Entretien : Christophe Michel, patron de X Trem Bikes à Chaumontel, christophe michel patron de x trem bikes a chaumontel

Entretien : Christophe Michel, patron de X Trem Bikes à Chaumontel

Par Jean-Michel Lainé le .

Un grand passionné de moto qui a commencé par la mob avant d'arriver et de travailler par hasard dans cet univers. Des années en compétition, des années au guidon de Suzuki, le patron de la concession Suzuki X Trem Bikes à Chaumontel dans le Val d'Oise.

Christophe Michel : J'ai commencé par la mobylette, à la campagne y'avait pas le choix c'était le vélo ou la mob. Le vélo j'étais un peu fainéant là-dessus, et puis je me suis mis à bricolé. On avait un concessionnaire Honda à 500 mètres d'ici qui n'existe plus et mon père un jour en allant acheter un casque est revenu avec une moto. Il avait acheté une Tomcat à l'époque. Il m'a dit que la concession cherchait un apprenti, alors il m'a dit que comme j'étais pas super assidu sur l'école j'allais faire ça. J'étais pas chaud parce que la moto c'était pas du tout mon univers, à l'école j'étais un des seuls à ne pas connaitre les modèles de moto, je suis tombé là-dedans et ça fait 31 ans maintenant que je fais ça. J'ai commencé comme apprenti et j'y ai travaillé 10 ans. On était 2, j'ai vite été mécano. Après je suis parti parce que j'avais envie de voir autre chose, je me suis retrouvé chez Paris Nord Moto à l'époque avec Robert (ndlr : Robert Doron, l'ancien patron emblématique de Paris Nord Moto décédé tragiquement dans un accident sur le circuit de Magny-Cours) où j'ai pu voir toutes les autres marques. Après 4 ans chez Robert je suis parti avec un pote ouvrir une concession multi-marques à Pavillons sous Bois, on surfait sur ce qui était sympa sans se soucier des quotas toutes ces choses, c'était pas mal par contre on avait plein d'inconvénients pour trouver des pièces. Et puis j'ai trouvé la concession ici à 10 kilomètres d'où j'ai toujours habité, quand ça s'est vendu j'ai pu reprendre la concession Suzuki. A Pavillons on en vendait déjà pas mal, en compétition je roulais aussi Suzuki, ils m'avaient prêté une moto pour le championnat de France Superbike donc je connaissais bien déjà la marque. L'esprit me plait bien. Effectivement on n'a pas la gamme des concurrents, mais Suzuki a gardé cet esprit passion, c'est plus humain. Ça me va bien et puis ici ça reste un petit village, les gens qui viennent, c'est des clients et des amis en gros.

des annees de competition pour christophe
Des années de compétition pour Christophe

Qu'est ce qu'on achète comme Suzuki ici à Chaumontel ?

Christophe Michel : On a la chance de vendre un peu de tout, on n'est pas dans Paris, on n'est pas non plus en province. On vendait pas mal de Burgman, on vend de la DL (ndlr : la V Strom), on vend de la GSXR parce qu'on a ce côté compétition avec toutes ces années de compet', on vend de la GSXS 1000 beaucoup, du Katana t'en as vu arriver aujourd'hui, on vend de l'Hayabusa cette année on a fait 11 Hayabusa mine de rien pour la petite concession qu'on est, on doit être à une dizaine de GSXS la nouvelle, on a de tout. On fait toute la gamme, elle n'est pas énorme mais on ne fait pas que un modèle. 2019 on a fait beaucoup de DL1000, 2020 pas mal de DL650, cette année on fait plus de GSXS et on a l'Hayabusa, ça dépend un peu des années.

showroom avec la nouvelle gsxs 1000 modele 2021
Showroom avec la nouvelle GSXS 1000 modèle 2021

Il y a des animations tout au long de l'année ?

Christophe Michel : On est deux, mais on continue à faire des stages de pilotage. Je connais bien Dominique Sarron on fait des stages sur Issoire, on relance un peu le truc après le Covid, on a fait pas mal de journées de roulage et maintenant plus de stages de pilotage. Je trouve ça sympa d'expliquer aux gens.

x trem bikes a chaumontel
X Trem Bikes à Chaumontel

Merci Christophe pour l'accueil sous le soleil du Val d'Oise, bonne continuation à toute l'équipe de Suzuki X Trem Bikes à Chaumontel !

# mots clés

Suzuki

Commenter

rester connecté

m'inscrire perdu ?