Kawasaki Z1000SX 2011, premier essai et sensations

En attendant notre essai complet demain, voici nos premières impressions sur la toute nouvelle Z1000SX testée aujourd'hui même en Espagne. Confortable et polyvalente, la Kawasaki ne renie pas pour autant ses origines de roadster sportif

Par Emoto

Le rendez-vous pour l'essai complet de la nouvelle Z1000SX présentée à Intermot est pour demain, en attendant, voici quelques premières informations sur cette nouveauté verte 2011 :

Design/finition : Comme on peut s'en faire une idée sur cette première vidéo de la Kawasaki Z 1000 SX, c'est une moto valorisante. Comme sur sa soeur Z1000, le look a été soigneusement travaillé par les designers. Son carénage intégral est bien intégré tandis que la ligne renvoie presque l'image d'une petite moto sportive. La finition est globalement très satisfaisante. Les plastiques sont parfaitement ajustés et les revêtements de surfaces travaillés.

Équipement : Si l'on déplore l'absence de béquille centrale et d'indicateur de rapports engagé, la Kawasaki dispose d'un équipement complet. Son pare-brise est réglable sur trois positions en hauteur grâce à un petit bouton astucieusement placé sous le compteur, très pratique à utiliser même en roulant. Le tableau de bord est complet (jauge, 2 trips, température...) et l'on trouve des feux de détresse au guidon. Les larges poignées de maintien sont bien placées, et la SX peut recevoir en options deux valises latérales de 35 litres (un casque intégral), ou un top-case de 39L.

Ergonomie : Les demi-guidons hauts offrent une position plus relevée que sur une Z1000, mais encore assez sportive. On retrouve un ensemble selle/réservoir très fin qui garantit un accès facile, y compris pour les petits gabarits. Globalement, la SX se présente donc comme un bon compromis entre sport et confort. La selle est un peu ferme à la longue. Placé en position haute, le pare-brise protège convenablement à haute vitesse, à condition de courber un peu le dos. Déception en revanche côté vibrations. Les repose-pieds sont bien isolés grâce à des silent-blocs, mais l'on perçoit encore des vibrations dans l'ensemble le réservoir et dans le guidon aux alentours de 7000tr/min.

Moteur : La transmission a été rallongée, si bien que le quatre-cylindre paraît un peu moins démonstratif, voir un peu creux à bas-régime. En revanche, la souplesse est au rendez-vous. On reprend à 1500tr/min sans problème sur le dernier rapport. Le moteur se réveille vraiment aux alentours de 5000tr/min et se montre en revanche très pêchu dans le haut du compte tour, entre 8000 et 11000 tr/min.

Partie-cycle : Malgré son large pneu arrière, la Z1000SX se montre assez agile grâce à sa légèreté. Elle paraît assez facile à placer en courbe et fait preuve d'une bonne stabilité à la réaccélération, malgré des suspensions assez souples. Nous avons emprunté aujourd'hui une portion de route très bosselée. Elle s'est montrée franchement à l'aise. Les suspensions sont parfois un peu dépassées, mais le train avant reste stable et ne frétille pas à la première grosse accélération venue. Le frein avant n'est pas ultra-mordant, mais offre un bon compromis pour la route : dosable en début de course, et mordant lorsqu'on tire franchement le levier. L'arrière manque en revanche d'un peu de puissance.

kawasaki z1000sx en action

Par Emoto

N'hésitez pas à commenter cet article « Kawasaki Z1000SX 2011, premier essai et sensations ».

Commentez cet article

Vous devez être membre de emoto.com pour participer aux discussions

rester connecté - m'inscrire - perdu