se termine fin aout, quelques petits soucis, le régulateur qui a pété, l'indien devant (ndlr : sur le garde-boue) en cristal la flotte avait dû se mettre dedans ça avait rouillé et faisait un petit peu marron donc ils me l'ont changé

Chantal : ça été pris en charge par Indian sans problème, y'a rien à dire

Patrick : ça là-dessus, royal. Et puis c'est pas une critique mais par rapport à chez Harley le service après-vente c'est autre chose. Niveau prix c'est pareil, mais super produit et puis ça se conduit... wouah

Chantal : et puis la réception par les gens chez Indian par rapport à chez Harley, ça y fait beaucoup

Patrick : chez Harley y'a pas qu'en France, on a fait plusieurs pays, c'est partout pareil, ce qu'ils veulent c'est ton pognon point

Chantal : on est mal reçu, donc y'a un moment y'en a marre. Chez Indian on en a fait plusieurs aussi et on a toujours été bien reçus

Patrick : sinon non on a pas toujours eu des motos dans ce style, j'étais sportives, comme tout le monde de mon âge j'ai 58 balais, on a commencé sur japonaises donc j'ai eu pas mal de japonaises et après j'ai eu l'occasion d'aller aux Etats-Unis avec des potes et j'ai acheté mon premier 1000 fonte aux Etats-Unis, à Miami. Après ça j'ai eu un Fat Boy, j'ai roulé Harley de 90 à 2014, 24 ans. Et puis là ça fait 5 ans

Chantal : et je pense qu'on va rester Indian

Patrick : oui, c'est trop bien

Chantal : ils en font de plus en plus belle. La prochaine Roadmaster ? Je sais pas parce que celle-là on l'aime bien quand même. On a eu une Roadmaster en prêt, moi je suis bien derrière mais lui en conduite c'est pas pareil.

Patrick : elle était en rodage... quand j'ai repris ma meule ouhouh, mais c'est vrai qu'une fois que c'est rodé, une fois les 10000 kilomètres passés, elle est libérée et wahou, ça marche ! Il suffit d'accélérer et ça s'envole, ça a énormément de couple et la conduite !

Chantal : pour la balade c'est super

Patrick : surtout dans la région, on connait pas du tout, on doit faire la Corse, faut qu'on aille faire la Corse, en moto c'est terrible.

Chantal : on connaissait pas du tout là, c'est la première fois qu'on vient et franchement, c'est à refaire

Patrick : on est arrivé hier, on repart demain, c'est chaud pour tout faire

Chantal : c'est une pré découverte, on va aller faire un tour au Mont d'Or, on va aller voir ce que ça donne... avec la truffade qu'on vient de manger... (rires)

Merci à vous deux, on a bien rit en discutant, bonne route et bons voyages sur votre Chieftain !

Reportage Concentre Indian à Riom

Cet article fait partie des 14 articles du reportage Concentre Indian à Riom.

Commenter « Rencontre Indian, Chantal et Patrick en Chieftain »

rester connecté

m'inscrire perdu ?