julien au guidon de son indian scout bobber devant chez tank machine

Rencontre Indian Etoile, Julien et sa Scout Bobber

Par Jean-Michel Lainé le , mis à jour le .
J'ai rencontré Julien au guidon de son Indian Scout Bobber devant chez Tank Machine lors d'une étape du Roadshow en région parisienne. Julien est un jeune permis qui roule surtout dans la Alpes. Il était venu là pour visiter l'atelier et voir les prépas.

Julien : J'ai une Indian Scout Bobber de 2018, c'est je crois la dernière sortie chez Indian, et j'en suis ravi. Ce qui m'a plu c'est principalement pour son look et ensuite pour sa cylindrée, ses performances, parce que moi c'est ma première moto donc je suis en A2 donc bridé et celle-ci est compatible A2. Donc en fait je pense que c'est la plus grosse cylindrée qu'on peut acheter pour les jeunes permis (ndlr : la Bobber est équipée d'un VTwin de 1133 cm3, 69 ci). 1200 cm3 je crois qu'il n'y a pas plus. Enfin ce n'était pas le critère principal, mais le moteur est incroyable. Ca compte un peu. Je l'utilise plutôt pour le week-end, en fait à la base elle n'est pas en région parisienne, elle est dans les Alpes, donc je m'en sers vraiment pour la balade pour les routes de montagne c'est magnifique. Beaucoup de gens me disaient attention, les routes de montagne, etc. et moi je trouve qu'elle est top, dans les cols, même dans les épingles, dans les virages hyper serrés ça passe, et ça marche très très bien en montagne. Je vis en région parisienne, je l'ai ramenée ici parce que je suis passé voir cet événement Indian (ndlr : Julien ne venait pas essayer une moto mais visiter l'atelier Tank Machine exceptionnellement ouvert au public) et pour aller faire 2 ou 3 virées avec quelques personnes de ma famille et les copains, et après je la redescendrai en région. Il n'y a pas de projet de moto pour après pour l'instant, je pense qu'au bout de deux ans, déjà le fait qu'elle soit débridée je pense que je vais un peu la redécouvrir et je m'interdis pas de faire quelques modifs avec Tank Machine chez Indian par exemple au bout de deux ans pour la redécouvrir un peu et la garder peut-être 3 ou 4 ans ce sera déjà pas mal.

Reportage Indian Paris Etoile

Cet article fait partie des 7 articles du reportage Indian Paris Etoile.

Commenter « Rencontre Indian Etoile, Julien et sa Scout Bobber »

rester connecté

m'inscrire perdu ?