Rencontre Yam34 avec Jean-Michel Gautreau, un des 2 patrons, marc sampietro et jean michel gautreau devant yam34 yamaha a mauguio

Rencontre Yam34 avec Jean-Michel Gautreau, un des 2 patrons

Par Jean-Michel Lainé le .

Début mars, juste avant le confinement, on a passé la journée ensemble chez Yam34 à Mauguio près de Montpellier, cette concession Yamaha créée par Marc Sampietro et Jean-Michel Gautreau. Il nous parle de Yamaha à Montpellier et de Yam34 en particulier.

Jean-Michel Gautreau : Je fais de la moto depuis presque toujours, ça fait très longtemps, je suis très attaché à la marque Yamaha depuis toujours également, je suis dans un milieu de gens qui pratiquaient la moto en Yamaha. J'ai un parcours professionnel qui est un peu différent parce que j'ai une culture d'ingénieur, j'ai eu une autre vie professionnelle avant d'avoir l'opportunité de créer la concession avec Marc Sampietro qui lui est dans la marque et le métier depuis 20 ans de plus que moi. On s'est associés tous les deux pour créer Yam34 et Yam34 Ouest qui est une deuxième concession sur Montpellier. On a deux points de vente à Montpellier (ndlr : côté ouest à Saint Jean de Védas et à l'est à Mauguio où nous sommes, ouverte en 2014). On a fait partie des premières concessions à passer à la nouvelle identité visuelle, dès que ça a été annoncé par Yamaha, je pense qu'on fait partie des 10 premières concessions de France.

univers feel yamaha avec les mt et les xsr
Univers Feel Yamaha avec les MT et les XSR

Qu'est ce qu'on achète comme Yamaha à Montpellier chez Yam34 ?

Jean-Michel Gautreau : On a un potentiel à Montpellier qui est croissant sur la gamme de scooter. On a une ville qui se densifie en population, qui a un flux migratoire positif depuis toujours. On a une gamme très large chez Yamaha, donc à la fois on vend du scooter parce qu'on est dans une zone urbaine, bien sûr du Xmax 125 comme Maryam, 300 et 400, du Nmax qui est un plus petit véhicule, on vend également beaucoup de Tmax comme Youness. On est dans le sud et il y a peut-être cette culture du maxi scooter qui fonctionne bien chez nous, un véhicule extrêmement efficace pour rouler toute l'année, et dans les zones urbaines c'est probablement le meilleur produit du marché aujourd'hui.

Et puis sur la moto, qu'est ce qui se vend ? On vend de tout aussi, on a une grosse largeur de gamme, on vend à la fois les MT 07, Tracer 700 et Tracer 900, MT 09 comme Dédou, toute la gamme MT et la gamme Tracer, c'est des gros volumes de ventes, et pas mal de XSR néo rétro. On a cette clientèle qui cherche à rouler un peu décalé, on vend aussi du Niken, un véhicule auquel on croit. Et puis on a toujours des clients qui roulent avec des FJR, des Super Ténéré, qui historiquement connaissent la marque, la fiabilité, qui continuent à rouler sur ces machines là même si on est sur une période de renouvellement avec les normes Euro5 qui vont arriver, mais on a toujours ce panel qui renouvèle, qui change, mais reste fidèle à la marque même si les gens sont un peu plus volatiles aujourd'hui. Chez Yam34, on est vraiment dans le ratio du marché de la marque en France.

yam34 a montpellier mauguio precisement
Yam34 à Montpellier, Mauguio précisément

Et la Ténéré 700 ?

Jean-Michel Gautreau : Cette moto a ravivé l'histoire de la marque, la Ténéré 700 parle aux gens qui connaissent cette histoire, pas des jeunes de 20 ans évidemment (rires) mais les gens sont un peu nostalgiques de cette période. C'est une moto qui est un peu seule sur son créneau, on n'est pas sur un 1000, pas sur un 500, on est sur une motorisation moyenne qui permet quand même de faire du tout-terrain, donc on a beaucoup de gens qui viennent de l'enduro par exemple, ça devient compliqué de rouler, ils préfèrent une machine plus polyvalente pour pouvoir sortir sur les chemins quand ils le veulent mais pas partir avec un 1000 ou un 1200, qui peut rouler en tout-terrain mais il faut vraiment beaucoup de technique pour pouvoir rouler avec ces grosses motos. Donc là c'est une moto facile, polyvalente qui peut aller rouler hors des sentiers battus, donc on a vraiment cette clientèle là, des gens qui sont des connaisseurs et qui achètent cette moto pour cet usage.

J'imagine qu'il y a des sorties proposées par Yam34 ?

Jean-Michel Gautreau : On est des gens qui aimons la moto, tous les gens qui travaillent ici, ce sont des gens qui pratiquent qui aiment ça, on a une culture de la moto et je crois qu'on a un devoir de transmettre cette culture aux jeunes qui arrivent et aux gens qui débutent. Si on ne leurs montre pas autre chose que se déplacer entre le bar, la plage, le boulot et rentrer chez eux, ce sont des gens qui vont rouler un peu, qui arrêteront et ne reprendront pas la moto. C'est le rôle des concessionnaires, c'est un travail qu'on fait pour l'ensemble du monde de la moto, ça nous parait nécessaire et on apporte quelque chose en plus. Ca nous coûte évidemment de mettre en place ces sorties, un pilote professionnel est payé, mais je préfère que ce budget soit mis dans ce type d'actions qui apporte quelque chose aux clients, qui les aguerrit un peu au roulage (ndlr : sur route et circuit avec Denis Bouan notamment) plutôt que d'avoir des gens qui ne roulent pas parce qu'ils manquent un peu d'habitude, personne ne les aura aidés. J'ai la chance d'avoir été initié à la moto, mais si personne n'initie les jeunes, malheureusement ils ne vont pas progresser dans leurs capacités, dans leurs usages, et c'est des gens qui vont peut-être arrêter, se faire peur ou se faire mal.

Merci et à bientôt !

toute l equipe de yam34 a mauguio debut mars 2020
Toute l'équipe de Yam34 à Mauguio début mars 2020

# mots clés

Yamaha

Reportage YAM34 à Montpellier

Cet article fait partie des 8 articles du reportage YAM34 à Montpellier.

Rencontre Yam34 avec Jean-Michel Gautreau, un des 2 patronsRencontre Yam34 avec Jean-Michel Gautreau, un des 2 patrons

Reportage YAM34 à Montpellier

Commenter

rester connecté

m'inscrire perdu ?