Nouveau scooter Peugeot Satelis 125 et 300 à Milan

Arrivée en 2006, la première génération de Peugeot Satelis présentée au salon de Milan évolue en 2012. Le dessin est légèrement revisité, de nouvelles motorisations 125 et 300 sont lancée et l'ABS est maintenant sur les deux roues, avant et arrière.
Par Jean-Michel Lainé le .

Toujours inspiré par l'automobile, les lignes changent doucement pour conserver l'esprit du Satelis. Des feux à LED apparaissent à l'avant comme à l'arrière et les deux phares sont maintenant allumés simultanément. Le tableau de bord rétroéclairé en bleu est plus grand et affiche maintenant l'autonomie ainsi que la consommation moyenne et instantanée. Le Satelis 2012, comme le Citystar 125 lancé cette année, accueille un nouveau moteur à faible friction (LFE) en 125 cm3 début 2012 puis en 300 au second semestre. Cette cylindrée remplace le 250, le 400 et le 500 ne sont pas au programme pour l'instant au moins. Le 125 (norme Euro 3) avec ses 15 chevaux se veut plus économique et plus silencieux d'après Peugeot qui annonce un niveau sonore divisé par 2. Côté performances, la marque de Sochaux précise que le Satelis 125i passera le 100m DA en 9,4s (moins 2 dixièmes) et atteindra la vitesse maximale de 115km/h (130km/h pour le 300i). Côté châssis, on retrouve le double berceau, la fourche de 37mm et des roues de 14 pouces chaussées de Michelin Pilot SC. 2012 marque l'arrivée du freinage ABS sur les deux roues, il n'était en effet que sur la roue avant jusqu'à présent. Cette troisième génération d'ABS plus progressive est couplée à un freinage intégral comme c'est le cas actuellement. Dans le coffre on peut toujours loger 2 casques intégraux, une sacoche d'ordinateur ou une raquette de tennis grâce au petit renfoncement. Une lampe fait son apparition pour éclairer l'intérieur. La chaîne antivol se fixe toujours à l'arrière du scooter. La boîte à gant peut accueillir une bouteille d'un litre et est équipée d'une prise 12V. La trappe au guidon est toujours là tout comme l'accroche-sac. Le confort du pilote promet toujours d'être bon, le passager profite maintenant de repose-pieds escamotables qui devrait arranger les petites jambes... Enfin, l'assemblage se fera à Mandeure dans le Doubs et Dannemarie en Alsace produira les moteurs.

peugeot satelis 125 avant gauche

peugeot satelis 125 arriere

peugeot satelis 125 avant

peugeot satelis 125 coffre

peugeot satelis 125 profil droit

peugeot satelis 125 tableau de bord

Dans le dossier EICMA 2011


Commenter « Nouveau scooter Peugeot Satelis 125 et 300 à Milan »

rester connecté

m'inscrire perdu ?