Essai Ducati Monster 2021, essai ducati monster 2021

Essai Ducati Monster 2021

Par Jean-Michel Lainé le .

Fini de s'éparpiller, les différentes moutures se regroupent toutes sous la Ducati Monster 2021 en essai en ce début de printemps. Née en 900 il y a 28 ans, ce grand chamboule-tout nous apporte une 950 dans le catalogue, entre les anciennes 821 et 1200.

Retrouvez la fiche technique Ducati Monster 2021 ainsi que nos son et photos à la suite de cet essai.

La Monster 821 était vieillissante, les 1200 ne trouvaient pas forcément leur public, la S avait déçu avant que la R n'arrive pour prendre le relai. Rien n'était simple ces dernières années pour la famille des Monster, celle-là même qui avait initié le genre des roadsters dérivés des sportives il y a presque 30 ans. 2021 marque donc l'avènement de la Ducati Monster sans suffixe de cylindrée. Une vraie révolution menée tambour battant par la marque de Bologne.

Adieu treillis, adieu 821 et tutti quanti : le futur c'est maintenant

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle n'a plus rien à voir avec les précédentes générations. Avant même de prendre le guidon pour notre premier essai de cette Ducati Monster 2021 on ne peut pas reprocher à la firme italienne de sortir une nouveauté qui n'en est pas une. Tout change. Dans tout, il y a le style qui évolue sous la houlette d'une conception toute nouvelle. Si la SuperSport 950 conserve le cadre treillis, ce n'est pas le cas de notre machine avec un cadre en deux parties fixées sur le moteur. L'avant est un cadre en aluminium et l'arrière une boucle en fibre de verre et polymère. Le tout affiche déjà 6,4 kg de moins sur la balance que le treillis. Il faut aussi retrancher la poids du nouveau bras oscillant, des nouvelles jantes et bien sûr du moteur Testastretta 11°.

conception et design n ont plus rien a voir avec les 821 et 1200
Conception et design n'ont plus rien à voir avec les 821 et 1200

L'ensemble affiche tout de même 18 kg de moins à la pesée nous dit Ducati, mais surtout offre à l'oeil un design en totale rupture avec les précédentes générations. On entend de tout à son égard : qu'elle ressemble à une SV, à une Cagiva Raptor qui avait d'ailleurs le moteur que la SV, à une Gladius (non je déconne !) mais pas à un Monster. On va dire que ça ressemble au nouveau Monster et puis c'est tout. A son lancement il y a 28 ans, les avis étaient franchement partagés aussi et loin de faire l'unanimité d'autant plus qu'on n'avait jamais vu de roadster. L'avenir nous dira si ce choix est le bon, en attendant si on peut dire adieu au style qu'on connaissait, on peut aussi dire adieu au surpoids et à une conception ancienne qui peinait à évoluer et ça, c'est très bien.

nouveau cadre en alu a l avant et fibre polymere pour la boucle arriere adieu le treillis
Nouveau cadre en alu à l'avant et fibre polymère pour la boucle arrière, adieu le treillis

La Ducati Monster 2021 est d'une facilité déconcertante

Ok, la selle standard est 1 cm plus haute que celle de la 821 en position haute. Mais on peut opter pour une selle basse qui est bien entendu moins bien rembourrée. J'ai pu tester les deux lors de cet essai, c'est sensible. En revanche, la position au guidon a changé : le guidon se rapproche de soi (-65 mm), les pieds sont un poil abaissés (-10 mm), on est plus droit et plus décontracté une fois en selle. On a un peu moins d'appuis aussi sur les poignets, ce qui n'est pas plus mal en ville surtout que ô magie, le Monster 2021 est maniable. Oui, vous avez bien lu. On peut dorénavant faire demi tour sur une route de campagne sans manoeuvrer, comme ça, juste en tournant le guidon avec un rayon de braquage qui a perdu presque 1 mètre. Ça aussi ça change radicalement, et ça facilite la vie.

agilite maniabilite et precision sont au rendez vous
Agilité, maniabilité et précision sont au rendez-vous

En plus d'être maniable, le nouveau monstre de Bologne est agile et facile. Facile par sa légèreté lorsqu'on grimpe en selle, la sensation est immédiate. Maniable avec un empattement un peu réduit et une position de conduite naturelle. Les Monster ne nous avaient pas vraiment habitués à une prise en mains aussi évidente. C'est maintenant le cas, et quel que soit le rythme on garde une bonne précision sans mouvement parasite. La partie cycle est sécurisante, précise et super réactive à la fois. On peut certes regretter la fermeté des suspensions sur un revêtement bosselé, mais le binôme fourche amortisseur (sans biellette) se montre très efficace même sur des irrégularités. Que reste-t-il à la S du coup ? Y'en a pas de S, comme ça, on ne se pose pas la question ! Plus sérieusement, les suspensions travaillent très bien. C'est le cas aussi du freinage avec une prise de frein franche, sans brutalité et efficace. L'accord de la partie cycle avec ces divers éléments est une réussite.

