Entretien avec Jean-Marc Villiers, Harley-Davidson Massilia, jean marc villiers patron de harley davidson massilia

Entretien avec Jean-Marc Villiers, Harley-Davidson Massilia

Par Jean-Michel Lainé le .

Avant d'arriver dans l'univers qui le passionne pour allier sa passion et son métier, il travaillait dans un tout autre univers. Le patron de Harley-Davidson Massilia, Jean-Marc Villiers, nous parle de cette reconversion et du monde Harley à Marseille.

Jean-Marc Villiers : Je suis arrivé il y a 12 ans, en 2008, où le propriétaire qui est toujours mon associé actuel souhaitait ouvrir le capital de sa société. J'étais à Paris dans un autre monde professionnel, dans l'industrie pharmaceutique, aucun rapport. J'ai toujours été passionné par la moto, je voulais racheter une société, il s'est trouvé que c'était Harley-Davidson donc j'ai pu allier ma passion avec mon métier. On a créé Salon de Provence deux ans après.

Qu'est ce qu'on achète comme Harley-Davidson à Marseille ?

Jean-Marc Villiers : Marseille, c'est un peu comme Paris on est intramuros, une des rares concessions à rester intramuros. Nous c'était avant tout une clientèle de Sportster, un peu moins ces dernières années où Softail est revenu vraiment en force même dans les villes. Le Touring pas très important, un peu en-dessous de la moyenne nationale mais ça c'est lié à la ville. Softail nous a donné un nouveau souffle hyper important.

showroom au coeur de marseille
Showroom au coeur de Marseille

Comment se passe l'accueil de la Pan America et de la Sportster S ?

Jean-Marc Villiers : Le Sportster S je ne peux pas trop en parler elle est arrivée hier ou avant-hier (ndlr : j'étais chez H-D Massilia à l'arrivée de cette moto dans le réseau). On a eu la chance de pouvoir la présenter dans un salon de la moto la semaine dernière à Marseille. Le ressenti a été extrêmement positif, on a engranger 5 ou 6 commandes. Ce sera une moto vraiment faite pour la ville, pour nous, et pour Marseille. C'est une moto qui va plaire aux marseillais comme on avait avant les Buell qui plaisaient énormément. On a toujours été un peu les champions d'Europe de la vente de Buell, et puis le V Rod, Night Rod, ce sont des motos qui plaisent énormément.

harley davidson massilia sur le cours lieutaud
Harley-Davidson Massilia sur le cours Lieutaud

La Pan America a super bien démarrée, pour le coup on n'a plus de S le modèle haut de gamme. Ressenti extrêmement positif des clients et la presse a été emballée par la moto. Quelques critiques mais on n'est pas habitué aussi, on a perdu nos clignotants à droite à gauche avec le pouce c'est tellement pratique. Très bon ressenti des citadins parce que c'est une moto très facile à conduire et sur route c'est hyper agréable. C'est une nouvelle clientèle, ça amène de nouvelles personnes dans nos concessions, bien que les premiers à acheté ça a été des clients Harley. Soit en deuxième moto soit en vendant leur Harley, c'est étonnant, je ne m'attendais pas à ça. On a eu un lancement produit digne de ce nom au niveau mondial. On commence à avoir une deuxième vague de clients plutôt BMistes, des gens sur des trails déjà qui n'ont pas grand chose à voir avec Harley. On a la chance que les GS se volent énormément (rire). En alternative, ils viennent nous voir, des gens pilotes de trails avec une approche intéressante parce qu'ils connaissent le trail.

Qu'est ce qu'on a comme activité avec le chapter à Marseille ?

Jean-Marc Villiers : Le chapter c'est toujours assez dynamique, il y a une centaine de membres aujourd'hui. A Salon c'est pareil. Ils ne sortent pas toutes les semaines mais quasiment 2 à 3 fois par mois avec des sorties courtes, des sorties longues, il y a un programme défini à l'année. C'est assez varié et puis on a la chance de pouvoir rouler quasiment toute l'année. La pluie, il n'y en a pas trop, il y a le froid c'est tout.

Merci Jean-Marc et toute l'équipe pour l'accueil, bonne continuation à vous tous !

# mots clés

Harley-Davidson

Commenter

rester connecté

m'inscrire perdu ?