Claude Ducos, le patron de Runaway Bikes Suzuki à Toulouse, claude ducos patron de runaway bikes suzuki a toulouse

Claude Ducos, le patron de Runaway Bikes Suzuki à Toulouse

Par Jean-Michel Lainé le .

Claude Ducos est à la tête de Runaway Bikes, la concession Suzuki à Toulouse. Il nous parle de sa passion de la moto, de la moto dans la région toulousaine et en plein Covid, de l'arrivée tant attendue de la V Strom 1050 avec le succès qu'on connait.

Claude Ducos : J'ai pris la concession Suzuki et surtout la distribution depuis 1992. Pour la moto, j'avais hérité de mon père qui s'était installé et même mon grand-père au départ qui était pilote moto au tout début du siècle (ndlr : 20e siècle donc) avec les premières motos. En fait nous c'est 3 générations dans la moto. Quand je suis arrivé j'ai commencé en 1985, on avait la concession Yamaha, et mon père venait de prendre BMW en 83. On a vite basculer, on était très nombreux sur la ville de Toulouse (ndlr : on est chez Runaway Bikes la concession Suzuki de Toulouse), on était 3 distributeurs Yamaha, et la concession Suzuki s'est libérée. J'avais l'option en prenant la gérance de l'activité en 1992 de prendre la concession Suzuki à Toulouse. La moto et nous c'est une histoire de famille.

Qu'est ce qu'on achète comme Suzuki à Toulouse ?

Claude Ducos : Les toulousains sont assez éclectiques dans le choix de la gamme Suzuki, ils roulent avec un peu tous les modèles, les roadsters avec la gamme des GSXS actuels 750 et 1000, que les V Strom, on vend vraiment toute la gamme. Côté scooter, on vendait bien le Burgman 650. Il y a deux ans on avait fait un accès piste à Nogaro, mais aujourd'hui les clients intéressés par les motos de sport roulent déjà sur piste alors que par le passé on faisait rouler des clients qui achetaient des motos de sport et qui roulaient sur route. On les faisait rouler de temps en temps sur piste. C'était une autre démarche, mais aujourd'hui le marché est en train de muter. A Toulouse, c'est plus un motard de week-end que de semaine, il y a très peu de motos en semaine qui roulent.

Comment s'est passé l'arrivée de la V Strom 1050 XT

Claude Ducos : Elle est bien née, c'est vraie qu'aujourd'hui la presse est assez favorable à cette moto puisque les essais sont excellents dans l'ensemble, un aboutissement du modèle de 2014 avec un petit peu plus de technologie sécuritaire notamment au niveau du freinage, la moto plait c'est évident, on a déjà fait les volumes qu'on avait réalisés les 2 années antérieures avec les 1000 V Strom. On est plutôt content, mais vous savez, il y a le Covid qui est passé par là et quand on a fermé mi mars on n'avait pas reçu les motos. Elles sont arrivées après donc forcément pour le lancement, d'ailleurs le V Strom Tour qu'on fait aujourd'hui, on devait le faire au mois de mars. Ça a tout décalé, mais nous on n'est pas mécontent des volumes avec toutes les difficultés qu'on a eu cette année.

# mots clés

Suzuki V Strom

Reportage Runaway Bikes Suzuki Toulouse

Cet article fait partie des 9 articles du reportage Runaway Bikes Suzuki Toulouse.

Claude Ducos, le patron de Runaway Bikes Suzuki à ToulouseClaude Ducos, le patron de Runaway Bikes Suzuki à Toulouse

Reportage Runaway Bikes Suzuki Toulouse

Commenter

rester connecté

m'inscrire perdu ?