amortissement ferme mais reussi pour le monster 2021
Amortissement ferme mais réussi pour le Monster 2021

Un bicylindre Testastretta bien connu des ducatistes

Le 821 et le 1200 cèdent leurs places au seul 950 qu'on connait très bien puisqu'il est déjà présent sur 3 modèles de la gamme 2021 : l'Hypermotard, la Multistrada et la SuperSport 950 qui ressemble le plus dans l'esprit à notre Monster à la différence près de sa conception autour d'un treillis. C'est donc le 4e modèle à adopter ce moteur de 937 cm3 (+116 cm3 par rapport au 821) Euro5 bien évidemment, et qui comme les autres s'offre quelques petits réglages spécifiques pour le Monster et l'écart de puissance n'est que de 2 chevaux face au 821. Rassurez-vous, comme ses cousins il n'est pas le plus à son aise sous les 3000 tr/min alors il faut rester au-dessus, là où le shifter (de série) fonctionne le mieux quel que soit le mode de conduite engagé.

moteur testastretta d4 de 937 cm3 present sur 3 autres modeles ducati
Moteur Testastretta D4 de 937 cm3 présent sur 3 autres modèles Ducati

Au-delà des 3000, il y a quoi ? De la réactivité, pas de coup de pied au derche comme le revendiquait le premier Mostro du nom, mais une belle vivacité surtout en mode Sport qui lui va bien. Il y a deux autres modes plus softs, que vous pouvez paramétrer comme vous voulez. Contrairement à une Hypermotard, tenir un filet de gaz est facile sur ce Monster 2021 et cet essai révèle aussi une dose supplémentaire de patate une fois passé le couple maxi on va dire, environ 6500 tr/min, 1250 tr/min plus bas que sur le 821, ça c'est bon ! Le twin prend encore des tours et on peut tirer les rapports qu'on enchaine d'un petit coup de la pointe de la botte.

parmi les changements esthetiques les sorties du silencieux font parler
Parmi les changements esthétiques, les sorties du silencieux font parler

Finalement le seul souci de ce moteur, est qu'il n'est pas des plus jolis du côté gauche, alors que le côté droit bénéficie de quelques aménagements esthétiques bien placés. Et le son dans tout ça ? On connait l'importance du son sur le L-Twin italien mais avouons-le, la sonorité reste assez discrète avec Euro5 qui est passé par là. Certes on l'entend un peu lorsqu'on ouvre en grand ou sur certains rétrogrades convaincus, mais on entend surtout le bruit du vent qui soit dit en passant est bien présent mais ne malmène pas les cervicales.

Electronique riche et complète pour la Monster 2021

On évoquait le shifter up/down de série et les trois modes de conduite entièrement paramétrables mais l'électronique est bien plus complète que ça. Du côté du freinage ABS, il est actif en courbe comme on en a l'habitude dorénavant sur beaucoup de modèles, mais sur la Monster on peut aussi déconnecter l'arrière pour les amateurs de glisse. On trouve aussi le contrôle de traction et le contrôle de wheeling pour éviter de se retourner sur une accélération trop franche, mais le risque est faible car si le bicylindre est vif, il n'est pas explosif pour autant. Et puis pour le fun, Ducati a ajouté le Launch Control pour des départs arrêtés de dingues, comme en GP. Et puis il ne faut pas oublier le style avec des LED partout, du phare patatoïde au feu en passant par les clignotants à l'effet Matrix à l'avant comme à l'arrière où leur petitesse fait que ça rend moins bien.

electronique tres complete avec de multiples reglages possibles sur chacun des 3 modes
Electronique très complète avec de multiples réglages possibles sur chacun des 3 modes

Tout ceci se paramètre depuis les boutons au guidon gauche et le tableau de bord TFT couleurs de 4,3 pouces qui n'est pas très grand mais lisible et complet. Ce qui se complique c'est pour changer les paramètres avec d'innombrables pressions à exercer. Heureusement, on ne les perd pas lorsqu'on coupe le contact donc on peut prendre le temps de paramétrer les choses comme on le souhaite. Le plus gênant est finalement de passer d'un mode à l'autre. Par exemple vous rouler longtemps en ville en mode  urban  et vous voulez passer en mode  mode  pour attaquer la montagne. Une simple pression sur un bouton ne suffit pas, c'est fastidieux et finalement on reste sur le même mode.

