L'Oiseau Rouge, Sébastien Fantini et la Suzuki V Strom 250, loiseau rouge sebastien fantini et sa suzuki v strom 250

L'Oiseau Rouge, Sébastien Fantini et la Suzuki V Strom 250

Par Jean-Michel Lainé le .

Son nom ne vous dit peut-être rien mais son périple L'Oiseau Rouge est magique. Un récit qui vous donnera sans doute envie d'en savoir plus, parce qu'il y a une vraie dimension artistique à son voyage à moto, une Suzuki V Strom 250, en Amérique du Sud.

Le nom choisi pour ce voyage ou plus exactement ce projet, c'est L'Oiseau Rouge. Il s'agit d'une exploration musicale, artistique et presque poétique qu'il a choisie de faire à moto, au guidon d'une Suzuki V Strom 250, tout autour de l'Amérique du Sud.

L'Oiseau Rouge, un grand voyage avec une petite moto

C'est un grand voyage en Amérique du Sud où Sébastien a traversé tout le continent sud américain, en partant du sud et en remontant jusqu'en Colombie. Le but de son voyage, c'était de montrer qu'on pouvait faire un grand voyage avec une petite moto. Et puis s'est ajouté à ceci l'envie de réaliser des documentaires sur des musiques et des danses traditionnelles dans chaque pays traversé.

C'est un grand voyage par sa distance mais aussi sa durée puisqu'il a duré 14 mois pendant lesquels il a parcouru plus de 24000 kilomètres. Il est arrivé en Uruguay, ensuite descendu en Patagonie, au sud de l'Argentine. Il a traversé l'Argentine un peu dans tous les sens avant de passer au Chili, en Bolivie, au Pérou, en Equateur et de terminer sur la cette Caraïbe en Colombie.

A-t-il rencontré beaucoup de motards ? Eh bien non, très peu dans ce paradis de la moto qu'est la cordillère des Andes comme il dit. En attendant, c'est sur le stand de Suzuki à l'Alpes Aventure Motofestival qu'on a discuté. Il nous parle de formidable voyage.

la v strom 250 chargee de ses sacs etanches
La V Strom 250 chargée de ses sacs étanches

Pourquoi être parti avec cette petite Suzuki V Strom 250 ?

Sébastien : C'est un peu une question de timing, j'ai rencontré Suzuki, ils ont été vraiment intéressés par le challenge de L'Oiseau Rouge. Ils m'ont soutenu en me proposant cette V Strom 250 et ça a été un choix judicieux parce que j'ai eu aucun problème avec cette moto pendant tout le voyage. Zéro panne, zéro chute et beaucoup de rencontres. Ce sont des rencontres autour de la musique et la danse, ce sont des pays très très riches culturellement. Au Pérou, je suis parti sur le chemin de l'Inca, je me suis aussi intéressé au patrimoine archéologique, c'est vrai que ce voyage a été extraordinaire.

Il y a une préparation spéciale sur cette V Strom 250 pour ce voyage ?

Sébastien : Ma moto est d'origine. J'ai simplement mis un amortisseur renforcé fabriqué par EMC à Villeurbanne et quelques accessoires SW Motech pour améliorer un peu la position de conduite comme une rehausse de guidon, des protège-mains, un coussin de selle et puis basta, la moto était prête.

coussin de selle sw motech
Coussin de selle SW Motech

Il y a une petit anecdote avec cette petite moto sur ce périple de L'Oiseau Rouge ?

Sébastien : Oui, dans l'immensité argentine, il n'y a pas beaucoup de routes et pourtant il arrive qu'on se trompe de route et ce jour là c'est ce qu'il s'est passé. En arrivant à un Y j'ai pris le mauvais chemin, j'ai roulé pendant des heures. Je suis arrivé dans une réserve d'indigènes Chiquichanez qui vivent sur les contreforts des Andes. Le chemin est devenu un sentier de chèvres, qui montait tout droit dans la montagne. J'ai engagé ce sentier pendant encore une heure ou deux et je suis arrivé à la cime d'une montagne. J'ai rencontré un jeune. Il était hyper étonné de me voir. On a essayé de communiquer, j'essayais de lui faire comprendre que j'étais perdu, il me montre les montagnes à l'horizon. Il y avait des chaines et des chaines de montagnes, peut-être sur 100 km, et bien il m'a dit que quand j'aurai passé cette montagne, je fais encore 50 km et je retrouverai ma route. C'était déjà très tard dans l'après-midi, j'ai roulé, roulé, roulé, et effectivement je suis arrivé très tard ce soir là mais j'ai retrouvé la fameuse route 40 et j'ai pu terminer mon étape. C'était une journée éprouvante.

les beaux voyages font les beaux recits sebastien en parle aux amateurs sur le stand suzuki a barcelonnette
Les beaux voyages font les beaux récits, Sébastien en parle aux amateurs sur le stand Suzuki à Barcelonnette

Après L'Oiseau Rouge en Amérique du Sud, une autre destination en vue ?

Sébastien : Ce n'est pas mon premier grand voyage à moto, ça fait quelques années que je pratique. J'ai eu l'occasion de traverser à peu près toute l'Europe, je suis aussi parti du côté du Moyen Orient, en 2010 j'ai fait un voyage en Syrie depuis la France, et c'est vrai que naturellement un voyage en appelle un autre et j'ai déjà un futur voyage qui pourrait peut-être aller vers l'Asie à moto. Il est trop tôt pour en parler.

rehausse de guidon pour le confort de conduite sur la petit suzuki
Rehausse de guidon pour le confort de conduite sur la petit Suzuki

Merci Sébastien, L'Oiseau Rouge, pour cette histoire de voyage à moto avec cette Suzuki V Strom 250. Bons voyages à moto et belles découvertes en Asie !

# mots clés

Suzuki V Strom

2 commentaires

rester connecté

m'inscrire perdu ?


Par DOBERMAN92
DOBERMAN92

jmi

Il manque un mot dans cette phrase (XXX) :

"Sébastien : Ce n'est pas mon premier grand voyage à moto, ça fait quelques années que je pratique. J'ai eu l'occasion de traverser à peu près toute l'Europe, je suis aussi parti du côté du Moyen Orient, en 2010 j'ai fait un voyage en Syrie depuis la France, et c'est vrai que naturellement un voyage en appelle un autre et j'ai déjà XXX d'un futur voyage qui pourrait peut-être aller vers l'Asie à moto. Il est trop tôt pour en parler."

:v:


Par JMi
JMi

merci, c'est corrigé !
en plus je sais que tu as lu sa chouette histoire :v:

JMi la fée - Je ne fais pas dans l'utile, je fais dans le romanesque