Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008 par Jean-Michel Lainé

Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008

Le Rocker est sans doute une des plus singulières machines du catalogue. Les nouveautés de style sont nombreuses sur ce Softail
Par Jean-Michel Lainé

Le Rocker est sans doute une des plus singulières machines dans le catalogue de la marque américaine cette année. Outre le double échappement Shorty qu'on connaissait déjà sur les Sportsters, les nouveautés de style sont nombreuses sur ce Softail qui présente des attributs uniques dans la gamme.

Son petit feu à led posé sur un grand garde-boue arrière qui enveloppe au plus près le large pneu de 240mm, sa peinture argent et sa finition satinée qui contraste avec le coloris, ses jantes en aluminium à cinq bâtons, son réservoir allongé avec sa console spécifique, son large guidon en V et enfin, sa selle la plus basse de la production de Milwaukee qui culmine à ... 622mm sont autant de caractéristiques qui attirent tous les regards.

Pour l'animer, on retrouve le V-Twin de 1584cm4 à injection, secondé par sa boîte de vitesse à 6 rapports qu'un petit "6" vert lumineux vient rappeler dans le tachymètre une fois enclenché. Détail intéressant, celui-ci étant placé tout en haut de la console sur le réservoir, il se lit sans devoir baisser la tête. Les changements de rapports se font sans encombre, rapidement avec un peu d'habitude et avec un bruit mécanique réduit. Une fois la bonne vitesse sélectionnée pour le paysage, on se laisse porter au son du bicylindre en profitant des relances énergiques orchestrées par l'échappement actif pour gratifier nos oreilles (92db).

Avec la fourche interminable et souple, son amortisseur ferme et un empattement de 1760mm, il est évident que la Rocker n'est pas des plus agiles dans les centres ville encombrés même si le large guidon aide à la manoeuvre. Sur la route en revanche, on se laisse porter sans effort à partir de 90km/h calé sur le sixième rapport avec ce qu'il faut comme vibration pour en profiter sans que cela soit désagréable.

Le V-Twin peut, bien entendu, nous transporter bien plus vite et faire de nous un véritable hors la loi sur autoroute, mais un rythme plus soutenu gâche le plaisir au guidon et devient rapidement physique avec la position de conduite. Pour arrêter l'équipée, le simple disque avant et la roue éloignée offrent une efficacité très limitée, comme sur la plupart des customs. Le frein arrière très efficace et le couple important du moteur sont à privilégier.

En selle, l'assise très basse et reculée accentue cette impression de longueur de la machine surtout avec le réservoir étiré et le large guidon en V qui laisse une vue panoramique sur le ruban de bitume. Le garde-boue arrière qui couvre le pneu de 240mm sans fixation apparente est la seule chose qui nous sépare de la route. Aucun dosseret à la selle, aucun accessoire ni selle passager sur le garde-boue ne viennent rompre cette surface arrondie qui reflète les nuages et le paysage.

Plus que l'avant très long avec sa fourche "fine" et son pneu de 90 sur sa jante de 19 pouces, c'est sans doute l'arrière très court et ramassé qui procure cette sensation de grandeur. Seul bémol au confort relatif sur ce type de machine, l'arrière de la selle est dur et se fait sentir en bas du dos nécessairement courbé au guidon. Une fermeté sans doute due à la possibilité sur la Rocker C d'accueillir un petit siège dénommé Trick pour un passager. Rouler à deux n'est pas envisageable puisque la Rocker ne dispose que d'une place.

L'instrumentation est réduite mais suffisante avec des témoins dans le tachymètre à fond noir (indicateur de sixième rapport, réserve, etc) et la petite barre en-dessous. En plus de l'odomètre, on trouve sur un petit afficheur LCD deux journaliers, un décompte de réserve et l'heure. Le faux bouchon de réservoir à gauche contient une jauge à aiguille.

La Rocker est sans aucun doute une machine qu'on regarde. Plus que pour une autre Harley-Davidson, les gens qu'on rencontre pensent assez souvent qu'elle a été customisée... et bien non, mais son design est atypique dans la production Harley-Davidson. Une audace de bon aloi puisqu'on prend plaisir à contempler ses proportions avec cet arrière très bas et ramassé qui contraste avec l'avant fin et élancé. Ce sentiment se maintient une fois en route où l'on profite de l'important couple et de la musique du V-Twin pour flâner longuement le nez au vent d'autant qu'avec la consommation qui oscille autour de 7 litres aux cents, on peut rouler longtemps avec le réservoir de presque 19 litres.

Bilan

En résumé, cette Rocker est une machine minimaliste et essentielle pour rouler en toute décontraction et en solo sur un bel objet, fruit d'une longue réflexion dans les bureaux de style. Alors, si flâner au guidon d'une machine qu'on aime regarder vous tente, la Rocker est disponible en noir à 19395€ (modèle essayé - mai 2008) et en couleur pour 200€ de plus.

Contrairement à son dessin, ses teintes sont plus conventionnelles puisqu'on retrouve le Vivid Black (19395€ en noir), le Pacific Blue Pearl (bleu) et le Crimson Red Sunglo (rouge) en complément du moteur argent et de la finition satinée du plus bel effet présent sur tous les coloris. Pour un plaisir à partager, il faudra vous tourner vers la Rocker C avec son siège Trick à partir de 21695€.

Par Jean-Michel Lainé

On aime bien

  • le dessin sans compromis
  • son cot exclusif
  • la peinture satine

On aime moins

  • la selle dure sur l'arrire
  • le freinage l'avant
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
et
On vous regarde
On la dtaille
On l'coute
Ecouter

Les données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

Photos Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008

Photo 1 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 2 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 3 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 4 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 5 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 6 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 7 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 8 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 9 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 10 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 11 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 12 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 13 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 14 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 15 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 16 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 17 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 18 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 19 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 20 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 21 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 22 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 23 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 24 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 25 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 26 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008Photo 27 Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008

Fond d'écran

fond d'écran Essai Harley-Davidson Rocker modèle 2008

Dimensions 1024x768 1280x1024 800x600