Triumph à Moto Légende : twin vertical 500 et 650

Par Jean-Michel Lainé le .
Triumph organisait à Moto Légende une très belle exposition des plus importantes motos de son histoire. Cette fois-ci, nous nous intéressons aux Triumph d'après guerre, dès 1946. L'arrivée des twins verticaux Triumph en 500 puis en 650 à partir de 1949.

Le vertical twin Triumph 500 de 1946

L'usine de Coventry est tombée sous les bombes allemandes comme toutes les usines de la région. Triumph a reconstruit sa chaine de production à Meriden. La 5T n'est pas un nouveauté puisqu'elle est apparue en 1937 avec son moteur vertical twin face à la route. Mais ce bicylindre vertical colle à la peau de Triumph. C'est le twin anglais par excellence. L'apparition de cette Triumph Speed Twin en 1946 est la première machine après la guerre avec un twin vertical à sortir de l'usine de Meriden. Elle est équipée d'une fourche télescopique, d'une dynamo et d'une batterie. L'allumage est toujours confié à une magnéto.

triumph 500 5t speed twin de 1946
Triumph 500 5T Speed Twin de 1946

Le bicylindre de 500 cm3 de la Speed Twin a un alésage de 63 mm et une course de 80 mm. Il a les soupapes culbutées, est refroidi par air et est associé à une boite à 4 rapports. La transmission finale se fait par une chaine. Fort de ses 25 chevaux, le vertical twin de 500 cm3 permet à la Speed Twin d'atteindre 130 km/h. Les monos issus de l'usine de Coventry seront délaissés.

triumph 500 5t speed twin reservoir et cadrans
Triumph 500 5T Speed Twin réservoir et cadrans

1946 est aussi l'année d'un prototype de Grand-Prix de 500 cm3 avec les mêmes cotes, calé à 360 degrés et avec une boite de vitesses séparée à 4 rapports, comme le 650 qui viendra plus tard. Le twin vertical de Grand-Prix est alimenté par deux carburateurs Amal GP pour atteindre la puissance de 40 chevaux et une vitesse maximale de 190 km/h. Cette base de T500 remporte le Tourist Trophy de l'ile de Man en 1946 aux mains de Ernie Lyons. Elle sera produite en petite série entre 1948 et 1952.

triumph prototype grand prix de 1946
Triumph prototype Grand Prix de 1946

Triumph Thunderbird 650 pour les 500 Miles de Montlhéry

Nous sommes en 1949 avec cette Thunderbird 650 qui est une présérie. La course aux performances conduit Triumph vers un twin vertical de 650 cm3. Il s'agit toujours d'un bicylindre culbuté face à la route et refroidi par air. Par rapport au 500 cm3, sa course augmente de 2 mm pour passer à 82 mm et son alésage de 8 mm pour atteindre 71 mm. Il est calé à 360 degrés et alimenté par un carburateur. Il délivre ainsi une puissance de 34 chevaux à 6500 tr/min pour atteindre la vitesse de 165 km/h. Sa boite de vitesses séparée possède 4 rapports. Enfin, le moyeu arrière est suspendu ce qui est nouveau.

triumph thunderbird preserie 500 miles de montlhery de 1949
Triumph Thunderbird présérie 500 miles de Montlhéry de 1949

Pour prouver la fiabilité de cette nouvelle cylindrée, trois Thunderbird sont parties de l'usine pour rallier par la route le célèbre anneau de Montlhéry en vue des 500 miles (environ 800 km). Sur l'autodrome, la moyenne s'établit autour des 145 km/h et les derniers tours seront même couverts à la vitesse de 160 km/h, proche de la vitesse maximale. Comme cela ne suffisait pas, les motos sont rentrées depuis le circuit jusqu'en Grande-Bretagne par la route. Cette machine légendaire sera la vedette mécanique du film  l'équipée sauvage  avec Marlon Brando.

triumph thunderbird preserie 500 miles de montlhery
Triumph Thunderbird présérie 500 miles de Montlhéry
Triumph

Commenter

rester connecté

m'inscrire perdu ?