Essai Moto Guzzi V100 Mandello S, essai moto guzzi v100 mandello s

Essai Moto Guzzi V100 Mandello S

Par Jean-Michel Lainé le .

La marque italienne arrive avec une nouvelle machine mais aussi un nouveau moteur qu'on devrait voir sur une gamme entière. En attendant, on part pour un essai de la Moto Guzzi V100 dans sa version Mandello S, la plus sophistiquée des V100 pour voyager.

C'est un énorme changement que propose la marque de Mandello del Lario avec ce moteur à refroidissement liquide tout nouveau. La S opte pour des suspensions Ohlins semi actives et quelques accessoires sur une machine à mi chemin entre un roadster et une GT.

Nouveau moteur pour de nouvelles sensations

Le moteur est toujours transversal à la route et il a toujours 2 cylindres mais ce sont presque les 2 seuls points communs avec la production récente. Sur le papier, ce moteur de 1042 cm3 double arbre et à refroidissement liquide annonce 115 chevaux et 105 Nm de couple. Ce ne sont pas des performances incroyables, mais très honorables et surtout parfaitement adaptées à un usage routier avec peu d'inertie. Ce premier essai de la Moto Guzzi V100 Mandello S montre que ce nouveau moteur n'est pas un bloc tout rond comme on connait chez la firme de Mandello, c'est une vraie nouveauté.

nouveau moteur avec sortie d echappement laterale
Nouveau moteur avec sortie d'échappement latérale

Le V Twin de notre Moto Guzzi V100 se montre souple à bas régimes et ne rechigne pas à reprendre sans devoir descendre un rapport. Pour évoluer tranquillement en ville ou dans la montagne en profitant du paysage, il est parfait dès 2000 tr/min. Il est vif et dès qu'on passe les 6500 tr/min, il en reste encore beaucoup. Il prend facilement des tours et offre de belles performances. Quelle que soit l'allure souhaitée, il répond toujours présent sans s'essouffler ou cogner. Si vous connaissiez l'ancien 1200 8V, oubliez tout parce que ce n'est pas comparable.

nouveau moteur nouvelle boite et placement de l arbre
Nouveau moteur, nouvelle boite et placement de l'arbre

Il reste quelques vibrations et un léger couple de renversement. Le moteur de la V100 est bien plus docile que ce qu'on connaissait mais aussi bien plus souple et dynamique. Ce moteur est tout ce qu'il y a de plus moderne. A la conduite, la contrariété est à mettre au crédit de la boîte de vitesses qui est un peu récalcitrante pour le point mort. Le shifter de cette version S est un poil tatillon aussi et gêne un peu la conduite de temps à autre. C'est surement une question d'habitude, on devrait s'y faire.

c est un monobras sur la v100
C'est un monobras sur la V100

Un équipement ultra complet mais perfectible

Il est pléthorique que ce soit sur la V100 Mandello S de notre essai, ou sur la version de base. On trouve une centrale pour l'ABS en courbe, le contrôle de traction, etc. des modes de conduite pour profiter de différentes cartographies, du niveau de frein moteur réglable, etc. Tout ceci se contrôle avec les boutons et l'écran TFT couleurs avec facilité dès qu'on a pris le coup. L'écran est lisible, mais il manque tout de même un raccourci pour les poignées chauffantes par exemple ou une prise USB au tableau de bord plutôt que sous la selle, mais c'est globalement très réussi et complet. Quoi qu'il en soit, les boutons au guidon sont faciles à utilisés ce qui n'est pas la cas chez tout le monde, bravo à Moto Guzzi.

deflecteur ferme et ouvert c est automatique selon la vitesse et le mode choisi
Déflecteur fermé et ouvert, c'est automatique selon la vitesse et le mode choisi

On découvre les déflecteurs aérodynamiques et dynamiques sur cette Moto Guzzi, c'est une première, qui s'ouvrent ou se ferment selon la vitesse. Ouverts, ils protègent un peu le haut de cuisses mais pas assez pour que ce soit hyper convaincant. L'utilité d'un système dynamique n'est par contre pas flagrant, mais bon, ça fonctionne. Ce qui est parfaitement inutile, c'est le pare-brise électrique. Il monte de 9 cm mais ne protège pas du tout même en position haute. C'est dommage pour une machine qui est destinée à s'offrir de belles balades.

saute vent reglable sur 9 cm mais peu efficace
Saute-vent réglable sur 9 cm mais peu efficace

En route pour un essai de la V100

Si le moteur est transversal et qu'on a toujours un cardan comme transmission, beaucoup de choses changent : monobras, échappements, moteur à refroidissement liquide, etc. Au guidon, la moto est fine et longue. La selle est assez haute à 815 mm mais pas trop large. Le passager n'est pas en reste pour l'accueil contrairement à un roadster, il est bien. Avec les suspensions à réglages électroniques de cette V100 Mandello S, on peut facilement opter pour un mode confort ou plus ferme pour de la sportivité. C'est très réussi tout comme la maniabilité même si on aurait aimé un meilleur rayon de braquage. Avec mes 1,83 m, je n'ai pas les genoux dans les culasses. Le guidon est celui d'un roadster, c'est-à-dire qu'il n'est pas trop large. La position au guidon est décontractée mais pas relâchée pour autant, un équilibre parfait entre la sportivité et le confort.

position decontractee au guidon de la v100 de mandello
Position décontractée au guidon de la V100 de Mandello

