dominique pilote a la normandy beach race et jean claude createur de cette moto qui a roule a bonneville avec lui

Dominique au départ de la Normandy Beach Race 2019

Par Jean-Michel Lainé le , mis à jour le .
Dominique s'est aligné au départ de la première édition de la Normandy Beach Race au guidon d'une machine faite main autour d'un moteur Rush de 1926. C'est Jean-Claude qui l'a réalisée pour rouler sur le lac salé de Bonneville dans l'Utah. Rencontre.

Dominique au départ de la Normandy Beach Race

Dominique : c'est une moto qui a été à l'époque construite pour rouler à Bonneville, suite à un rêve de Jean-Claude qu'il avait depuis longue date en tête. Il a construit cette moto autour du moteur Rush de 1926, un 4 soupapes, et il est allé rouler à Bonneville avec (ndlr : où se trouve le célèbre lac salé dans l'Utah aux Etats-Unis). On avait visé une course à Pendine en Angleterre un peu mythique aussi qui se passe sur le sable sur la plage depuis les années 20 et quand on a eu connaissance de ce meeting (ndlr : Normandy Beach Race) on s'est dit que c'était l'occasion de faire un test. Sinon c'est lui qui a tout fait, c'est sa passion, toutes les pièces sont faites main, avec une énorme connaissance de l'histoire automobile ou motocycliste. Ca va être ma première course de sable, on a adapté la moto parce que normalement c'est une moto qui est faite pour rouler sur des runs longs et sur du dur, là on a mis des pneus trials, on a mis des garde-boues, on a mis des choses pour se mettre dans les meilleures conditions ou les moins mauvaises (rires). Adapter un peu la position mais le guidon, les chasses, sont pas faites pour ça, on verra bien. On va croiser les doigts pour que le sable soit dur.

moteur rush 4 soupapes de 1926
Moteur Rush 4 soupapes de 1926

Jean-Claude a réalisé cette moto pour rouler à Bonneville

Si Dominique est le nouveau propriétaire de cette moto et le pilote qui s'aligne au départ de la Normandy Beach Race, Jean-Claude en est le créateur et le pilote qui l'a emmené sur le lac salé de Bonneville pour réaliser un rêve.

Jean-Claude : Cette moto en fait, je l'ai mise dans cette configuration en 2010 pour aller rouler sur le lac salé mythique de Bonneville dans l'Utah. Pas de chance la vitesse n'a pas été très élevée parce qu'il y a eu un problème d'arbre à cames qui s'est décalé donc les soupapes d'échappement sont venues toucher le piston et je n'ai fait qu'un petit 90 km/h qui est honorable pour une mécanique de 1926. Quand je suis rentré de Bonneville, je n'avais qu'une envie c'était de retourner là-bas et donc repartir sur un nouveau projet, je n'avais pas les moyens de construire autre chose, il fallait que je vende cette moto. Ma femme et mon fils m'ont dissuadé, ils n'ont pas voulu. Donc je l'ai donnée à mon fils qui lui en 2014 a décidé de la vendre. Mon fils considère que c'est une oeuvre d'art, peut-être n'a-t-il pas tord. En septembre 2014 Dominique a appelé à la maison et 3 jours après il est venu à la maison et nous a enlevé cette belle motocyclette.
Cette moto a été conçue pour rouler sur le sel, uniquement le sel, donc une partie plane, lisse, très glissante, sur laquelle on roule avec des pneus gonflés assez forts de manière à toujours être sur le fil du rasoir, c'est-à-dire avoir un maximum d'adhérence mais tout en essayant de porter le moins possible au sol. Le but c'est d'aller vite, donc cette moto a été conçue sans frein à l'avant, parce que là-bas il n'y a pas besoin de frein. En 2010 on ouvrait une piste qui s'appelle la Short Course, c'est-à-dire 5 miles d'accélération avec la possibilité de s'arrêter ou sortir au 1er, 2e, 3e, 4e, ou 5e mile. Pour moi c'était une première, j'en ai rêvé pendant 30 ans de ça et un jour on a fait ça en famille. Quand le moment ce présente, c'est un moment magique parce qu'on a cette étendue salée devant nous, et le monsieur qui est là avec son casque sur les oreilles et le micro devant la bouche, quand il nous fait signe de fermer l'écran du casque et que la piste est à nous, c'est un grand moment d'émotion qui me donne pas envie de pleurer mais j'ai quand même les poils qui se dressent sur les bras, parce que j'en ai rêvé pendant 30 ans. On sait que pendant une poignée de minutes on va tutoyer des personnes comme Burt Munro par exemple, c'est un moment magique. On est dans le temple de la vitesse, le temple du hot rod. Là on a gréé la moto avec des pneus trial adaptés à ces grandes roues de grand diamètre mais très fines, en souhaitant que ça ne se passe pas trop mal, ça va être une première pour Dominique surtout qu'il n'a pas beaucoup roulé avec cette moto, ça va être une première mais la concurrence est rude, il y a de très belles machines.

la moto concue par jean claude va s aligner au depart de la normandy beach race
La moto conçue par Jean-Claude va s'aligner au départ de la Normandy Beach Race
poignee des gaz avec le de qui tourne en meme temps
Poignée des gaz avec le dé qui tourne en même temps
vue du poste de pilotage avec le cintre du guidon et la molette pour freiner la direction
Vue du poste de pilotage avec le cintre du guidon et la molette pour freiner la direction

Reportage Normandy Beach Race 2019

Cet article fait partie des 7 articles du reportage Normandy Beach Race 2019.

Commenter

rester connecté

m'inscrire perdu ?