Honda garantie 5 ans
Rencontre avec Julien Diguet, le patron de Stand41 à Blois, julien diguet le patron de suzuki stand41 a blois

Rencontre avec Julien Diguet, le patron de Stand41 à Blois

Par Jean-Michel Lainé le .

Julien Diguet est le jeune patron de la concession Suzuki Stand41 à Blois, mais c'est avant tout un pilote et un grand passionné de sport moto et d'endurance sur les courses de 24 heures en particulier, une passion qu'il partage avec les clients Suzuki.&l

Julien : à la base je suis mécanicien moto, j'ai fait un apprentissage en mécanique moto de 96 à 2000, CAP puis Bac Pro, et puis en parallèle, j'ai commencé à faire des courses de moto en 98 en championnat de France, et puis je me suis retrouvé vendeur à Montlhéry à Motomax à l'époque chez Suzuki, c'est là que j'ai commencé à faire mes armes chez Suzuki. J'avais vendu 500 Suzuki neuves dans l'année, du coup le directeur commercial s'était déplacé pour savoir qui était ce petit vendeur de 21 ans qui avait fait ça. En 2004, j'avais un contrat Suzuki en compétition sur une 600 GSXR, je faisais livrer mes motos dans la concession à Blois, le concessionnaire un jour m'a dit  je vends la concession, est-ce que ça pourrait t'intéresser ? . Il n'avait pas fini sa phrase que j'avais accepté. J'avais que 24 ans à l'époque, j'étais le plus jeune concessionnaire en France. Ils m'ont demandé d'arrêter la complétion temporairement parce que forcément on ne peut pas tout faire, on ne peut pas être au four et au moulin. C'est ce que j'ai fait et en 2007, on a été élu meilleur SAV national, je me suis remis à la compétition à peu près à la même époque où j'ai engagé des motos aux 24 heures. En 2010, on a été meilleur concession nationale et en 2011, j'ai repris la concession à Tours parce que le gérant souhaitait arrêter. En 2016 j'ai revendu la concession de Tours et je suis devenu Dafy Moto à Blois en 2014, et on a déménager en 2016 pour intégrer les nouveaux locaux Stand41 que vous voyez là, ça se passe bien même si on n'est pas parfait mais globalement on n'a plutôt des un bon mode de fonctionnement, ça se passe bien.

Qu'est ce qu'on achète comme Suzuki à Blois

Julien : je suis toujours très compétition, je vais aller faire ma 25e course de 24 heures, 15 Le Mans, 9 Bol d'Or et 1 24h de Barcelone, du coup j'ai une grosse réputation sur la moto sportive, la GSXR 1000 fait partie de nos gros volumes. J'ai une équipe qui est assez jeune et dynamique, on est assez fun, on vend beaucoup de roadsters GSXS 750, je pense que mon équipe véhicule une image jeune et dynamique qui correspond à ce type de motos. Moi j'aime beaucoup la V Strom 1050 qui vient de sortir, de plus en plus on a la clientèle, finalement moi je vieillis un peu et c'est des motos qui correspondent un peu à ce que je suis, c'est une moto qui commence à faire de bon résultat chez nous aussi. Elle a un super accueil et puis pour avoir roulé avec, c'est vraiment une super moto. Alors ma femme préfère la sportive mais quand je reviens avec une V Strom à la maison, mais quand elle monte dessus elle trouve en fait que c'est quand même vachement bien, vachement confortable, elle trouve que c'est vraiment bien comme moto. La clientèle ici c'est plutôt loisir, c'est pas une clientèle utilitaire comme on peut trouver dans les grandes villes, sur Blois c'est plutôt loisir et très moto.

stand41 a blois avec toute la gamme suzuki et les nouvelles v strom 1050 equipees
Stand41 à Blois avec toute la gamme Suzuki et les nouvelles V Strom 1050 équipées

C'est important pour Stand41 les 24 Heures du Mans ?

En 2001, j'étais vice champion en 125, en 2013 j'ai gagné le championnat de France promosport 600 avec une GSXR qui n'avait pas gagné depuis 2001 je crois, on avait fait un petit buzz là-dessus, en 2018 j'ai gagné le championnat de France d'endurance, en parallèle dans le championnat du monde d'endurance j'ai roulé dans plusieurs teams, j'ai 2 podiums au Bol d'Or et je suis régulièrement dans le Top 10 sur les courses de 24 heures. Alors oui c'est une institution chez nous les 24 heures, déjà c'est pas très loin, et depuis 2007 je les ai toutes faites, j'ai fait la première en 2004 et après depuis 2007 je les ai toutes faites. Ici c'est une institution, on n'a plus de gens qui viennent nous parler des 24 heures et du Grand-Prix que ce qu'il se passe ailleurs. On est à 120 kilomètres, une grosse partie de la clientèle prend une semaine de vacances pour aller aux 24 heures. Les 24 heures, c'est quelque chose de mythique, même à Blois.

stand41 suzuki a blois
Stand41 Suzuki à Blois

Et Stand41 organise des journées piste ?

Julien : oui, selon les années, on fait entre 2 et 4 sorties piste, cette année forcément ça a été un peu écourté on en a eu un peu moins avec le confinement, donc là on sera au Mans le 15 aout la journée est déjà complète, les gens aiment bien. C'est un peu bizarre, parce que j'ai l'impression que les gens me regardent avec un oeil qui me perturbe un peu, en fait ils sont hyper contents qu'on roule ensemble, je leurs file des petits conseils sur la piste, ils me disent c'est super gentil, mais en fait je trouve ça naturel parce que finalement on partage la même passion. On partage d'autres choses que quand on est dans le magasin avec la relation commerçant client on va dire, quand on sort du magasin, quand on est aux 24 heures ou sur les circuits, ou même quand on fait des balades, là c'est la relation motarde et c'est pas la même chose, donc même si on fait un peu notre métier quand on est sur ces événements, on partage une vie de passionné on parle moto, pneumatique, carénage, on parle d'autre chose et c'est virement sympa.

Merci Julien pour le partage de ta passion au-delà de la concession Stand41.

# mots clés

Suzuki

Reportage Suzuki Stand41 à Blois

Cet article fait partie des 10 articles du reportage Suzuki Stand41 à Blois.

Rencontre avec Julien Diguet, le patron de Stand41 à BloisRencontre avec Julien Diguet, le patron de Stand41 à Blois

Reportage Suzuki Stand41 à Blois

Commenter

rester connecté

m'inscrire perdu ?


Honda garantie 5 ans