Bilan essai Ducati Monster 2021

Ne nous attardons pas sur le style, les avis sont partagés. Après ce premier essai, le plus important est ailleurs puisque ce Monster 2021 est totalement nouveau. On ne peut pas accuser Ducati de s'être contenté de broutilles, c'est un travail de titan qu'a accompli la marque italienne. Le châssis totalement nouveau apporte de la légèreté mais surtout de l'agilité. C'est précis, facile en toutes circonstances et même maniable avec un rayon de braquage bien meilleur qu'avant. Les mauvaises langues diront qu'il n'y a pas de mal. Le tout adopte un moteur bien connu chez Ducati avec des paramétrages spécifiques à la Monster. Même si le bicylindre n'est toujours pas à son aise sous les 3000 tr/min, il est facile vivre au-delà. Vif et toujours présent sans être violent, il en rajoute une dose une fois les 6500 tr/min passés. Il faut reconnaitre que l'ensemble moteur, partie cycle, suspensions et freinage est homogène. Certes on n'a pas de coup de pied au cul comme le revendiquait le vénérable Mostro, mais pour 2021 il affiche une belle vivacité doublée d'une précision sans faille. Finalement, le plus grand reproche qu'on peut lui faire, c'est la complexité d'usage des nombreux paramètres avec les boutons au commodo gauche. C'est dommage. Ce qui est certain, c'est que Ducati propose un Monster amusant lorsqu'on a de l'expérience et très facile pour se faire la main avec une belle machine en A2. Pour ceux qui en veulent plus, peut-être que la S va arriver, pour l'heure ce n'est pas prévu. Par contre le tarif à 11290 euros affiche 200 euros de moins que la précédente 821, c'est une belle surprise.

On aime bien

  • Maniabilité et agilité très réussies
  • Moteur vivant et facile à exploiter
  • Equipement électronique riche et complet

On aime moins

  • Suspensions précises mais fermes
  • Ecran TFT en couleurs mais petit
  • Manipulation des paramètres électroniques
Quotidien⭐⭐⭐⭐
Voyage⭐⭐⭐
Loisir⭐⭐⭐⭐⭐
Sport⭐⭐⭐
Duo⭐⭐⭐
et
On vous regarde⭐⭐⭐⭐
On la détaille⭐⭐⭐⭐⭐
On l'écoute⭐⭐⭐

Autres photos

cote gauche il manque sans doute quelques caches esthetiques
Côté gauche, il manque sans doute quelques caches esthétiques
eclairage full led pour le monster 2021
Eclairage full LED pour le Monster 2021
courbes et lignes generales du monster 2021
Courbes et lignes générales du Monster 2021
ergonomie bien pensee pour faciliter la vie au guidon
Ergonomie bien pensée pour faciliter la vie au guidon
naviguer dans les menus et changer de mode est assez fastidieux
Naviguer dans les menus et changer de mode est assez fastidieux
nouveau bras oscillant aussi pour 2021
Nouveau bras oscillant aussi pour 2021
position avec le guidon davantage vers soi et les pieds un peu plus bas
Position avec le guidon davantage vers soi et les pieds un peu plus bas
selle assez large sur l arriere et etroite devant elle ne se regle plus mais l accessibilite reste bonne
Selle assez large sur l'arrière et étroite devant, elle ne se règle plus mais l'accessibilité reste bonne
shifter de serie a la montee et a la descente
Shifter de série à la montée et à la descente
sous la selle un emplacement et une prise usb permet de recharger son telephone
Sous la selle, un emplacement et une prise USB permet de recharger son téléphone
tableau de bord tft couleur de 4 3 pouces petit mais complet
Tableau de bord TFT couleur de 4,3 pouces petit mais complet

Ecouter le son

Fiche technique Ducati Monster 2021

MarqueDucati
ModèleMonster
Cylindrée937 cm3
Année2021
Tarif de11290 €
Conseillé au18/02/2021

Moteur

Cylindres2
Architectureen L
Ouverture90 °
Cycle4 temps
Distributiondouble arbre à cames desmo
Soupapes par cylindre4
Refroidissementliquide
Cylindrée937 cm3
Alésage94 mm
Course67,5 mm
Rapport volumétrique13,3 :1
Admissioninjection
Allumageélectronique
Admission53 mm
NormeEuro5
Démarreurélectrique

Electricité

Batterie12 V

Performances

Puissance82 kW
Puissance111 ch
Disponible à9250 tr/min
Couple93 Nm
Couple9,5 mkg
Disponible à6500 tr/min

Transmission

Embrayagemulti disques à bain d'huile
Transmissionboîte
Rapports6
Réduction primaire1,850
Démultiplication 1er2,467
Démultiplication 2e1,765
Démultiplication 3e1,400
Démultiplication 4e1,182
Démultiplication 5e1,043
Démultiplication 6e0,958
Secondairechaine
Réduction finale2,867

Châssis

Cadrecadre aluminium
Bras oscillantdouble
Jantesbâtons

Suspension avant

Typefourche inversée
Diamètre43 mm
Débattement130 mm

Suspension arrière

Typemono amortisseur
Réglagesprécharge
Débattement140 mm

Frein avant

Type2 disques
Diamètre320 mm
Etrierradial
Pistons4

Frein arrière

Type1 disque
Diamètre245 mm
Piston(s)2

Pneu avant

Largeur120 mm
Hauteur70 mm
Diamètre17 pouces

Pneu arrière

Largeur180 mm
Hauteur55 mm
Diamètre17 pouces

Dimensions

Empattement1474 mm
Angle de chasse24 °
Chasse93 mm
Hauteur de selle820 mm

Poids

Poids166 kg
Conditionsà sec
Avec ABS188 kg
Conditionsordre de marche

Capacité

Réservoir14 L

Données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

# mots clés

Ducati Essais Ducati