Essai Ducati 1198 modèle 2009 par Jean-Michel Lainé

Essai Ducati 1198 modèle 2009

La 1198 est une évolution de la 1098 qui reprend les côtes du moteur de la version R qu'utilisait Troy Bayliss en World SBK
Par Jean-Michel Lainé

1098 et 848 ont succédé aux 999 et 749 en adoptant le coup de crayon qu'on connaît aujourd'hui. Cette 1198 est une évolution de la 1098 qui reprend les côtes du moteur de la R qu'utilisait Troy Bayliss en championnat du monde Superbike. Cette version standard se différencie de la version S par ce qu'elle ne possède pas, c'est-à-dire les suspensions Ohlins, l'acquisition de données, l'anti patinage, les jantes Marchesini ou encore le garde-boue avant carbone. En revanche, elle est bien plus abordable et délivre tout autant de sensations, voire même plus...

Le moteur Testastretta Evoluzione de 1198.4cm3 (alésage x course : 106x67.9mm) est de toute évidence hérité de la compétition comme le souligne Ducati dans sa brochure. Avec toute la rugosité qu'il délivre en tentant de rouler aux vitesses légales en centre ville, tenir 50km/h n'est pas un exercice simple sans jouer avec l'embrayage, et en dehors du milieu urbain, on commence à être bien au ralenti à 140km/h environ... A cette vitesse, le vent nous porte et soulage les appuis sur les poignets, mais surtout, on ne descend pas en dessous de 5 ou 6000tr/min. Au-delà de ce cap, le dosage de la poignée des gaz est bien plus fin et précis pour chercher la motricité. Inutile d'imaginer une quelconque linéarité dans ce moteur, la réponse à l'accélérateur est brutale quelle que soit le sens de rotation et le régime moteur. C'est là que l'anti patinage essayé lors de l'essai de la Streetfighter se fait regretter et que finalement, la version standard délivre plus de sensation lorsqu'on ouvre en grand que la S : on sent très facilement l'arrière commencer à glisser, gare à l'accélération trop violente en sortie de courbe. Les petites lampes rouges du tableau de bord s'allument très rapidement pour passer le rapport du dessus, la Ducati 1198 plus qu'une autre sportive a bien du mal à modérer son allure (illégale de toutes les façons sur route ouverte). La boîte ferme et très rapide participe également aussi à ce pilotage incisif dans lequel on se sent bien : la 1198, plus qu'une autre, est taillée pour la piste.

La partie cycle est du même acabit. La Ducati 1198 demande un engagement physique certain pour en profiter. La protection du joli carénage est réduite avec son étroitesse et sa bulle très inclinée, et la place disponible pour les jambes reste limitée. La taille de la machine réclame de trouver sa position avec précision pour accompagner au mieux la remise des gaz à chaque relance et de s'y tenir coûte que coûte. En effet, lorsqu'on ouvre en grand, l'avant se déleste vraiment très facilement sur les premiers rapports en ligne droite et l'arrière ne demande qu'à patiner lorsqu'on est encore sur l'angle. De plus, la fourche Showa de 43mm et le mono-amortisseur Showa (entièrement réglables) ne s'accommodent finalement que d'une conduite très musclée. L'avant plongeant procure un appui très important pour des changements d'angles vifs et une réelle précision dans ses trajectoires. Une fois placée, la machine ne bouge plus et les petites corrections ne se font que d'un doigt, étonnamment, la machine se montre presque docile dans cette situation. Le freinage très mordant est appréciable avec une attaque sans violence, il se dose parfaitement et réclame lui aussi de solides avant-bras pour le tenir. L'arrière est pour sa part, tout a fait commun et peu sollicité même pour un usage routier. La Ducati 1198 est issue des machines de Troy Bayliss et elle lui rend bien. Son usage de prédilection est la piste, sur route, la technique et l'engagement physique sont nécessaires en toutes circonstances.

Au quotidien, elle conserve les rétroviseurs aussi sympas à l'oeil qu'ils sont particulièrement inutiles, et son tableau de bord ultra complet qui se commande depuis le commodo gauche avec le bouton "mode". On trouve le compte-tours tout en haut de l'afficheur digital, au centre la température extérieure, l'heure, la température moteur, le totalisateur etc. Avec le bouton "mode" poussé vers le haut, on fait défiler la tension batterie, les tours par minute en "chiffres", le temps au tour et la gestion d'une clé USB placée sous le siège du passager (DDA en option). Le passager justement profitera d'une selle minimaliste, mais au regard du pilotage de cette machine, inutile de préciser que ce ne sera que du dépannage.

Bilan

Directement issue de la compétition et de l'expérience de Troy Bayliss avant sa retraite des circuits, la 1198 est la version brutale de la 848 qui apparaît réellement docile en comparaison de sa grande soeur. Esthétiquement, bons nombres d'éléments sont communs mais la 1198 se destine à l'amateur de pilotage physique avec ce couple à revendre qui réclame de l'attention à chaque instant. La position de pilotage la confine plus à un usage piste, d'ailleurs pour des sensations à revendre avec un soupçon de confort qu'on ne trouve pas sur cette pure SBK, Ducati propose depuis cette année la très véloce Streetfighter...

La 1198 en dehors de sa ligne qui fait quasi l'unanimité et qu'elle partage avec la 848, est à choisir pour son moteur, son pilotage très engagé voire bestial dès qu'on augmente le rythme. Une pure SBK sans compromis pour la route, une brute de performances qu'on n'est pas mécontent d'avoir dompté un peu après une bonne sortie... N'est pas Troy qui veut, la belle ne se fera pas bête (de course) si facilement. Un bel objet pour passionné que le son envoûtant achèvera de combler sans aucun doute !

Par Jean-Michel Lainé

On aime bien

  • Le moteur trs dmonstratif
  • Le freinage avant
  • Tableau de bord complet

On aime moins

  • Pilotage trs physique
  • Autonomie rduite
  • Protection limite
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
et
On vous regarde
On la dtaille
On l'coute
Ecouter

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Essai Ducati 1198 modèle 2009

Photo 1 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 2 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 3 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 4 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 5 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 6 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 7 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 8 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 9 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 10 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 11 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 12 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 13 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 14 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 15 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 16 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 17 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 18 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 19 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 20 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 21 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 22 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 23 Essai Ducati 1198 modèle 2009Photo 24 Essai Ducati 1198 modèle 2009

Fond d'écran

fond d'écran Essai Ducati 1198 modèle 2009

Dimensions 1024x768 1280x1024 800x600