Essai KTM EXC 200 modèle 2009 par Jean-Michel Lainé

Essai KTM EXC 200 modèle 2009

Toujours au catalogue en 2009, l'EXC 200 continue son chemin entre les deux catégories pour satisfaire le plus grand nombre
Par Jean-Michel Lainé

Toujours au catalogue en 2009, l'EXC 200 continue son petit bonhomme de chemin entre les deux catégories E1 et E2. Quel est donc l'intérêt de persévérer dans cette catégorie qui ne prendra que rarement le départ d'une compétition ? Sans doute de fournir une machine qui répond au besoin de la très grande majorité des enduristes occasionnels et randonneurs assidus.

La 200 met le cap sur la facilité de pilotage. Le moteur de 193cm3 est plus proche en cylindrée de la 250 que de celui de la 125 dont il partage la commande de valve à l'échappement et la transmission primaire (23:73 contre 26:72 pour la 250). Comme la 125, la transmission secondaire est de 14:42 et la boîte de vitesses possède 6 rapports contre 5 pour la 250. Le bloc moteur/boîte du 200 est donc un 125 un peu plus grand plutôt qu'un 250 un peu plus petit. Les changements de rapports précis et rapides se font à l'aide d'un embrayage hydraulique qui offre un dosage facile. On apprécie au passage le levier Flex qui peut se plier à 90° et évitera de nombreux risques de bris en cas de chutes.

Un starter est disponible si besoin pour les démarrages à froid au petit matin. La 200 s'élance au premier coup de kick à froid comme à chaud. Le moteur permet un peu à l'image du 250, d'avoir un supplément de couple en bas et d'évoluer sur un filet de gaz avec ou sans l'aide de l'embrayage. Dans les zones un peu techniques, là où une 125 nécessite de l'attention pour maintenir un régime moteur plus élevé, la 200 est emmenée plus facilement. Sans chercher le chrono, ceci autorise également de reprendre assez bas en régime pour ne pas avoir à tomber un rapport, un petit plus très agréable pour une petite balade bucolique.

Pour maintenir un rythme plus élevé, le bloc 200 n'a pas la hargne explosive du 250 même si en cylindrée, il s'en approche davantage que du 125. Il faudra donc jouer avec les rapports pour alterner les relances rapides en sortie d'épingle et les longs bouts droits à fond de 6... Tout comme la 125 également, délester la roue avant nécessite un petit coup d'embrayage là où la 250 peut se contenter d'un coup de gaz. Ceci ne signifie nullement que la 200 est anémique pour autant, mais juste que la 200 se montre également facile à vitesse élevée même si elle est moins démonstrative qu'une 250. Ici, pas de violence à redouter lors de l'ouverture de la valve ou sur une relance énergique à l'aide de l'embrayage après une courbe amortie. La 200 est onctueuse et permet finalement de passer très vite sans devoir être une fine gâchette.

Côté châssis, le constat est rapide : on est sur une 125. D'ailleurs, la 200 en partage la plupart des caractéristiques comme l'angle de colonne fermé à 63° (63.5 pour la 250), l'empattement de 1471mm (1475 pour la 250), garde au sol de 390mm (385 pour la 250) et une masse de 97kg en ordre marche sans essence contre 100.8 pour la 250. Très vive et légère, l'EXC200 met tout de suite à l'aise. La fourche 2009 fait preuve d'une relative souplesse pour une KTM tout comme la suspension. Les réglages sont faciles à atteindre et les petites molettes en étoile en haut des tubes de fourche facilitent grandement les manipulations puisqu'on est sous le guidon... Les passages techniques ou petits chemins entre les arbres se négocient sans encombre avec légèreté surtout avec la disponibilité du moteur qui pardonne facilement un sous régime ou, à l'inverse, une ouverture des gaz excessive sur un réflexe. La précision des trajectoires est correcte à vitesse élevée même si le réglage de base de la suspension demande sans doute d'être un peu durci pour les sauts.

Le freinage à l'avant se montre puissant avec un dosage très facile. Aucune crainte de blocage intempestif à l'amorce du freinage, la progressivité est excellente et la course suffisamment longue pour freiner avec précision comme on le souhaite, ni plus ni moins. L'arrière pour sa part est un peu trop mordant et la roue se bloque assez facilement, la bonne mesure est moins simple à trouver surtout dans des zones de roulage irrégulières.

Les 2009 KTM bénéficient de détails pratiques à l'usage. Les protections de cadre sont dorénavant de série même s'il n'y a pas de sabot. Le levier d'embrayage de type Flex à 90° limitera grandement les risques de casse. Pour éliminer tout risque de déversement lorsque la moto est couchée, le bouchon de réservoir possède un clip et un clapet anti-retour. Il faut appuyer sur la partie orange au centre avant de pouvoir le dévisser. La bavette arrière avec les clignotants et le support de plaque, s'enlève en un clin d'oeil pour passer de la rando à l'enduro. La béquille possède un pied large et s'est montrée très stable. L'accès à la boîte à air se fait très simplement et sans outil. Attention tout de même à la manipulation pour ne pas abîmer les ergots du cache avec le temps. Seul bémol, la selle s'enlève avec une vis sous le garde-boue, un emplacement toujours sale et pas pratique d'accès lorsque la machine est pleine de boue.

Bilan

Sur le papier comme dans la boue et les cailloux, l'EXC200 est toujours aussi séduisante. C'est vrai que pour s'aligner sur un championnat, ce n'est certainement pas la bonne machine si on vise le top du classement en raison de sa cylindrée entre deux. En revanche, pour la randonnée en toute facilité que le terrain soit technique ou roulant, il faut reconnaître que la 200 fait valoir ses arguments. Plus facile à piloter qu'une 125 un peu pointue ou qu'une 250 un peu nerveuse qui fatigue son pilote amateur, son moteur se dompte sans encombre dans cette partie-cycle de 125 sans avoir besoin d'être un top pilote pour se faire plaisir. En dehors de la sonorité sans doute un peu élevée , la KTM pour 7290€ se montre encore pour 2009, un choix de raison qui Les plus : n'enlève rien à la passion.

Par Jean-Michel Lainé

On aime bien

  • le moteur disponible et facile
  • la partie cycle dune 125
  • le compteur d'heures d'utilisation

On aime moins

  • maniement du cache de bote air
  • le dmontage de la selle
  • la cylindre entre E1 et E2
Loisir
Sport
et
On la dtaille
On l'coute
Ecouter

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Essai KTM EXC 200 modèle 2009

Photo 1 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 2 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 3 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 4 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 5 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 6 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 7 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 8 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 9 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 10 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 11 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 12 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 13 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 14 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 15 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 16 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 17 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 18 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 19 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 20 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 21 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 22 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 23 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 24 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 25 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 26 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 27 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 28 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 29 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 30 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 31 Essai KTM EXC 200 modèle 2009Photo 32 Essai KTM EXC 200 modèle 2009

Fond d'écran

fond d'écran Essai KTM EXC 200 modèle 2009

Dimensions 1024x768 1280x1024 800x600