100 ans de Gnome et Rhône : 1921, la première moto

Rétromobile est surtout consacré à l'auto, mais cette édition 2019 était aussi l'occasion de fêter le centenaire des motos Gnome & Rhône. C'est en 1919 que l'entreprise se lança dans la production de motos après celle des moteurs d'avion avec la Type B
Par Jean-Michel Lainé le .

Des moteurs d'avions aux motocyclettes

C'est en 1915 pendant la première guerre mondiale que 2 concurrents se regroupent. D'un côté, la fabrique des moteurs d'avion Gnome fondée en 1895 qui s'était notamment fait connaitre avant la guerre de 1914 par le moteur rotatif Gnome Omega qui connaitra des succès en compétition. On le retrouve sur des avions Voisin entre autres constructeurs, mais on y reviendra plus tard. D'un autre côté les moteurs Le Rhône sont créés par la société des moteurs d'aviation Verdet, nom de l'inventeur, en 1910 avant de devenir en 1912 la société des moteurs Le Rhône. C'est 3 ans plus tard, alors que l'aviation fait son apparition sur les champs de bataille que les 2 sociétés se réunises pour la création de Gnome et Rhône. La moto n'est pas encore dans les tuyaux mêmes si la production de moteur originale, avant les avions, visait les moteurs industriels, ceux des bateaux et des automobiles.

moteur gnome et rhone d avion
Moteur Gnome et Rhône d'avion à Rétromobile

1921 première moto Gnome et Rhône

1919 est la première année calme après la fin de la première guerre mondiale. La demande en moteurs d'avion baisse. La jeune entreprise se diversifie en s'orientant vers la fabrication de motos économiques pour répondre à la demande de cette période. La première à voir le jour sous la marque Gnome et Rhône est le modèle B en 1921. La Type A est arrivée 1 an avant mais elle est le fruit de l'exploitation de la licence de motos anglaises ABC Motors. Voilà pourquoi la B est la première vraie Gnome et Rhône. Economique et fiable, elle aura une riche descendance durant toutes les années 1920 avec C, D, D3 à soupapes latérales, D2 et D4 culbutés.

gnome et rhone 500 b de 1921
Gnome et Rhône 500 B de 1921

Côté fiche technique, la 500 B est animée par un monocylindre 4 temps de 500 cm3 (85x88 mm) à soupapes latérales, alimenté par un carburateur Gnome et Rhône, avec une transmission primaire par chaine et secondaire par courroie. La boite compte 3 vitesses. C'est un cadre simple berceau, comme un vélo en fait, le réservoir à deux compartiments est entre les tubes et non pas au-dessus (ce sera pour beaucoup plus tard). Il y a 2 freins, un sur le volant moteur et un second sur la grande poulie sur a jante arrière. Pesant 95 kg, elle est capable d'atteindre 80 km/h.

1922 ABC Gnome et Rhône

La licence de cette marque anglaise porte notamment sur le bicylindre parallèle à plat. Les twin parallèles verticaux comme chez Triumph apparaitront bien plus tard. Cette machine est très innovante pour l'époque. Le moteur est super carré (68x54mm) et peut atteindre 5000 tr/min. Le cadre est un double berceau et chose rare en 1922, un bras oscillant est présent. Il y a des freins à tambours sur les 2 roues et la boîte à 4 rapports. Tout ceci est très innovant, moderner et cher aussi.

Côté technique, on retiendra les soupapes culbutées à l'air libre, le carburateur Zenith, le graissage par circulation d'huile, la transmission finale par chaine, la fourche en parallélogramme avec une suspension à lames, et enfin des freins à tambours de 130 mm à l'avant et 180 mm à l'arrière. A cette époque, il y avait rarement des freins à l'avant.

