Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010 par Jean-Michel Lainé

Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010

Le style de ce Bagger s'affirme avec son coloris noir mat, son arrière rabaissé et la suppression du feu, les qualités demeurent
Par Jean-Michel Lainé

Harley-Davidson propose avec sa Street Glide une machine à l'esthétisme très soigné et presque minimal dans la famille des Touring. On trouve pourtant tout ce qui fait les caractéristiques d'une Touring comme les sacoches rigides, le carénage Batwing sur la fourche, l'autoradio, le confort pour le pilote, la nouvelle tenue de route de la gamme Touring, le moteur 1584, la boîte 6, etc. Ce modèle qui attire tous les regards en statique ne déçoit pas en dynamique. Pour cela, il adopte quelques petites modifications pour affirmer son style unique dans la gamme Harley-Davidson. L'arrière de la Street Glide est rabaissé pour lui donner un air encore plus trapu, plus bagger. La peinture noire mate (d'autres coloris sont disponibles) accentue davantage encore cet effet sans oublier la disparition du feu arrière et du support de plaque qui le surmontait. Les feux sont désormais inclus aux clignotants, une solution technique que nous avions vu arriver sur le Nightster en 2007 il y a 3 ans. La plaque passe en dessous pour laisser le large garde-boue prendre toute sa place entre les deux sacoches : l'effet visuel est garanti. Mais la Street Glide n'est pas là que pour se laisser regarder posée sur sa béquille, cette Harley-Davidson est taillée pour la route et les longs voyages comme toutes les Touring.

Le Twin Cam 96 (1584 cm3) alimenté par injection délivre un couple important de 127 Nm à 3500tr/min. A l'usage il se montre capable de reprendre assez bas, pour un bicylindre Harley-Davidson, avec suffisamment de souplesse pour assurer un excellent confort de conduite. Sur les axes secondaires, on se place sur un des 3 derniers rapports en fonction du relief et on n'y touche plus. On se contente de jouer avec la poignée pour se relancer ou ralentir en entrée de courbe avec le seul couple du twin, le tout en profitant de la sonorité délivrée par les deux longs échappements ECOUTER. La plage d'utilisation assez importante de ce moteur rend la balade bucolique ou plus véloce au choix, mais sans jamais avoir l'air de forcer. Sur les grands axes, la Street Glide est équipée d'un régulateur de vitesse qui peut s'ajuster manuellement selon le trafic et qui permet surtout de relâcher la main droite sur les longues étapes. Car la Street Glide dépasse facilement les 300km d'autonomie avec son réservoir de presque 23 litres ! La partie cycle étonne par la facilité de conduite, comme c'était le cas sur la Road King essayée précédemment avec le nouveau cadre Touring. Malgré ses 368kg en état de marche, la Street Glide se laisse très facilement placer en courbe et autorise même de changer de trajectoire à l'aide d'un appui plus prononcé sur le guidon ou d'un petit coup de frein arrière. Etonnante de facilité, les virages s'enchaînent assez vite malgré la garde au sol qui vient assez souvent contrarier l'enthousiasme du pilote. Il faut tout de même noter qu'il y a assez de marge pour se faire plaisir et rouler sans y penser à chaque virage, sa maniabilité et sa stabilité sont surprenantes. Malgré son poids et son empattement conséquent, la Street Glide se pilote aisément, seul l'amortisseur (même réglable) mériterait un gain d'efficacité dans la catégorie. Le freinage est suffisant pour une conduite coulée et déterminée, l'arrière et l'avant sont à combiner pour assurer un freinage optimum. En cas de mauvaises conditions, la Street Glide est équipée de l'ABS totalement dissimulé comme sur les autres modèles.

