Essai BMW K 1600 GT modèle 2011 par Didier Renoux

Essai BMW K 1600 GT modèle 2011

La base technologique est commune aux deux K 1600, mais les différences donnent à la GT un programme singulier bien plus sportif
Par Didier Renoux

Ils nous ont bien eus, chez BMW avec la K1600 : nous faire essayer la GTL avant la GT, c'était dans le bon ordre. La base technologique est commune sur les deux K 1600, mais les différences donnent à la «petite» un programme qui lui est propre, et justifie pleinement son statut d'autre modèle, et pas seulement de finition différente. Encore plus joueuse, encore plus stable à haute vitesse, la GT est moins équipée, mais donnera du fil à retordre à beaucoup sur la route, et dans un fauteuil !

Plus que des nuances
La position de conduite au guidon de la GT est légèrement plus basculée sur l'avant que sur la GTL, du fait à la fois de repose-pieds plus reculés - et moins larges - , d'une selle plus haute et d'un guidon plus avancé. La bulle est également moins large, surtout dans sa partie haute. Dès les premiers mètres, si l'impression de facilité est la même qu'avec la GTL au guidon, on a bien paradoxalement la sensation d'une meilleure stabilité, sans doute due à l'absence du poids placé haut et en arrière du gros top case.

K1600 GT / GTL, les différences :
Top-case avec dosseret absent sur GT. Bulle plus fine sur GT. Repose-pieds GT plus reculés. Selle GT plus haute. Guidon GT plus en avant. Tarage des amortisseurs différent. Sonorité GT plus sport.
La sonorité est un peu plus présente, plus profonde surtout, avec des graves qui résonnent de façon un peu plus sensible, sans déranger pour autant : juste de quoi être bien certain qu'on n'a pas affaire au moulbif de monsieur tout le monde... Autre différence très perceptible et bienvenue, le sélecteur dont la course moins longue que sur la GTL permet de verrouiller les rapports plus sûrement. Notre version d'essai ne disposait pas du système son, en option à 1 540 €, esprit plus sport oblige...

Reine sereine
Plus encore que sur la K1600 GTL, les montées en régime du 6 en ligne sont un régal pour les oreilles, au point qu'on ne se lasse pas d'en user et abuser, profitant pleinement (et lâchement) des routes désertes de notre parcours. Si, en conduite enroulée, on a tendance à monter tous les rapports et rester en 6, la combinaison du son magique du 6 et du comportement de la GT font qu'on va souvent chercher le haut du compte-tours, autant pour le feulement rauque qui vous chatouille délicieusement les oreilles que pour la poussée délivrée. Attention, pousse au crime en puissance, cette K 1600 GT ! Car, autant le dire tout de suite, le comportement est encore plus sain donc plus joueur que sur la GTL ! La vitesse maxi approche les 260 sans qu'aucune amorce de tentative de louvoiement ne se fasse jour : sans doute l'effet surtout du top case, mais aussi peut-être d'une surface frontale plus importante sur la GTL du fait de sa bulle. Mieux, sur une route passablement bosselée, mais toujours vierge de circulation, la GT avale bosse, courbes et les deux à la fois en restant imperturbable, à des vitesses que la raison réprouverait - avant même la maréchaussée - par chez nous...

Bilan

Aussi vite qu'un roadster dans un col, qu'une sportive dans le rapide, le tout dans un fauteuil, c'est désormais possible avec cette BMW K1600 GT ! De quoi largement justifier la disparition de la K 1300 GT, qui malgré ses bonnes qualités routières ne peut que s'effacer devant celle qui deviendra probablement la machine de référence dans le segment des sport-GT ! Reste à vérifier les conséquences du bridage de ces K 1600, sur la GT comme la GTL, mais gageons que les bluffantes qualités routières leur fassent occuper une bonne place sur note marché : à suivre...

Le tarif de base de la BMW K1600 GT est à 20400€, le modèle essayé que vous voyez en photo est à 22495€. Disponibilité mars 2011. L'essai s'est déroulé en Afrique du sud sur 220 km. N'hésitez pas à consulter l'essai de la BMW K1600 GTL pour toutes les informations sur l'équipement et les accessoires des K 1600. En dehors de la position de conduite et d'un tarage différent, la GT ne diffère de la GTL que par l'absence du Top-case avec dosseret et la présence d'une bulle plus fine. Pour le reste, c'est identique.

Par Didier Renoux

On aime bien

  • le moteur
  • le confort
  • le chssis
  • lassociation cran TFT / commandes au guidon

On aime moins

  • le GPS difficile lire au soleil
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
et
On vous regarde
On la dtaille
On l'coute

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Essai BMW K 1600 GT modèle 2011

Photo 1 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 2 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 3 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 4 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 5 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 6 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 7 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 8 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 9 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 10 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 11 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 12 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 13 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 14 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 15 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 16 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 17 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 18 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 19 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 20 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 21 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 22 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 23 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 24 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011Photo 25 Essai BMW K 1600 GT modèle 2011

Fond d'écran

fond d'écran Essai BMW K 1600 GT modèle 2011

Dimensions 1024x768 1280x1024 800x600