Chpt de France, Dark Dog Academy : Nogaro pluvieux

Week-end bien arrosé pour ce second rendez vous du Championnat de France Superbike à Nogaro dans le Gers sur un revêtement neuf
Par Jean-Michel Lainé le .

Week-end bien arrosé pour ce second rendez-vous du Championnat de France Superbike à Nogaro dans le Gers. Malgré le revêtement flambant neuf du Circuit Paul Armagnac, les concurrents 600 Supersport n'ont pas été épargnés par la pluie incessante qui a rendu les conditions de course particulièrement difficiles. Des conditions qui ne laissent aucune place au doute ou à l'erreur, tant sur le plan tactique de pilotage que sur le choix stratégique des pneumatiques.

Dans ce contexte, les deux pilotes de la Dark Dog Academy ont particulièrement bien tiré leur épingle du jeu sur la première course du Dimanche matin, David Nivière s'offrant même la seconde marche du podium, Kevin terminant pour sa part à la 4ème place.

Hélas, la seconde manche du dimanche après-midi a anéanti tous les efforts précédents, David et Kevin allant tour à tour à la chute, contraint l'un et et l'autre à l'abandon. Au sein de la Dark Dog Academy, on ne cache pas sa déception, les deux pilotes cédant par la force des choses, 1 point chacun au Classement général provisoire.

Toutefois, les cinq courses restantes, qui devraient offrir des conditions plus favorables, laissent encore tout espoir d'atteindre l'objectif fixé pour le titre...

DES ESSAIS PROMETTEURS...

Les essais chronométrés du samedi ont au moins l'avantage de préparer les pilotes aux conditions pluvieuses de course qui les attendent le lendemain. Sur la séance matinale, David Nivière s'en tire honorablement en décrochant la 3ème position, tandis que Kevin Denis réalise le 6ème temps. Malgré le rythme plus rapide de l'aprèsmidi, favorisé par une accalmie météo, David et Kevin ne réalisent respectivement que le 4ème et 7ème temps, fixant ainsi leur position sur la grille de départ.

DAVID NIVIERE SUR LE PODIUM...

Dès 9H45 ce dimanche matin, les 600 Supersport ouvrent la course sur une piste complètement détrempée. Raison pour laquelle d'ailleurs, les concurrents partent pour 17 tours au lieu des 20 prévus initialement. Dès les premiers tours, David Nivière intègre le trio de tête pour passer, à la moitié de la course, en seconde place derrière Enjolras et devant Polesso. Une position qui ne changera plus jusqu'à la ligne d'arrivée, tandis qu'à plus de 24 secondes derrière, Kevin Denis décroche la 4ème place. «Kevin et David on fait preuve d'une grande maturité d'esprit en jaugeant leur pilotage face à des conditions particulièrement délicates, se félicite Marc Fontan, le Team Manager. Dans ce genre de situation, la difficulté majeure consiste à calculer les risques pour tenir le rythme de tête sans aller à la chute».

CHUTES EN CASCADE

Et de chute, il sera pourtant question sur la seconde course programmée à 15H10. 17 tours sont à nouveau prévus, cette fois sous des trombes d'eau, augmentant un peu plus la pression des pilotes. Dès le 2ème tour, David Nivière en fait les frais avec un aquaplaning qui le conduit à la chute et le contraint à l'abandon. Kevin Denis, accroché au peloton de tête subit quelques tours plus tard le même sort...Une seconde course de courte durée mais fort heureusement, des chutes sans gravité pour les pilotes.

DAVID NIVIERE
Je suis forcément déçu...
«C'était la première fois que je roulais avec des pneus pluie dans de telles conditions météo. Avant le départ de la course, je n'espérais pas forcément faire de miracle, visant plutôt une place dans les 5 premiers. Mais j'avais un bon feeling et contre toute attente, je me suis vraiment senti à l'aise sur la première course, ce qui m'a permis d'assurer la seconde place sans prendre de risques inconsidérés. Pour la seconde course, je suis donc parti plutôt en confiance, et dès le départ, je me suis placé en 3ème position. Et puis, d'un coup, j'ai décroché des 2 roues et je n'ai rien pu faire pour contrôler la chute. Heureusement, je m'en sors plutôt bien avec un gros hématome au coude mais sincèrement, je suis très déçu car je comptais sur cette deuxième course pour conforter ma position au général, après les bons résultats du matin. Malgré tout, ce que je retire de positif c'est que, quelque soient les conditions météo ou les types de circuit, je sais que je peux rivaliser avec les meilleurs concurrents de ce Championnat».

KEVIN DENIS
J'ai accéléré trop fort
«J'étais plutôt satisfait des résultats du matin car, même si je n'ai pas pu accrocher le trio de tête, j'ai pu maintenir ma 4ème place tout au long de la course en creusant l'écart avec mes poursuivants. Je suis donc parti sur la seconde course avec l'intention de rouler plus fort pour rester avec le groupe de tête. J'étais juste derrière David lorsqu'il est tombé et sa chute m'a un peu gêné et m'a fait perdre de la distance sur les meneurs. Sur les tours suivants, j'ai donc mis plus de gaz pour les rattraper et remonter en tête. Nous étions 4 à batailler pour la seconde place. Malheureusement, j'ai ré-accéléré un peu trop fort en sortie de virage, j'ai perdu l'arrière et je n'ai pas pu éviter la chute. Je me suis juste un peu abîmé le genou et un doigt mais rien de grave. Je garde le moral et j'espère bien remonter au classement sur les prochaines courses pour réduire l'écart de points avec les pilotes de tête»

nogaro david niviere 2
nogaro kevin denis
nogaro kevin denis 2
partenaires

Dans le dossier Dark Dog Academy 2009

Cet article fait partie des 10 articles du dossier Dark Dog Academy 2009.

Commenter « Chpt de France, Dark Dog Academy : Nogaro pluvieux »

rester connecté

m'inscrire perdu ?