abc gnome et rhone de 1922
ABC Gnome et Rhône de 1922

1923, l'arrivée du 2 temps chez GR

La simplicité mécanique du 2 temps contraste avec la complexité du 4 temps. Ce premier moteur de moto 2 temps sur la 250 E est basé sur le démarreur d'un moteur d'avion. En 1927, les transmissions primaires et secondaires se font par chaines avec l'arrivée de la E2, la E de 1923 utilisait une courroie comme transmission secondaire. Le moteur 2 temps de 250 cm3 (70x64mm) est à cylindre borgne, il est alimenté par un carburateur Cozette et couplé à une boite séparée à 2 rapports. La fourche avant est pendulaire à ressort longitudinal et il y a 2 freins sur la poulie de jante arrière. Côté chiffres, c'est 4 chevaux pour 75 kg et une vitesse maximale de 70 km/h.

gnome et rhone 250 e de 1923
Gnome et Rhône 250 E 2 temps de 1923

1924, la Type H pour un 2 temps haut de gamme

La Gnome et Rhône 175 H est un mono deux temps à cylindre borgne de 175 cm3 (62x57mm). La transmission primaire se fait par 2 engrenages sans boite de vitesses mais avec un embrayage multidisques. Le graissage est automatique par pompe mécanique. Transmission finale, fourche et freins reprennent le principe de la précédente 250 E. On remarque le cylindre inversé avec l'échappement vers l'arrière. La Type H évolue vers une Type H2 en 1927 en même temps que la E2.

gnome et rhone 175 h de 1924
Gnome et Rhône 175 H deux temps de 1924

7 commentaires sur « 100 ans de Gnome et Rhône : 1921, la première moto »

rester connecté

m'inscrire perdu ?


Par gnomed4
gnomed4

Bonjour
Belle expo de Gnome & Rhône à Retromobile bravo aux organisateurs. En fait les 100 ans de motos chez Gnome & Rhône c'est parce que la première machine construite dans ses usines est bien l'ABC sous licence mais en 1919 donc 100 ans. La première ABC Gnome & Rhône est présentée au service des mines le 9 octobre 1919, refusée et représentée le 8 décembre 1919 puis commercialisée à partir de début mars 1920. Fin 1920 les droits sont rachetés.

Une autre expo de motos Gnome & Rhône aura lieu au salon moto 2 roues de Lyon du 14 au 17 mars avec 30 machines parmi elles, 3 ABC dont la Barthelemy, une D2, D4 3 750 type X une véritable moto de course L53c de 1955 et la dernière de la gamme la R4X


Par JMi
JMi

oui, merci pour ces précisions, j'ai aussi trouvé que les "100 ans" n'étaient pas si clairs que cela, on peut trouver 3 années différentes pour parler de 100 ans, mais l'exposition était très sympa en tous cas, bravo :v:

JMi la fée - Je ne fais pas dans l'utile, je fais dans le romanesque

Par TOMS
TOMS

"100 ans de Gnome et Rhône" le titre est assez équivoque puisque l'usine à fermé dans les années 50. Soit en gros une trentaine d'années de production.

C'est plutot "1919, la création de ce qui allait devenir G et R.... "

:) :)

https://fr.calameo.com/read/002248671c1635956d416
https://fr.calameo.com/account/book

Par JMi
JMi

oui, c'est comme célébrer les 120 ans d'un chanteur mort, ça m'intrigue toujours mais bon, c'est appelé comme ça

JMi la fée - Je ne fais pas dans l'utile, je fais dans le romanesque

Par TOMS
TOMS

:D :D :D :D

C'est trés Français, çà; on s'est fait bouffer sur le plan industriel mais on veut se donner l'impression qu'on a encore son mot à dire.

C'est un peu comme Macron qui va donner des leçons de démocratie aux Vénézuéliens....

:D :D

https://fr.calameo.com/read/002248671c1635956d416
https://fr.calameo.com/account/book

Par ichibanosaure
ichibanosaure

Des fois , je me demande pourquoi on n'est pas n°1 mondial dans tous les domaines .
Le syndrome gaulois : le complexe d'infériorité ?

Ichi liebe dich

Par JMi
JMi

ou celui de se dire qu'on est trop fort et de ne pas voir la concurrence qui avance ? Je suis partagé

JMi la fée - Je ne fais pas dans l'utile, je fais dans le romanesque