Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019

Fantic est de ces emblématiques marques au glorieux passé. Caballero est de ces noms qui résonnent. Disponible en 125, 250 et 500, c'est avec cet essai de la Fantic Caballero 500 Scrambler qu'on conjugue le passé au futur, emmené par un gros mono 500.
Par Jean-Michel Lainé le .
Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019 par Jean-Michel Lainé
Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019 par Jean-Michel Lainé

Fantic Caballero 500, un style

La Caballero est disponible en plusieurs cylindrées mais aussi dans plusieurs catégories. Le Scrambler, le Flat Track et enfin le Rally qui pour sa part n'existe qu'en 500 cm3. Mon essai du Fantic Caballero 500 Scrambler ne porte donc que sur une des 7 déclinaisons proposées sous la marque Caballero. Ce Caballero Scrambler ne peut pas renier ses origines tout-terrain. Fantic est une marque qui a fait parler d'elle entre les banderoles des plus grands enduros du monde notamment, et ce Scrambler s'en inspire sans retenue. On est sur une enduro à l'ancienne. Il suffit de jeter un oeil à la pédale de frein et au sélecteur pour voir qu'ils viennent tout droit de cet univers.

De Scrambler on doit citer le double échappement superposé en acier signé Arrow du plus bel effet, la selle épaisse, des débattements de suspensions moindre que pour le TT, le gros phare rond à l'avant et le petit feu tout rond aussi à l'arrière. De l'enduro on trouve les jantes alu à rayons dont la roue de 19 à l'avant chaussées de pneus mixtes, la grosse fourche inversée, le grand guidon très TT à l'ancienne et les pédales (frein et sélecteur) évoquées précédemment. Le débattement des suspensions de 150 mm restent moins tout-terrain qu'on aurait pu l'imaginer en voyant la Fantic sur sa béquille. Et puis il y a la pièce maitresse, le gros mono 500 (de 450 cm3), là où la concurrence propose généralement des bicylindres, un plaisir rare.

Essai Fantic Caballero 500 : nostalgie

Oui on peut parler de nostalgie pour ceux qui ont roulé avec des enduros à l'ancienne, ou d'une vraie découverte pour les autres. On sent les coups de piston du gros mono 4 temps, ça vibre juste comme il faut et la sonorité s'amplifie nettement lorsqu'on ouvre en grand. Tout cela mériterait de freiner mieux, surtout l'avant pour un usage routier mais c'est tout de même très bien. Et comme sur les anciennes, la selle est confortable sans qu'on soit perché à 90cm du sol. Le nouveau Caballero n'a pas gardé les suspensions vintage de type  pompes à vélo , notre Caballero 500 ne fait pas cheval à bascule sur les freinages, les suspensions travaillent très correctement sur la route et les chemins roulants. Les 150 mm de course suffisent pour cet usage. C'est une belle surprise même si le contraire nous aurait déçu de la part de Fantic.

Il y a tout de même des contrariétés. L'autonomie qui oblige à chercher une pompe tous les 150 kilomètres. Les supports latéraux de plaque numéro qui gênent pour rouler debout, mais surtout le tableau de bord peu lisible tellement c'est petit. Et puis il y a le comodo pour les clignotants, l'appel de phare et le klaxon inutilisable. C'est le comodo d'une moto de trial destiné à rester dans un carton lorsqu'on franchit des zones, mais dans notre cas, on aimerait l'utiliser facilement au quotidien. Ce comodo permet en revanche de désactiver l'ABS pour les amateurs de pistes poussiéreuses.

La banane tu l'as dès que t'ouvres en grand. Caballerooooooooo ! Les coups de piston accompagnés par la sonorité du gros mono restent des moments magiques sur cet essai, d'autant plus qu'ils sont devenus rares en 2019. Le monocylindre 450 cm3 de notre Caballero annonce 40 chevaux à 7500 tr/min et un couple de 43 Nm à 6000 tr/min. En comparaison, une Honda CB 500 offre exactement le même couple mais 500 tr/min plus haut et seulement 7,5 ch de plus mais 1100 tr/min plus haut. Cela vous donne une idée des performances de ce mono 500. Les vitesses s'enchainent avec ce sélecteur enduro qui marque le dessus de la botte, les coups de pistons donnent le sourire et accompagnent à merveille une maniabilité hors paire de cette Caballero. Nous voilà l'esprit plongé dans les Sunday Ride des années 70 mais avec des performances d'aujourd'hui.

Bilan

Mon Fantic c'est fantastique aurait pu fanfaronner la marque italienne. Il est vrai qu'il y a des contrariétés comme le comodo inutilisable, le sélecteur de type enduro qui marque la chaussure ou encore le tableau de bord peu lisible, mais le reste est réussi et pardonne ces imperfections de jeunesse dirons-nous. Car si le nom de Caballero ne l'est pas, cette machine est une nouveauté 2019. Confortable dans la catégorie (selle et suspensions), maniable et très facile à emmener, on profite pleinement du gros mono qui affiche des performances proches d'une CB500. La Fantic Caballero 500 est un gros jouet qui ravira les amateurs d'enduro à l'ancienne par ses sensations mais avec des suspensions et un freinage moderne pour le confort et la sécurité. Une moto pour le plaisir, 100% aux balades bucoliques et aux flâneries en ville, sans réelle concurrence dans cette cylindrée et avec ces performances.

On aime bien

  • Le plaisir du gros mono
  • Le facilité de pilotage
  • L'enduro à l'ancienne

On aime moins

  • Le comodo inutilisable
  • L'autonomie trop juste sur route
  • Le sélecteur trop type TT
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
et
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Fiche technique Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019

MarqueFantic
ModèleCaballero 500 Scrambler
Cylindrée500 cm3
Année2019
Tarif de6790 €
Conseillé au02/09/2019

Moteur

Cylindres1
Cycle4 temps
Soupapes par cylindre4
Refroidissementliquide
Cylindrée449 cm3
Alésage94,5 mm
Course64 mm
Admissioninjection
Allumageélectronique
Admission40 mm
NormeEuro4
Démarreurélectrique

Electricité

Batterie12 V

Performances

Puissance29,5 kW
Puissance40 ch
Disponible à7500 tr/min
Couple43 Nm
Disponible à6000 tr/min

Transmission

Embrayagemulti disques à bain d'huile
Transmissionboîte
Rapports6
Secondairechaine

Châssis

Cadresimple berceau en acier
Bras oscillantdouble
Jantesrayons

Suspension avant

Typefourche inversée
Diamètre41 mm
Débattement150 mm

Suspension arrière

Typemono amortisseur
Réglagesprécharge
Débattement150 mm

Frein avant

Type1 disque

Frein arrière

Type1 disque

Pneu avant

Largeur110 mm
Hauteur80 mm
Diamètre19 pouces

Pneu arrière

Largeur140 mm
Hauteur80 mm
Diamètre17 pouces

Dimensions

Longueur2080 mm
Empattement1425 mm
Hauteur de selle820 mm

Poids

Avec ABS150 kg
Conditionsà vide

Capacité

Réservoir12 L

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019

Photo 1 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 2 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 3 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 4 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 5 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 6 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 7 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 8 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 9 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 10 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 11 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 12 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 13 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 14 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 15 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 16 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 17 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 18 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 19 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019Photo 20 Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019

Fond d'écran

fond d'écran Essai Fantic Caballero 500 Scrambler 2019

Dimensions 1024x768 1280x960 800x600