Essai du Suzuki Burgman 650 Executive modèle 2008

Réalisé par la rédaction

Voici déjà six ans que le Burgman 650 est apparu au catalogue de Suzuki. Deux ans plus tard, en 2004, apparaissait la version Executive plus richement dotée. En 2008, un «Winter Pack» était proposé pour agrémenter davantage le confort de ce maxi scooter et affronter les premiers frimas de l'hiver sans sourciller.

Photo du Suzuki Burgman 650 Executive modèle 2008
Photo du Suzuki Burgman 650 Executive modèle 2008

Le grand frère de la famille Burgman connaît donc une carrière des plus paisible. L'avantage de ces petites choses qui sont venues au fil du temps est qu'il n'y a pas de révolution et que la côte de l'occasion se maintient. Ce sera un bon point lorsque l'heure de la revente arrivera, un moins bon si on compte sur le marché de l'occasion pour en débusquer un à prix cassé.

Toujours animé par son bicylindre en ligne à refroidissement liquide de 638cm3 exactement, le Burgman sait tout faire, être discret et feutré en ville comme particulièrement véloce sur voies rapides et efficace sur le réseau secondaire. La boîte de vitesse séquentielle propose un mode manuel et deux modes totalement automatiques. Le mode «Power» change la cartographie dès son enclenchement par un bouton au guidon. En route, le régime moteur gagne près de 1000tr/min et change les rapports plus tard sans toutefois chercher la zone rouge. Pour ça, il faut passer en mode manuel. Si le mode Power offre de bien meilleures reprises, il augmente aussi sensiblement la consommation même si on a tôt fait de se retrouver sur le dernier rapport qui correspond à l'overdrive en mode manuel - indicateur «D» au tableau de bord, comme sur une auto.

Photo du Suzuki Burgman 650 Executive modèle 2008
Photo du Suzuki Burgman 650 Executive modèle 2008

En ville, on évolue le plus souvent en mode automatique normal, les reprises sont bien suffisantes pour s'insérer dans la circulation et la consommation reste contenue puisqu'on peut descendre sous les 6.5 litres facilement. Le «Power Mode» peut être utilisé pour faire un départ canon à un feu parce que non seulement les reprises sont plus énergiques, mais en plus il n'y a aucun rapport à passer : Le Burgman 650 passe ainsi de 0 à 200km/h (sur circuit) sans aucune coupure. Ce mode est aussi très efficace en rase campagne lorsque les virages s'enchaînent. Les plus sportifs opteront certainement pour le mode manuel avec les passages de rapports à l'aide des deux boutons sous le pouce gauche, avec un peu d'entraînement, les réflexes viennent assez rapidement pour les utiliser.

La caractéristique la plus remarquable de cette transmission est très certainement d'exploiter correctement le frein moteur. En manuel on peut descendre un rapport mais en automatique, si rares sont les véhicules dont le moteur ne s'emballe dans une descente, ce n'est pas le cas du Burgman 650. Celui-ci utilise parfaitement le frein moteur pour nous ralentir jusqu'à environ 15km/h, une vitesse à laquelle il embraye. En ville, on gagne indéniablement en confort de conduite et avec une conduite économique, les freins sont rarement sollicités en dehors d'un arrêt total à un feu bien entendu.

Photo du Suzuki Burgman 650 Executive modèle 2008
Photo du Suzuki Burgman 650 Executive modèle 2008

Les 243kg à sec ne facilitent pas les manoeuvres de stationnement, mais force est de constater qu'une fois en route, le poids se fait discret. Avec son châssis tubulaire et son bras oscillant semblable à celui d'une moto, le Burgman offre une excellente tenue de route et permet d'adopter un rythme qui devrait étonner plus d'un motard toujours réfractaire aux scooters, ils sont encore nombreux. L'avant se place facilement et la fourche de 41mm absorbe correctement les chocs. Sur l'arrière, ceux-ci remontent dans le bas du dos certainement plus en raison de la position de conduite avec le dos droit et les jambes assez loin devant qu'en raison des combinés arrière. On peut dire qu'entre le scooter qui «tape» de l'arrière (très courant) et celui qui absorbe tout comme une moto (très rare), le Burgman se situe bien plus proche du second et offre un résultat très correct entre le confort et l'efficacité.

Mais l'Executive avec le Winter Pack, c'est aussi le plus spacieux et confortable des maxi scooters sans discussion possible : un tableau de bord ultra complet avec indicateur de rapport engagé, pare-brise électrique, rétroviseur électrique (pour les replier et déplier), siège avant et arrière chauffants (2 positions), poignées chauffantes thermostatées (potentiomètre), deux vide-poches profonds qui ne ferment pas à clé, un autre fermant à clé, un grand coffre éclairé qui peut accueillir deux casques intégraux, des sièges spacieux et confortables, un dosseret pour le passager, des leviers réglables et pour la sécurité, un ABS des plus performants. Seule petite ombre au tableau, la selle sur vérin s'ouvre peu et même si l'ouverture du coffre est grande, elle n'est pas facilement accessible lorsqu'on transporte des objets un peu encombrants.

Photo du Suzuki Burgman 650 Executive modèle 2008
Photo du Suzuki Burgman 650 Executive modèle 2008

Bilan

Le Burgman n'a donc toujours pas de concurrent sur le créneau des maxi scooters. Il allie un excellent comportement routier à un confort et un équipement haut de gamme surtout avec le pack hiver. Intéressant aussi, le prix de la version Executive est toujours fixé à 9899 euros comme s'était déjà le cas il y a trois ans. Il faut ajouter 300 euros pour le «Winter Pack» qui comprend des poignées chauffantes et la selle chauffante, avant et arrière.

essai du Suzuki Burgman 650 Executive modèle 2008
Essai du Suzuki Burgman 650 Executive modèle 2008

On aime bien

  • Le moteur discret et efficace
  • Le frein moteur convaincant
  • La bonne tenue de route
  • L'équipement très complet

On aime moins

  • L'ouverture limitée du coffre
  • La lergeur des rétroviseurs
  • Le poids pour manœuvrer
Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo
On vous regarde
On la détaille
On l'écoute
Ecouter

Commentez avec Facebook

Fiche technique du Suzuki Burgman 650 Executive modèle 2008

Tarif (octobre 2008)9 899 €
Puissance55ch à 7000tr/min
Couple6,32mkg à 5000tr/min
Frein AVDouble disque 260mm, étriers 2 pistons, ABS
Frein ARSimple disque 250mm, étriers 2 pistons, ABS
Hauteur de selle750mm
Poids (constructeur)243kg à sec
Réservoir/Conso15L / 6,5L aux 100km
Kilométrage au départ9000km
Conditions météossoleil (15°C)

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.suzuki-moto.com, le site officiel de la marque.

Photos du Suzuki Burgman 650 Executive modèle 2008

Fond d'écran

fond d'écran du Suzuki Burgman 650 Executive modèle 2008
Fond d'écran aux dimensions 1024x768 1280x1024 800x600