American Tours Festival les US au bout de la route

Parmi les festivals de l'été, l'American Tours Festival est celui qui nous plonge dans l'ambiance de l'oncle Donald. Auto, camion, line dance, burger, rock'n'roll, sixties et bien sûr moto, une Harley-Davidson
Par Jean-Michel Lainé

Parmi les festivals de l'été, l'American Tours Festival est celui qui nous plonge dans l'ambiance de l'oncle Donald. Auto, camion, line dance, burger, rock'n'roll, sixties et bien sûr moto. Pour l'occasion, ce sera une Harley-Davidson.

Pour se plonger dans l'ambiance des USA, on prend la route au guidon d'une Harley-Davidson Street Glide Special 107. 107 pour les 107ci (1745cm3) du VTwin Milwaukee Eight noir qui anime cette machine. Elle a de spécial les roues Talon en aluminium coulé avec les bâtons qui vont jusqu'à l'extérieur des jantes, de 19 pouces à l'avant et 18 à l'arrière, les sacoches rallongées jusqu'au bout des échappements noirs comme les pare-cylindres, la console et la fourche. Elle a aussi un truc très bien pour se promener, c'est le système Boom Box avec le grand écran tactile et les commandes au guidon pour profiter de la navigation GPS et rouler au son de sa musique préférée jusqu'à 100km/h sans souci. Le top du cruising.

harley davidson street glide special 107
Harley-Davidson Street Glide Special 107

La Street Glide, Special ou non, est une Harley-Davidson de la famille des Touring. Elle est faite pour voyager mais de préférence seul car malheureusement le passager glisse en arrière sur chaque bosse et n'a pas le même son pour écouter la musique. Pour ça, il faut se tourner vers les Ultra. Quelques petits équipements sont donc à prévoir pour en profiter pleinement à 2. Pour le pilote, c'est parfait. Bien calé au fond de la large selle creusée, les poings en avant mais pas trop, protégé des éléments par le carénage  ailes de mouette  avec la petite visière fumée, les jambes détendues, il ne reste qu'à avaler les kilomètres au son de sa musique préférée. Alors plutôt que de rejoindre l'Amérique par l'A10, oui on peut prendre l'autoroute pour faire un tour aux Amériques, ce sont les petites routes qui ont vu passer la chevauchée fantastique.

L'Amérique au bout du Loiret

On aurait pu partir de Paris, mais on est parti d'Etampes, une ville de l'Essonne qu'on voit de loin lorsqu'on descend par la N20 et qui mérite le détour pour les amateurs d'histoire médiévale et de chemins de saint Jacques de Compostelle. Le point de départ est l'église Saint Gilles, à deux pas de l'ancien tracé de la N20 qui traversait la ville, dont Auguste Rodin disait  tout à l'heure, jusqu'au soir, je serai repris par l'enchantement devant cet unique joyau de la ville . Vous y croiserez peut-être des pèlerins et l'allégorie de la Beauce de la fontaine Véret devant laquelle est posée la Street Glide.

hd street glide au pied de l allegorie de la beauce devant l eglise saint gilles a etampes
HD Street Glide au pied de l'allégorie de la Beauce devant l'église Saint Gilles à Etampes
a etampes on payait l octroi pour aller vers orleans
A Etampes on payait l'octroi pour aller vers Orléans

L'octroi tu ne paieras pas, et la route tu prendras ! En route pour l'Amérique par les départementales fraichement limitées à 80km/h. Le gros V-Twin bat la mesure à travers la Beauce en direction de Pithiviers. Cette ville de la Beauce est connue pour ses gâteaux et pour Henri Louis Duhamel du Monceau physicien agriculteur (agronome) et architecte naval au coeur des champs. Côté culture vous pouvez vous plonger dans l'abondante littérature de cet homme du 18e siècle, mais côté gâteau une pause s'impose pour découvrir non pas le Pithiviers avec son coeur en pâte d'amandes, mais les Pithiviers puisqu'ils sont deux : le feuilleté qui ressemble à une galette des rois, et le fondant tout blanc.

