Essai Suzuki C1800R modèle 2008

La M1800R avait marqué son arrivée par des performances et un dessin très sportif, le C1800R revient aux fondamentaux esthétiques

Par Emoto

Si la M1800R (ou VZR) avait marqué son arrivée par des performances et un dessin très sportif dans le monde des customs, le C1800R revient à des fondamentaux esthétiques plus communs dans la catégorie tout en conservant un certain nombre d'attributs de sa très véloce devancière.

Le moteur est donc un bicylindre en V à 54°C, double ACT, 4 soupapes par cylindre et à refroidissement liquide. Avec une puissance de 106cv à 6200tr/min et un couple de 16mkg à 3200tr/min, la Suzuki n'est pas avare en accélération démonstrative et autres reprises tonitruantes toujours accompagnées d'une sonorité assez présente (97db 3000tr/min). La vivacité du moteur fait qu'il est finalement souvent sollicité assez haut dans les tours. Si cela collait parfaitement à la VZR, dans un usage purement custom le comportement est plus surprenant sur les premiers kilomètres. La boîte de vitesses à 5 rapports se montre tout à fait à l'aise dans l'exercice du cruising surtout qu'avec ces chiffres, on se contente finalement du dernier rapport une fois en route. La transmission finale est assurée par un cardan qui se montre discret.

Esthétiquement la C1800R ne fait pas dans la discrétion par ses chromes mais surtout par ses volumes. Qu'on la regarde posée sur sa béquille ou qu'on roule à son guidon, ceux-ci restent impressionnants. Le réservoir est très large, le phare chromé n'en finit pas, les caches des tubes de fourche affichent un diamètre de 90mm et le pneu arrière 240mm, le guidon écarte beaucoup les bras... tout est grand et large, ses mensurations ne manquent d'ailleurs pas de se faire remarquer à chaque pause.

Contrairement à la M1800R, la position est ici plus traditionnelle. Les pieds sont en avant mais les jambes moins tendues en raison d'une assise plus vers le réservoir et un peu plus haute, le buste est droit et les bras bien écartés sur le large guidon chromé. Dynamiquement, ceci est très décontracté et n'incite pas nécessairement à une conduite impulsive comme c'était le cas sur la VZR. D'ailleurs, la C1800R retrouve le guidage caractéristique des customs et des suspensions qui mettent plus l'accent sur le confort que sur la précision de pilotage en demandant un effort assez conséquent pour maintenir un rythme un peu rapide dans les grandes enfilades.

La C1800R apporte avec elle un freinage couplé avant/arrière que ne possède pas la M1800R. En dehors de quelques customs italiens, rares sont les concurrentes sur le créneau à proposer ce système de freinage pourtant totalement en phase avec la façon de rouler. Une action sur le levier de frein avant ne pince que les deux disques flottants de 290mm à l'avant. La combinaison avant/arrière s'obtient en appuyant sur la pédale de frein. L'étrier avant possède trois pistons, deux extérieurs de 25.40mm et un central un peu plus petit de 22.65 et actionné par la pression sur la pédale. En plus de l'indéniable atout pour la sécurité sur le mouillé notamment, le système de freinage couplé assure un freinage très confortable en roulant. En effet, l'encombrement, le poids et la géométrie d'un custom font qu'on freine avec l'arrière essentiellement parce que l'avant ne possède que peu d'appuis. Du coup, la Suzuki se contente de l'usage de cette pédale dans bon nombre de situations et rend la conduite très confortable.

Ce confort n'est pas oublié au quotidien avec l'assise très accueillante pour le pilote comme pour le passager, des repose-pieds «plateaux» pour le pilote, un tableau de bord suffisant et lisible et enfin, une certaine facilité à être remontée de la béquille (c'est rare). Si la jauge avait un peu plus que ses quatre barres, on y gagnerait sur sa précision, mais avec une consommation d'environ 7.5 litres aux 100km sur des routes variées et un réservoir de 19 litres, on passe les 200 kilomètres d'autonomie sans crainte.

essai Essai Suzuki C1800R modèle 2008
Essai Essai Suzuki C1800R modèle 2008

Bilan

Au final, la C1800R propose le moteur très démonstratif de la VZR avec une géométrie traditionnelle. Si ce mélange des genres apporte son lot de sensations à la rotation de la poignée, il en apportera aussi au premier virage venu parce que la C1800R n'est pas «agile» comme pouvait l'être son aînée, le large guidon ne facilite pas les manoeuvres et les repose-pieds ont vite fait de nous rappeler à l'ordre. La C1800R permet en revanche de rouler sur une machine aux dimensions plus que généreuses avec des reprises de premier ordre quand l'envie se fait sentir de déposer les copains. Le reste du temps, on profitera du confort et du freinage couplé qui apporte son lot de bonheur sur une balade dominicale, tout simplement parce que la conduite est plus souple.

La C1800R est disponible en noir uniquement à 14999€.

Par Emoto

On aime bien

  • le moteur dmonstratif
  • le freinage coupl avant/arrire
  • le look dmesur

On aime moins

  • le maniement en courbe
  • la jauge peu prcise
  • un peu vif pur la catgorie ?
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la dtaille
On l'coute
Ecouter

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Essai Suzuki C1800R modèle 2008

Fond d'écran

fond d'écran Essai Suzuki C1800R modèle 2008

Dimensions 1024x768 1280x1024 800x600