Essai KTM 990SM modèle 2008 par Jean-Michel Lainé

Essai KTM 990SM modèle 2008

On attendait le moment où la firme de Mattighofen grefferait le fameux bloc 990 dans la grosse Supermoto : c'est fait !
Par Jean-Michel Lainé

Après l'Adventure et la Super Duke, tout le monde attendait le moment où la firme de Mattighofen allait greffer le fameux bloc 990 dans la Supermoto king size. C'est maintenant fait, le moteur à carburateur de la SM950 laisse la place au bicylindre LC8 à injection de 999cm3 très précisément.

Avec une puissance maximale de 115cv (100 en France), le gain de puissance annoncé est de 17cv à 9000tr/min. Une pression sur le bouton, le moteur se met en route et, première surprise, la sonorité est différente des autres modèles "990". On est plus proche de ce que l'on connaissait sur la SM950, c'est-à-dire que le son est plus grave et moins métallique que sur la Super Duke, plus dans l'esprit SM façon gros mono en fait.

Passé ces considérations de mélomane (, 88db à 4500tr/min), on retrouve le ralenti qui oscille entre 1500 et 2000tr/min des «990» et les premières rotations de la poignée annoncent une réactivité proche de la Super Duke. Le moteur devient explosif au delà des 4500tr/min. La zone rouge à 9500tr/min est atteinte d'un coup et la roue avant à bien du mal à rester en contact avec la route. Si l'arrière encaisse très bien ce gain de vivacité, l'avant plus volage (sans doute en raison du gain de puissance) demande un peu d'attention pour ouvrir en grand en sortie de courbe tout en gardant le cap souhaité.

La boîte de vitesses se manie très rapidement sans effort avec ou sans l'usage de l'embrayage comme sur la Super Duke donc. On remarque au passage que le levier Magura de l'embrayage hydraulique se règle précisément par une molette. L'ensemble boîte/moteur fait que, comparée à «l'ancienne», la conduite est plus vive et plus incisive aussi. Enrouler en douceur est moins simple en raison de la réactivité accrue du moteur qui ne demande qu'à monter dans les tours.

Le cadre en chrome molybdène ne pèse que 9.8kg. L'avant et l'arrière sont suspendus par des élément WP : une fourche inversée de 48mm et un amortisseur monoshock totalement réglables et accessibles. On retrouve la précision et l'impression de rouler sur du velours qu'on connaissait sur la SM950. Le poids gagné et l'angle de chasse de 65.1° accentuent la maniabilité dans les virages serrés et les enchaînements rapides tout en gardant une excellente tenue de cap dans les bouts droits à vitesse élevée.

Le freinage est assuré à l'avant par deux disques de 305mm avec des étriers radiaux 4 pistons Brembo. L'arrière est confié à un disque de 240mm et un étrier Brembo également. Le levier réglable en 5 positions permet d'ajuster son écartement. A l'utilisation, le freinage est très puissant et l'attaque sans violence particulière autorise une prise des freins sans retenue, une réussite.

D'un point de vue dynamique, la partie cycle de la SM990 semble se situer entre la Super Duke et l'ancienne SM950. Le poids annoncé de 191kg (sans essence), la répartition des masses, la position de pilotage et le large guidon contribuent à la légèreté ressentie dans les enchaînements. Alors que la vivacité du moteur nous rappelle le côté très sportif de la Super Duke, freinage et suspensions héritent des qualités de la 950 pour nous faire survoler la route avec une précision incroyable.

Pour ceux qui envisagent de se promener de façon moins sportive pour profiter du paysage, KTM propose des accessoires comme une sacoche de réservoir et des cavalières. La «grosse» SM offre même un petit espace sous la selle pour y mettre quelques petites affaires toujours utiles. Le passager a pour lui deux poignées de part et d'autre de la selle large et très plate. Les repose-pieds plient les jambes sans excès.

Le tableau de bord que l'on connaissait sur la Super Duke est composé d'un compte tours à aiguille et d'un afficheur digital pour la température moteur, deux partiels, la température de l'air avec une alerte verglas, l'heure etc. L'ensemble est parfaitement lisible.

Le pilote retrouve ses marques par rapport à la 950. La selle moins ronde et moins épaisse permet de mieux sentir la machine et y perd sans doute un peu en confort, mais celui-ci reste encore très correct dans la catégorie. La position est sensiblement la même, à mi chemin entre l'attaque d'un roadster et la décontraction d'un trail. Les appuis sur le guidon sont faciles et suffisants pour entrer rapidement dans les virages et maintenir un angle important sans forcer. Les repose-pieds et la forme du réservoir qui placent correctement le genou extérieur y est sans doute pour quelque chose aussi.

Si en ville la machine se manie comme un vélo, c'est sur des routes sinueuses et dans des paysages vallonnés qu'on se fera plaisir avec ce Supermotard supersonique. On peut également attaquer les grands axes, les formes du réservoir et de l'optique dévient correctement le flux d'air et même si les bras sont écartés, cela reste supportable sans souci aux vitesses légales, mais là n'est pas l'usage rêvé de cette KTM.

Bilan

Laissez le coté touristique et le passager à la maison, et attaquez les petits virages serrés et les grandes courbes prises avec un angle maxi. Ce jouet pour les enfants de 18 à 77 ans d'une rare efficacité, permet de rattraper facilement toutes les trajectoires hasardeuses qu'on trouve forcément à un moment ou à un autre à force de les chercher... Seule la consommation qui n'est pas descendue en dessous des 9 litres au 100 pourrait éventuellement modérer l'enthousiasme au guidon. N'y comptez pas trop, une fois la clé tournée, la partie commence !

Disponible en noir ou orange au prix public conseillé de 11500€ (février 2008)

Par Jean-Michel Lainé

On aime bien

  • le gros jouet de dingue
  • tenue de route/freinage
  • le moteur explosif
  • le tableau de bord

On aime moins

  • le rservoir massif noir
  • la selle passager plate
  • le ralenti 1500tr/min
  • la consommation leve
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
et
On vous regarde
On la dtaille
On l'coute
Ecouter

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Essai KTM 990SM modèle 2008

Photo 1 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 2 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 3 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 4 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 5 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 6 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 7 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 8 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 9 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 10 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 11 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 12 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 13 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 14 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 15 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 16 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 17 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 18 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 19 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 20 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 21 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 22 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 23 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 24 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 25 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 26 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 27 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 28 Essai KTM 990SM modèle 2008Photo 29 Essai KTM 990SM modèle 2008