2 pithiviers sur la selle devant la statue de duhamel du monceau
2 Pithiviers sur la selle devant la statue de Duhamel du Monceau

La route a un gout d'Amérique, non pas à cause de la pâte d'amande qui colle aux dents, mais en raison des champs à perte de vue qui bordent cette route d'une monotonie incomparable. De quoi digérer les Pithiviers sereinement. On traverse la forêt lorsqu'on approche de la Loire qu'on franchit sur le pont qui relie Saint Denis de l'Hôtel à Jargeau où les américains sont passés en 1944, sans doute pas avec des Harley mais qui sait. De l'autre côté on est au sud, là où il fait beau d'après la météo du journal télévisé de l'ORTF. Nous voilà dans la région des châteaux, d'innombrables châteaux. Il y en a partout.

sur la berge de la loire devant un bateau typique a jargeau
Sur la berge de la Loire devant un bateau typique à Jargeau

Vers l'ouest avec les bikers et la Loire en toile de fond

Marcilly la Vilette, la Ferté Saint Aubin, Ligny le Ribault, puis pour changer des châteaux sur la route la tuilerie de la Bretèche avec une belle histoire mais pas grand chose à voir. Je continue à suivre le GPS de la Harley vers Dhuisson, Bracieux et sa jolie halle couverte en plein centre, Cheverny où j'espérais faire une photo comme dans Tintin mais avec la Street Glide à la place du capitaine Haddock malheureusement l'allée est fermée, puis Seur et Candé sur Beuvron pour une pause sur le pont de pierre, pas pour la moto qui ronronne et ne semble pas avoir soif contrairement à moi avec cette chaleur début juillet, mais pour le pilote.

tintin est a cheverny mais pour la photo dans l allee c est rate
Tintin est à Cheverny mais pour la photo dans l'allée c'est raté
cande 769 sur beuvron et son superbe pont
Candé sur Beuvron et son superbe pont

La suite du voyage est bien plus simple puisqu'on se contente de suivre la Loire en direction de Tours. On retrouve à Chaumont sur Loire les premiers bikers en direction de Tours et, le temps d'une pause, les embarcations traditionnelles de la Loire identiques à celles qu'on avait vues à Jargeau. Un arrêt à Amboise face au château pour immortaliser le périple et on reprend la route sur la digue jusqu'à Tours. C'est l'heure de faire le plein avec 22 litres d'essence sur les 22,7 que contient le réservoir. Elle boit peu cette moto, mais tout de même, il était temps.

pause avec vue sur la loire a 768 chaumont sur loire
Pause avec vue sur la Loire à Chaumont sur Loire
sur la route en approche de tours on rattrape des bikers venus de loin pour certains
Sur la route en approche de Tours on rattrape des bikers venus de loin pour certains

Nous voilà enfin arrivé dans l'enceinte de l'American Tours Festival. Le festival est clôturé mais les heureux propriétaires de Harley-Davidson sont invités à y entrer pour se garer sur l'immense parking à deux pas de la scène principale. Dommage qu'il soit tout en gravier. Je laisse ici ma Street Glide avec ses nombreuses copines venues de toutes la France pour aller découvrir cette exposition géante sur 3 jours pleins d'animations, de concerts et de machines en tous genres avec des vrais morceaux d'Amérique dedans. Yeah aaaaaah !

toutes les copines de la street glide special sont a l american tours festival
Toutes les copines de la Street Glide Special sont à l'American Tours Festival

Itinéraire et moto

Ce petit voyage a été fait au guidon d'une Harley-Davidson Street Glide Special 107 : cylindrée 1745cm3 (107 cube inch) - couple 150 Nm à 3250 tr/min - empattement 1625 mm - hauteur de selle 690 mm - réservoir 22,7 litres - poids en ordre de marche 379 kg - pneu avant 130/60 19 pouces - pneu arrière 180/55 18 pouces - info divertissement Boom! Box 6.5GT 2x25W USB et Bluetooth - tarif en noir 27790 euros - en couleur 27990 euros.

L'itinéraire pour l'Amérique, environ 240 kilomètres. Il ne fonctionne que début juillet.

  1. Etampes
  2. Sermaises
  3. Pithiviers (les gâteaux)
  4. Ascoux
  5. Bouzonville aux Bois
  6. Sully la Chapelle
  7. Fay aux Loges
  8. St Denis de l'hôtel
  9. Jargeau
  10. Marcilly en Villette
  11. La Ferté Saint Aubin
  12. Ligny le Ribault
  13. Villeny
  14. Dhuisson
  15. Neuvy
  16. Bracieux
  17. Tour en Sologne
  18. Cheverny (château de Tintin)
  19. Seur
  20. Les Montils
  21. Candé sur Beuvron
  22. Chaumont sur Loire
  23. Rilly sur Loire
  24. Amboise
  25. Tours

vue sur le chateau d amboise depuis le guidon de la harley davidson street glide special
Vue sur le château d'Amboise depuis le guidon de la Harley-Davidson Street Glide Special
Par Jean-Michel Lainé