Peterhansel gagne le Dakar avec Peugeot et Yamaha

Notre essai du nouveau SSV sportif Yamaha, le YXR1000R, était aussi l'occasion de rouler avec Stéphane Peterhansel dans les dunes de Glamis en Californie. Il nous parle du SSV Yamaha pour son entrainement et de ses objectifs (atteints) avec Peugeot
Par Jean-Michel Lainé le .

Que retrouves-tu de l'auto et la moto dans ce SSV Yamaha YXR1000R ?

Stéphane Peterhansel «Pour la moto, l'impression du champ de vision dans les dunes par rapport à une voiture classique où t'es vraiment enfermé, t'as des grands montants de pare-brise, t'as un capot devant, là je me suis revu traverser les dunes avec un champ de vision vachement ouvert. Grâce au capot qui est plongeant, l'air qui te rentre dans les lunettes, t'as le casque de moto donc ça c'est un peu un feeling de motard. Après ce qui me rappelle la moto en dehors de ça pas grand chose à part qu'on joue dans le même terrain de jeu, c'est plus proche d'une voiture, t'as un volant, t'as des pédales accélérateur frein et embrayage comme un pédalier de voiture, t'as une boite séquentielle qui ressemble à une boite séquentielle de voiture de course qui se manie par la main, c'est proche d'une petite voiture, c'est la Smart du désert, la Smart du buggy, c'est un peu un modèle réduit mais en feeling c'est très proche de ce qu'on connait en voiture.»

st phane peterhansel nous emmene dans le yamaha yxr1000r dans les dunes de glamis en californie
Stéphane Peterhansel nous emmène dans le Yamaha YXR1000R dans les dunes de Glamis en Californie

T'envisages de t'entrainer avec ce SSV Yamaha ?

Stéphane Peterhansel «Ca fait des années que je me dis qu'il faut que je trouve un véhicule proche d'une voiture de course qui me permet de glisser, de s'entrainer à la technique de pilotage, j'ai un Rhino à la maison mais c'est loin d'être un produit sportif qui pouvait donner les bonnes sensations. On n'a pas les voitures de course chez nous contrairement à la moto où t'as une moto de compétition chez toi, tu t'entraines avec, tu peaufines ta technique, en voiture t'as beau être pilote officiel t'as pas une voiture à disposition pour t'entrainer. Quand on met les fesses dans une voiture de course c'est uniquement pour faire du développement, c'est jamais "tiens va t'entrainer toi à la technique". Donc c'est compliqué de s'entrainer, donc jusqu'à maintenant je faisais encore pas mal de moto, enduro, tout-terrain, rouler vite dans les chemins, qui m'entrainait la vision, l'anticipation, les reflex, mais ça m'entrainait pas la technique de pilotage, et ça engendrait un peu de risque parce que rouler vite à moto t'as toujours le risque de tomber, une clavicule, et donc ça faisait un moment que je voulais un engin et là la première utilisation pour moi ça va être de rouler en vue du Dakar et du rallye-raid en général.»

Qu'as tu relevé d'intéressant entre les modes 2 et 4 roues motrices?

Stéphane Peterhansel «Là on est dans les dunes, t'as une facilité de franchissement des dunes qui est exceptionnelle en 4 roues motrices, après t'as un meilleur équilibre pour la glisse, c'est plus sécurisant, ça glisse très légèrement tu sens l'avant qui te tracte donc tu ne fais pas de survirage exagéré, c'est une glisse légère tu sens 100% d'efficacité en accélération, partout. Quand tu passes en 2 roues motrices, c'est un peu plus joueur donc beaucoup plus de survirage, t'es obligé de relâcher les gaz autrement si tu restes soudé à fond tu vas partir dans une dérive trop importante qui va te stopper, quand tu glisses trop ça t'arrête, mais en ce qui me concerne si je dois rouler beaucoup en vue du Dakar je risque de rouler beaucoup en 2 roues motrices parce que notre Peugeot 2008 DKR est un gros buggy en deux-roues motrices, il faut apprendre à glisser ne propulsion. Après le jour on fera des petites compétitions, peut-être des Bajas on roulera toujours en 4 roues motrices pour l'efficacité maximum mais le fait d'avoir les 2 c'est vachement bien, y'a pas d'inconvénient à avoir les deux donc à toi de choisir.»

st phane peterhansel dans les dunes de glamis en californie
Stéphane Peterhansel dans les dunes de Glamis en Californie

En dehors du Dakar, t'envisages de faire des compétitions avec ça?

Stéphane Peterhansel «J'aime pas trop les compet' où ça tourne en rond sur un circuit, l'enduro tu te bas contre le chrono, le rallye-raid tu te bas contre le chrono, tout ce que j'ai fait sur circuit où tu te frictionnes avec les autres ça m'intéresse moins. Moi je verrai bien l'engin sur des Bajas, en Italie, Espagne, Portugal, Roumanie, Pologne, des courses comme ça, après pourquoi pas essayer sur d'autres trucs mais tourner en rond et me bagarrer dans le poussière, ce n'est pas ce qui me donne le plus envie.»

Tes objectifs pour le Dakar 2016 ?

Stéphane Peterhansel «Les objectifs sont revus à la hausse par rapport à l'année dernière, l'année dernière c'était une approche sur le Dakar pour Peugeot après 25 ans c'était le retour, on était en retard sur le développement, on s'avait qu'on était pas très bien, on est parti quand même, on a fait ce qu'on a pu. Là on a fait un gros step, la voiture a bien progressé, en fiabilité, en performance, on peut espérer avoir un bon résultat, on a une équipe qui est forte avec Carlos Sainz, Cyril Despres, Sébastien Loeb qui est venu nous rejoindre, on a une belle équipe, j'espère qu'on va se rapprocher du podium au moins.»

C'est chose faite puisque le samedi 16 janvier, Stéphane Peterhansel et son copilote Jean-Paul Cottret remportaient le Dakar 2016 avec la Peugeot 2008 DKR dès la participation du constructeur de Sochaux depuis son retour sur le Dakar. L'histoire ne dit pas quel rôle a finalement joué le SSV de Yamaha dans l'entrainement de Peterhansel. Dans l'équipe Peugeot, Despres / Castera terminent 7e, Loeb / Elena 9e alors que Sainz a abandonné. En moto, c'est l'australien Price qui s'offre la victoire sur sa KTM devant une autre KTM emmenée par Svitko et une Husqvarna aux mains du chilien Quintanilia, un podium qui revient intégralement au groupe autrichien propriétaire des deux marques. Vous pouvez retrouver notre essai en vidéo de l'étonnant Yamaha YXR1000R dans notre rubrique essais.

st phane peterhansel nous emmene dans les dunes de glamis
Stéphane Peterhansel nous emmène dans les dunes de Glamis

Propos recueillis en octobre 2015 par Jean-Michel Lainé à Glamis en Californie.


Commenter « Peterhansel gagne le Dakar avec Peugeot et Yamaha »

rester connecté

m'inscrire perdu ?