Essai Honda SWT 400 modèle 2009 par Photos David Reygondeau

Essai Honda SWT 400 modèle 2009

Le seul bicylindre de la catégorie connaît sur cette nouvelle version, de nombreuses améliorations majeures et un nouveau nom
Par Photos David Reygondeau

Ne l'appelez plus Silver Wing 400 puisque son nom est désormais SW-T 400 ! Ceci n'est pas qu'un simple changement d'étiquette, puisque le seul bicylindre de la catégorie connaît sur cette nouvelle version de nombreuses améliorations majeures qui valaient bien un nouveau nom pour une nouvelle identité.

Le bicylindre en ligne de 399cm3, 2ACT et 8 soupapes, équipé de l'HECS-3 (catalyseur et sonde à oxygène), est dérivé de son grand frère qui anime le Silver Wing 600. Une fois en selle, aucune vibration n'est perceptible même à des vitesses d'évolution très lentes, et sa douceur de fonctionnement reste exemplaire. Combinés à une sonorité feutrée , ces caractéristiques participent elles aussi au confort de conduite puisqu'on ne ressent ni mouvement de bas en haut, ni à-coups sur des changements d'allure brutaux comme c'est souvent le cas sur les monocylindres de la concurrence. Facile à vitesse réduite, le SW-T 400 se montre véloce sur l'autoroute en atteignant la vitesse maximale autorisée rapidement. Il la maintient sans faiblir quel que soit le dénivelé et le chargement, et sa vitesse de pointe se situe à plus de 30km/h au-dessus. Le frein moteur est suffisant pour ne pas avoir à abuser de l'usage des freins. Ce n'est qu'à l'approche des 20km/h qu'on passe en «roue libre», la rotation de la poignée reprend l'entraînement tout en douceur avec la transmission V-Matic.

Le moteur et la transmission collent parfaitement à l'impression que dégage le SW-T 400 à l'arrêt : un sentiment mélangé de sportivité et d'élégance. Sa ligne élancée de profil avec les optiques profilés, le pare-brise intégré, les lignes de l'habillage et le «béquet» arrière, contraste avec les faces avant et arrière affublées de larges blocs optiques soigneusement dessinés qui donnent un aspect cossu et valorisant à ce scooter qui se veut haut de gamme. Une fois en route, force est de constater que cette généreuse face avant, outre son côté esthétique, montre une réelle efficacité sur autoroute en sachant allier protection et aérodynamisme.

Quelques accessoires :
  • Top Case 40L : 313€
  • Poignées chauffantes : 272€
  • Alarme : 364€, le SW-T400 est précâblé
L'accueil du pilote est lui aussi très soigné. Si la place dévolue pour les pieds peut paraître un peu étroite sur le tablier comme sur le plancher, le reste frise le sans faute avec à la clé une excellente protection. L'assise est des plus confortables, la selle a été abaissée et elle n'est pas trop large sur l'avant pour favoriser la prise en main pour les petites jambes. Le support lombaire allie parfaitement maintien et confort, une attention qui n'est pas que pour le pilote puisque le passager aussi dispose de cet équipement en complément de deux larges poignées.

Le tableau de bord est digne d'une auto avec ses 5 cadrans de bonnes tailles et parfaitement lisibles. De gauche à droite on trouve la jauge de carburant, le tachymètre, l'ordinateur de bord au centre, le compte-tours avec une zone rouge à plus de 9000tr/min et enfin, la température du liquide de refroidissement. L'ordinateur de bord affiche simultanément, la consommation instantanée, le totalisateur ou les compteurs journaliers et en dessous, l'heure.

Côté rangement, le coffre grand et profond, offre un volume conséquent puisqu'on range facilement deux casques intégraux sous la selle. Sa forme sans trop de recoins facilite le placement de diverses affaires lorsque les casques n'y sont pas. Un éclairage automatique s'actionne à l'ouverture. Celui-ci peut-être coupé manuellement si on le souhaite. Dans le tablier, deux vide-poches sont présents. Celui de gauche plus large et plus profond, ferme à clé. Détail pratique, il n'est pas nécessaire de tourner le guidon pour les ouvrir puisque l'ouverture est à l'horizontale. Seul bémol, le béquet arrière parfaitement lisse et sans attache ne pourra pas faire office de porte-paquet sans l'adjonction d'un accessoire.

Si le SW-T 400 marque des points en terme d'agrément, de design et d'accueil à bord, il place également la barre bien plus haute sur la tenue de route malgré un empattement de 1.6m. Son maniement sans réelle inertie en ville se montre à la fois facile et doux, ce qui ne veut pas dire amorphe pour autant, car le dernier né Honda distille son dynamisme avec classe : vif mais pas brutal, juste efficace. Sur autoroute la tenue de cap est très sécurisante, même à haute vitesse. Seuls quelques raccords plus prononcés le font bouger un peu, mais sans risque aucun et pas plus que certaines motos. L'arrière un peu plus ferme que l'avant, confère au SW-T un excellent compromis entre la tenue de route et le confort qui en font un engin aussi agréable à utiliser que sécurisant et agréable. Cette sécurité est accrue avec le freinage C-ABS (freinage combiné ABS) en option, qui offre un feeling et une facilité d'usage remarquables, puisqu'il suffit de serrer fermement les deux leviers pour freiner fort sans se poser de question.

Bilan

Au final, le nouveau SW-T 400 passe un cap important avec une prestation en terme d'équipement, d'agrément et de dynamisme totalement revue à la hausse. Il faut ajouter à tout ceci un dessin bien plus valorisant qui affirme son identité plus haut de gamme surtout si vous choisissez le coloris argent ou blanc. En attendant une hausse des prix certainement sensible début avril, le nouveau SW-T est disponible à 5990€ et 6590€ avec l'ABS en argent (photos), noir et blanc.

Par Photos David Reygondeau

On aime bien

  • Tenue de route
  • Freinage intgral C-ABS
  • Souplesse de la motorisation

On aime moins

  • Largeur disponible pour les pieds
  • Porte paquet plein sans crochet
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
et
On vous regarde
On la dtaille
On l'coute
Ecouter

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Essai Honda SWT 400 modèle 2009

Photo 1 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 2 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 3 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 4 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 5 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 6 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 7 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 8 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 9 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 10 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 11 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 12 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 13 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 14 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 15 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 16 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 17 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 18 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 19 Essai Honda SWT 400 modèle 2009Photo 20 Essai Honda SWT 400 modèle 2009

Fond d'écran

fond d'écran Essai Honda SWT 400 modèle 2009

Dimensions 1024x768 1280x1024 800x600