On est parfaitement installé au guidon, l'ergonomie est réussie et le moteur nous emmène tranquillement. Il n'y a pas d'à-coup à l'accélération quel que soit le régime, même sur un filet de gaz, c'est vraiment bien. Le cardan est assez discret, on a peu de mouvements typiques ou même de couple de renversement, c'est vraiment un tout nouveau bloc moteur et transmission que nous propose Moto Guzzi. Ceux qui découvrent la marque ne seront pas dépaysés comme on peut l'être sur un V7 ou même la V85TT, c'est totalement différent. La contrariété est sur la sélection avec un point mort parfois difficile à trouver et un shifter qui occasionne pas mal de ratés tant à la montée qu'à la descente sur les premiers rapports.

la s beneficie de suspensions electroniques ohlins
La S bénéficie de suspensions électroniques Ohlins

La machine est agile à faible allure et précise lorsque le rythme accélère. La qualité des suspensions est très réussie, mais ce sont celles du modèle S pour cet essai, et pas le modèle standard. Le freinage est efficace, facile à doser et jamais violent. Le levier est réglable pour ceux qui ont des petits doigts, c'est aussi le cas de celui de l'embrayage. A la conduite, notre V100 est une très belle surprise.

ergonomie reussie meme pour les grandes jambes
Ergonomie réussie même pour les grandes jambes

Bilan essai Moto Guzzi V100 Mandello S

Avec cette nouvelle V100 Mandello S, ou sans S d'ailleurs, Moto Guzzi marque un vrai tournant dans sa production. D'abord avec un tout nouveau moteur à refroidissement liquide, souple et réactif, loin de ce qu'on connait habituellement chez eux. Ensuite avec un équipement très riche qui n'a rien à envier aux meilleures routières qu'on connait. A la conduite, tout se confirme au guidon de cette machine longue et étroite. C'est facile, c'est agréable, c'est intuitif et surtout très polyvalent. Notre V100 sait aussi bien se balader tranquillement que tenir un bon rythme dans la montagne. Bien sûr il y a quelques petites contrariétés comme le pare-brise réglable mais inefficace ou encore l'absence d'une prise USB près du guidon (elle est sous la selle), mais globalement, Moto Guzzi signe là une très belle machine qui devrait faire date comme l'a fait la V85TT avant elle. Il est clair que la marque de Mandello ne s'arrêtera pas là avec cette plateforme prometteuse, on attend le retour de la Stelvio en 2023 et on évoque même celui de la Griso par la suite. Les ailes de l'aigle de Mandello sont déployées vers l'avenir avec cette nouvelle moto, en tous cas, elle est à découvrir parce qu'elle ne manque pas d'intérêt. Notre Mandello S avec ses suspensions électroniques est à 17999 €, c'est 1500 de plus que la version standard à 15499 €.

feux repris de la v85tt
Feux repris de la V85TT

On aime bien

  • Le moteur souple et vif à la fois
  • L'équipement très complet de série
  • Le comportement routier polyvalent

On aime moins

  • La faible protection du pare-brise
  • Les déflecteurs dynamiques peu utiles
  • Quelques détails pratiques

Notre avis

Quotidien⭐⭐⭐⭐
Voyage⭐⭐⭐⭐
Loisir⭐⭐⭐⭐⭐
Sport⭐⭐⭐
Duo⭐⭐⭐
On vous regarde⭐⭐⭐⭐
On le détaille⭐⭐⭐⭐
On l'écoute⭐⭐⭐⭐

Fiche technique Moto Guzzi V100 Mandello S

MarqueMoto Guzzi
ModèleV100
Cylindrée1000 cm3
Année2022
Tarif de15499 €
Conseillé au20/11/2022

Moteur

Cylindres2
Architectureen V
Ouverture90 °
Cycle4 temps
Distributiondouble arbre à cames
Soupapes par cylindre4
Refroidissementliquide
Cylindrée1042 cm3
Alésage96 mm
Course72 mm
Rapport volumétrique12,6 :1
Admissioninjection
Allumageélectronique
Admission52 mm
NormeEuro5
Démarreurélectrique

Electricité

Alternateur500 W
Batterie12 V
Batterie12 Ah

Performances

Puissance84,6 kW
Puissance115 ch
Disponible à8700 tr/min
Couple105 Nm
Disponible à6750 tr/min
Consommation4,7 l / 100 km
CO2118 g/km

Transmission

Embrayagemulti disques à bain d’huile
Transmissionboîte
Rapports6
Secondairecardan
Réduction finale3,2

Châssis

Cadretubulaire en acier
Bras oscillantmonobras
Jantesbâtons

Suspension avant

Typefourche inversée
Diamètre41 mm
Réglagesprécharge, détente
Débattement130 mm

Suspension arrière

Typemono amortisseur
Réglagesprécharge, détente
Débattement130 mm

Frein avant

Type2 disques
Disqueflottant
Diamètre320 mm
Etrierradial
Pistons4

Frein arrière

Type1 disque
Diamètre280 mm
Etrierflottant
Piston(s)2

Pneu avant

Largeur120 mm
Hauteur70 mm
Diamètre17 pouces

Pneu arrière

Largeur190 mm
Hauteur55 mm
Diamètre17 pouces

Dimensions

Longueur2125 mm
Largeur835 mm
Empattement1475 mm
Angle de chasse24,7 °
Chasse104 mm
Hauteur de selle815 mm

Poids

Avec ABS233 kg
Conditionsordre de marche

Capacité

Réservoir17 L
Réserve3,5 L

Données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Vous trouverez des informations complémentaires ainsi que le dernier tarif sur le site officiel.

# mots clés

Moto Guzzi