Christophe et sa FTR 1200 Replica chez Indian Toulon, christophe et son ftr 1200 replica chez indian toulon

Christophe et sa FTR 1200 Replica chez Indian Toulon

Par Jean-Michel Lainé le .

Christophe roule avec une Indian FTR 1200 Replica, mais il a aussi une Chieftain pour les grandes virées. Il est aussi le président de l'IMRG rattaché à la concession Indian Toulon. Il nous parle de sa passion pour la moto, la marque et la vie de l'IMRG.

Christophe : Depuis 2017, j'ai une Chieftain Limited très très bonne moto, et là au printemps j'ai fait l'acquisition d'un FTR 1200 Replica. La Chieftain, moi j'ai 55 ans, ça correspond tout-à-fait à ce que j'envisageais de la moto, c'est une passion, je fais de la moto depuis 40 ans. Elle correspondait exactement à ce que j'attendais, c'est-à-dire fiabilité, confort, plaisir. Et Indian c'est une belle histoire et ça correspond tout-à-fait à mon état d'esprit. En dehors des motos, j'ai trouvé des motards passionnés, une attache forte à la marque. On partage la même passion, je me suis vraiment fait des amis.

Alors pourquoi cette Indian FTR 1200 Replica en plus ?

Christophe : J'ai toujours mes 20 ans, ça fait 40 ans que je fais de la moto, j'ai fait beaucoup de moto sur la route, en tout-terrain, j'ai fait pas mal de choses, ça correspond à la vivacité et l'esprit que j'attends d'une moto, c'est une moto exceptionnelle. C'est pour mes petits moments d'arsouille et de folie en solitaire. La FTR je m'en sers tous les jours parce que je vais travailler avec. La Chieftain c'est les balades avec mes amis, les voyages avec mon épouse, et le fun c'est vraiment ma passion.

Parlez-nous un peu de cet IMRG Indian Toulon ?

Christophe : Tous les IMRG sont rattachés à la concession, donc cet IMRG est assez récent il s'est mis en place à l'ouverture de la concession, nous sommes ses ambassadeurs d'ailleurs. L'idée c'est déjà un état d'esprit, c'est la route, c'est les balades, le partage, la convivialité entre motards, entre motardes parce qu'il ne faut pas les oublier. D'ailleurs dans l'IMRG il y a beaucoup de couples. Souvent on part, on organise ce qu'on appelle des  meet up , ce sont des balades qui sont à proximité, où on peut se retrouver, échanger, parler de nos passions communes.

Après on a les  road trip , donc là on part un peu plus loin mais l'objectif c'est vraiment de se faire plaisir, faire découvrir la marque d'ailleurs les gens nous le rendent bien, ils sont très curieux. C'est assez impressionnant de voir l'intérêt que suscite cette marque et ces motos par rapport aux personnes qu'on rencontre lorsqu'on s'arrête. C'est un mythe, beaucoup de gens connaissent surtout les anciens, c'est surprenant, un état d'esprit vraiment différent. On n'est pas des bad boys.

Comment ça se passe dans l'IMRG Indian Toulon ?

Christophe : Par exemple l'année dernière, avec les IMRG de France on est allé à Riom bien sûr, de Riom on est parti à Prague, Budweiser exactement. Un voyage exceptionnel on a fait à peu près 4000 kilomètres sur la semaine, on était pas loin d'une trentaine. On prépare les choses, ce qui est important c'est la sécurité, le but n'est pas de savoir qui va le plus vite, on a tous notre propre expérience à moto. Quand on est ensemble, il faut quand même une certaine discipline quand on roule à 10, 15, 20 ou 25 motos, ça se passe toujours bien et on fait en même temps pas mal découvertes, on apprend à connaitre nos machines mais aussi les gens qui roulent avec, franchement il y a une espèce d'osmose, d'unité, et une attache forte entre les personnes.

Il faut savoir quand même que, en France je ne connais pas, sans dénigrer parce que quand on est motard on aime toutes les motos, je ne suis pas sûr qu'il y a d'autres constructeurs et encore moins concessionnaires, qui ouvrent aux adhérents de l'IMRG le dimanche matin pour un café avant la balade, moi je l'ai jamais vu, c'est exceptionnel, c'est de la propre initiative de la concession. Je vais pas dire qu'on est une famille mais pas loin. Comme toute famille il y a des hauts et des bas, il y a des nouveaux qui arrivent, d'autres qui partent, mais c'est comme ça. Ils finissent par revenir et restent attachés à la marque.

Des choses de prévues avec l'IMRG fin 2020 ?

On devait aller à Punta Bagna, il a été annulé (ndlr : d'un autre côté, il est prévu 0 degré et de la neige ce week-end du 26/27 septembre 2020 à Valloire Galibier), depuis le début de l'année, pas mal d'événements ont été annulés. On a fait un événement assez sympa à Forcalqueiret en partenariat avec Jeep, c'était les Americans Days, c'était vraiment super on a vraiment passé 3 jours très sympas, et là, on organise avec les IMRG de Nice, Marseille et Metz, un petit Road Trip entre IMRG on devrait être une centaine sur 2 jours (ndlr : c'était début septembre), et puis on fera quelque chose avant les fêtes de Noël, c'est une année un peu particulière.

Merci Christophe pour cette longue discussion à propos de vos FTR 1200 Replica et Chieftain, ainsi que ces explications sur la vie de l'IMRG Indian Toulon. Pour ceux que ça intéresse, il y a une permanence tous les samedis matins de l'IMRG dans la concession Indian Toulon à La Garde à côté du centre commercial.

# mots clés

Chieftain FTR Indian

Reportage Indian Toulon

Cet article fait partie des 11 articles du reportage Indian Toulon.

Christophe et sa FTR 1200 Replica chez Indian ToulonChristophe et sa FTR 1200 Replica chez Indian Toulon

Reportage Indian Toulon

Commenter

rester connecté

m'inscrire perdu ?