L'équipe Moto Virus à bloc avant le salon de Lyon

De passage à Lyon, à Dardilly plus précisément, j'ai rencontré des clients et une équipe de passionnés chez Moto Virus. Emelyne, Anthony et Jérémy ont des parcours étonnants et s'occupent des clients avec une passion débordante et communicante de la moto.
Par Jean-Michel Lainé le .
jeremy emelyne et anthony l equipe a la vente et l accueil des clients chez moto virus
Jérémy, Emelyne et Anthony l'équipe à la vente et l'accueil des clients chez Moto Virus

Emelyne, passionnée couteau suisse

Emelyne : ma vie de motarde a commencé tôt parce que mon père mon frère ont des motos. Mon frère a travaillé là 10 ans avant moi, du coup quand lui a arrêté et est parti faire autre chose, on s'est retrouvé au salon, parce que lui avait pris une autre marque. Le patron (ndlr : de Moto Virus) a dit  c'est qui la fille ?  mon frère  ben c'est ma soeur ,  tu penses qu'elle voudrait venir ? ,  ben débrouilles toi avec elle , du coup le patron est venu me voir  Moto Virus ça te plairait ? . Comme toutes les petites jeunes, le grand frère c'était le rêve, Moto Virus à Lyon le saint Graal, du coup ça a commencé comme ça, il m'a dit  t'as une semaine pour me monter que tu veux travailler ici  le lendemain j'ai commencé à Dardilly et c'était parti pour plein d'années.
Sinon je fais de la route, de la piste, de l'enduro, il y a des périodes où t'aimes plus faire l'un que l'autre, après la route nous on a la chance de pouvoir faire de la moto relativement souvent mais c'est surtout une passion. J'ai commencé tout en bas et puis j'ai appris tous les postes pour savoir faire tout, le patron adore les couteaux suisses.
Chez Moto Virus, je m'occupe des ventes, je vais aussi m'occuper de la com' sur les réseaux sociaux, quand on a fait les 20 ans c'est un peu plus moi qui organise, les journées Piste en équipe avec tout Moto Virus, etc. C'est nous qui faisons les journées Piste, on essaye d'emmener les clients mais on veut les débutants, les premières fois, après pour les gros niveaux il y a les écoles de pilotage ce n'est pas notre boulot, donc nous on loue des circuits pas trop loin d'ici pour être accessibles à tous pour y aller à moto, et surtout qui ne sont pas trop trop cher, c'est surtout ça le prix, souvent on faisait le Bourbonnais, maintenant on fait Vaison parce que la structure est très bien pour accueillir les clients et rapport qualité prix c'est parfait pour nous parce qu'on veut emmener des gens qui découvrent, les filles, les garçons, tout le monde c'est important ! On a pas mal de filles parce qu'au fil des années elles savent, nous on s'est battu pendant des années pour le faire voir, dans nos motos de démo on a toujours une version basse, faut pas dire fille mais c'est souvent pour les filles, et une version normale sur ce qui roule le plus, les roadsters en GSXS, les SV, comme ça elles peuvent essayer en vrai. T'as vu tout-à-l'heure, un garçon a dit  finalement c'est bien les biellettes .
Les tendances ? C'est le trail, les roadsters parce que c'est accessible à tout le monde, ils ont redécouvert la V-Strom avec la nouvelle version, elle avait déjà une très bonne réputation.
En dehors de la piste, des voyages non, chaque année on fait avec Mélanie la journée des  toutes en motos  pour les filles, il y a 10 ans on avait fait le  Girls Day  c'était la journée fille sur piste, ça avait très très bien marché, elle me le redemande alors je vais essayé de le refaire cette année, il faut un peu de logistique, de temps, deux motos de chaque à chaque fois, pour le concess c'est dur, je vais peut-être le refaire.

suzuki moto virus au salon de lyon
Suzuki Moto Virus au salon de lyon

Anthony, a changé de métier pour vivre sa passion

Anthony : J'ai 32 ans, la moto, mon papa m'a mis dessus je devais avoir 4 ans 1/2. J'ai fait des années et des années de motocross que je fais toujours, en RM depuis que je bosse chez Suzuki, j'ai fait un peu d'enduro j'ai fait la ligue d'Auvergne pendant 5 ans en Enduro, je me suis mis à faire un peu de piste aussi, c'est sympa. Je roule beaucoup à moto sur on va dire la belle période parce que mine de rien l'hiver chez nous il y a de la neige. Je suis là depuis 2010, j'accueille les clients, on est 3 (ndlr : avec Emelyne et Jérémy). C'est vraiment la passion, à la base moi je suis paysagiste donc rien à voir. J'ai fait ça, après j'étais parti en vente de végétaux donc je bossais en jardinerie, on me baladait un peu de CDD en CDD puis un jour j'ai un de mes anciens collègues qui était paysagiste avec moi qui lui avait attaqué direct à bosser là à la fin de ses études, qui est parti et je l'ai remplacé en fait. Du coup maintenant je travaille dans ma passion.

Jérémy, Suzuki sa marque de coeur

Jérémy : Je viens de Mâcon, j'ai bossé 5 ans chez Suzuki à Mâcon, étant parti 1 an au Canada en 2014 pour me promener en revenant en 2015 j'ai retrouvé du boulot à Lyon, toujours dans la même marque parce que c'est quand même ma marque de coeur, j'ai acheté des Suzuki avant de travailler chez Suzuki, j'ai toujours roulé en Suzuki je suis vraiment passionné par cette marque. En pratique, je fais principalement de la piste, plus beaucoup de route à part des petites balades comme ça de temps en temps, piste, supermotard, enduro, qu'avec des Suzuki forcément, même l'enduro j'ai un 450 RMX de 2012. Quand on part se promener, il y a 3 Suzuki dans les bois en même temps, c'est pas souvent qu'on voit ça (rires). On est parti tous les 3, il y avait 2 RMX 450 et un RMX 250, c'est pas souvent (rires).
Ici je m'occupe des clients comme il faut, vendre les motos si possible en même temps c'est ma principale tâche (rires), à la base j'étais vendeur à Mâcon, après ici je suis rentré en accessoiriste pour m'occuper de la prépa des motos, parce qu'il y avait déjà 3 vendeurs et moi je recherchais absolument du boulot dans la moto peu importe le poste puisqu'à la base j'étais mécanicien, à Mâcon j'ai fait un peu tous les postes, et puis après j'ai pu retrouver la place en vente.

Vous retrouverez toute l'équipe de Moto Virus sur le salon de la moto de Lyon les 14, 15, 16 et 17 mars 2019.

moto virus suzuki a dardilly au bord de l a6
Moto Virus Suzuki à Dardilly au bord de l'A6

Dans le dossier Moto Virus Suzuki à Lyon

Cet article fait partie des 9 articles du dossier Moto Virus Suzuki à Lyon.

Commenter « L'équipe Moto Virus à bloc avant le salon de Lyon »

rester connecté

m'inscrire perdu ?