Kelio et sa Yamaha Diversion 600 chez Motos Sohn Strasbourg, kelio et sa yamaha diversion 600

Kelio et sa Yamaha Diversion 600 chez Motos Sohn Strasbourg

Par Jean-Michel Lainé le .

Kelio a opté pour cette Yamaha Diversion 600 chez Motos Sohn à Strasbourg après son permis. Un choix financier au départ pour une moto qui lui plait bien. Il nous raconte son choix pour cette Yamaha et les projets qui l'accompagne pour l'après permis A2.

Kelio : J'ai une Yamaha XJ 600 Diversion de 1997, modèle S pour ceux qui savent un peu, je l'ai achetée il y a un an environ quand j'ai eu mon permis moto. C'était ma première moto, je l'ai faite brider et c'est virement plaisant comme première moto. Je cherchais des bonnes offres sur le bon coin parce que j'ai pas forcément beaucoup de finances, celle-ci c'était une très bonne occasion. J'ai été voir le vendeur, on m'a laissé essayé. C'est vraiment une moto qui m'a plu, la position qu'on a sur la moto, l'esthétique, j'aime bien aussi le style, je trouve qu'elle a un peu un charme, j'aime bien.

Pour le permis, au début c'était un tri cylindre et après c'était un bicylindre quand ils ont changé de motos. Le 4 cylindres, j'avoue que je ne m'attendais pas trop à ça au début, et vu que je suis encore bridé pour l'instant j'ai pas tout le potentiel, mais c'est une conduite plutôt agréable je trouve.

Qu'est ce que vous faites avec votre Diversion 600 ?

Kelio : Un peu tout, les balades, le boulot, les courses dans le sac à dos et le top case, un peu de tout en fait. En fait, je suis assez jeune et j'ai que ça comme véhicule pour l'instant, je l'utilise vraiment pour un peu tout faire.

Et après le A2, une moto vous fait envie ?

Kelio : En fait, je suis beaucoup véhicule électrique, pour l'écologique de 1 et de 2 pour l'économie mine de rien avec l'essence, y'en a une qui m'intéresserait un peu mais je la regarde de loin pour l'instant, c'est la F77 Ultraviolette (ndlr : un roadster) qui est annoncée sur le marché indien pour l'instant, qui serait assez accessible à 4000€ sur le marché indien, qui aurait des performances correctes sans excès, et un système de batterie assez innovant qui donne accès à des modules qu'on peut emmener chez soi et charger chez soi, donc le côté très pratique. Ça éviterait des parkings avec des bornes spéciales, donc pouvoir la déposer n'importe où, pouvoir la déposer n'importe où, prendre les batteries et les recharger chez soi tranquillement. J'ai pas mal regardé, ça m'intéresse bien mais pas pour tout de suite.

La moto est souvent associée à des voyages et des rêves, c'est au programme ?

Kelio : Oui, j'avoue être tenté par 2 ou 3 voyages, notamment le cap nord, c'est quelque chose qui me tenterait bien mais pour l'instant j'ai pas la situation pour (rires), mais le cap nord ça me tenterait bien.
Autre chose sinon, je ne sais pas si j'aurais encore cette moto à ce moment là, mais pourquoi pas avec une Diversion 600 ou 900, et la faire customiser. Si vous n'avez jamais vu de customisation de 600, ça reste sobre et c'est assez sympathique à voir. Vraiment pas dans l'excès et c'est très sympa.

Meric Kelio pour cette discussion autour de cette Yamaha 600 Diversion, celle avec la tête de fourche l'autre sans cet équipement était la 600 N. Belles balades à son guidon !

# mots clés

Yamaha

Reportage Yamaha Motos Sohn à Strasbourg

Cet article fait partie des 13 articles du reportage Yamaha Motos Sohn à Strasbourg.

Kelio et sa Yamaha Diversion 600 chez Motos Sohn StrasbourgKelio et sa Yamaha Diversion 600 chez Motos Sohn Strasbourg

Reportage Yamaha Motos Sohn à Strasbourg

Commenter

rester connecté

m'inscrire perdu ?