Comme il se doit sur une machine Touring, l'équipement est complet. Derrière le carénage Batwing, le tableau bord tient du cockpit d'avion avec tous les cadrans à aiguille cerclés de chrome. Lorsque tout s'illumine la nuit, c'est magique ! Jauge, température de l'huile, tension de la batterie, compte-tours et même température de l'air sont présents. Celle-ci est en degrés Farenheit, ce n'est pas très pratique de ce côté de l'Atlantique... Au centre trône l'autoradio Harman Kardon avec la radio, le CD et la prise auxiliaire, mais surtout des haut-parleurs de bonne qualité pour un son très correct aux vitesses légales. La sono se manipule sans lâcher le guidon depuis le comodo gauche, le droit étant utilisé pour le régulateur de vitesse. La protection de la petite visière fumée qui surmonte le carénage Batwing est finalement efficace, très peu d'insectes viennent toucher le haut du casque du pilote. La protection du buste, des mains et de la tête est excellente avec ce carénage qui alourdit tout de même la direction. En ajoutant à ceci le bon confort de la selle et les repose-pieds amortis, un long voyage n'est pas fatiguant. Pour le passager en revanche, la Street Glide avec sa petite selle inclinée vers l'arrière n'est pas la plus accueillante des Touring. Sans doute que si vous avez un passager régulier, il faudra investir dans une selle plus confortable et peut-être un sissy-bar, au risque de casser la ligne de cette machine. Enfin, pour voyager confortablement sans sac à dos, la Street Gilde est équipée de deux sacoches rigides étanches qui ferment à clés. Pas assez larges pour laisser votre casque une fois arrivé, elles permettent tout de même d'emporter facilement ses affaires pour un petit week-end sans avoir besoin de sac à dos. Pour les aspects pratiques, il ne manque qu'un petit vide-poche dans le carénage pour mettre son ticket d'autoroute par exemple.

Bilan

La Street Glide est certainement la Touring au style le plus proche d'un Dark Custom comme on en trouve dans les autres familles Harley. Ce dessin très affirmé et souligné par cette peinture mate qui contraste joliment avec tous les chromes, n'empêche pas cette Harley-Davidson d'être équipée de tout le nécessaire pour un voyage confortable. Régulateur de vitesse ajustable, sonorisation de qualité qui se commande au guidon, protection du carénage Batwing, confort de la selle du pilote, sacoches rigides et étanches pour ses affaires, tableau de bord hyper complet, rien ne semble manquer à l'appel sur cette Harley-Davidson à l'exception d'un petit vide-poche. La motorisation très disponible et relativement souple permet une grande facilité de pilotage sur les petites routes ou sur les grands axes avec le sixième rapport de la boîte. L'injection qui autorise une assez large plage d'utilisation, permet aussi d'obtenir une consommation très raisonnable (un peu plus de 6.5 litres aux 100km) au regard des 368kg de cette machine. Mais le plus étonnant ne se voit pas, il se ressent lorsqu'on prend le guidon de cette Street Glide : son maniement est presque léger une fois en route. La machine se laisse basculer d'un angle à l'autre sans trop de résistance et permet d'opter pour un bon rythme grâce à une garde au sol surprenante et une stabilité rassurante dans la catégorie. Le confort ne rime donc pas avec l'ennui même sur un long voyage. En revanche, le passager n'est pas le mieux loti. Si vous tenez absolument à cette Street Glide avec un passager régulier, sans doute que la petite selle qui penche vers l'arrière ne lui conviendra pas, mais le catalogue d'accessoires devrait combler ce manque. Quoi qu'il en soit, l'Harley-Davidson Street Glide est certainement la Touring qui allie le mieux le style et le tourisme, sans doute qu'un qualificatif de GT lui conviendrait parfaitement avec ses qualités routières étonnantes.

Par Jean-Michel Lainé

On aime bien

  • Le style Dark Custom
  • La facilit de conduite
  • Le carnage efficace

On aime moins

  • Place passager rduite
  • Pas de petit vide-poche
  • Amotisseur peu confortable
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
et
On vous regarde
On la dtaille
On l'coute

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010

Photo 1 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 2 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 3 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 4 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 5 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 6 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 7 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 8 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 9 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 10 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 11 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 12 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 13 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 14 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 15 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 16 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 17 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 18 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 19 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 20 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 21 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 22 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 23 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 24 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 25 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010Photo 26 Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010

Fond d'écran

fond d'écran Essai Harley-Davidson Street Glide modèle 2010

Dimensions 1024x768 1280x1024 800x600