Essai video Harley-Davidson Street Bob 2013

Pour 2013, le Street Bob se fait une beauté avec quelques modifications esthétiques sujettes à débat, mais surtout avec l'arrivée des coloris Hardy Candy pour les amateurs de motos qui brillent de mille feux avec des paillettes nichées dans la peinture.

Par Emoto

Le nouveau Street Bob 2013 n'est pas une vraie nouveauté au sens où on l'entend, car ce n'est qu'en s'y attardant qu'on trouvera une à une les modifications apportées par la firme de Milwaukee. On regrette la disparition du petit feu rond à l'arrière et des échappements coupés au profit d'éléments plus standards sur les modèles américains. On apprécie par contre l'arrivée de l'ABS et d'un équipement un peu plus pratique au quotidien comme notamment l'indicateur de l'autonomie restante en complément de la jauge jolie mais peu précise. Esthétiquement, le nouveau coloris fait sensation, c'est une certitude. Les paillettes qui brillent de mille feux détournent les regards et attise la curiosité. Elle contraste parfaitement avec les chromes et les nouveaux éléments noirs. On apprécie également l'alarme et le contact sans clé très pratique à l'usage. Pour le reste, on retrouve au guidon les mêmes sensations que sur les précédentes générations avec un petit plus pour le guidon qui rend la direction plus précise. Avec son grand réservoir et sa position de conduite peu fatigante malgré l'idée qu'on s'en fait, le Street Bob est toujours une invitation à de longues balades, à la campagne ou en ville, mais toujours avec comme mot d'ordre la décontraction. Retrouvez notre essai complet de la Harley-Davidson Street Bob 2013 avec tous les détails et photos.

harley davidson street bob

Par Emoto

N'hésitez pas à commenter cet article « Essai video Harley-Davidson Street Bob 2013 ».

17 commentaires

Vous devez être membre de emoto.com pour participer aux discussions

rester connecté - m'inscrire - perdu

pat42

ppda a dit :
pat42 a dit :
Sympa le reportage sur cette jolie Harley qui était entre autres à la concentre dE moto en Auvergne

J'ai du mal à me représenter le grand confort de cette bécane ! C'est une moto que l'on remarque !!!

De bien belles images surtout à 4,18 (même si je ne suis pas fan des Américaines !)

et bien c'est bien la peine que j mi ce décarcasse a faire une video de 4,19 mn pour que tu préfère la dernière seconde
sinon sympas ce petit reportage


Cela ressemble à de la dyslexie ou bien à de la fatigue visuelle
Je corrige .... 1,48

http://www.annonaypremierfilm.org et http://www.tela.media/#&panel1-1
http://www.terredasphalte.com/emission-tv/

ppda

pat42 a dit :
Sympa le reportage sur cette jolie Harley qui était entre autres à la concentre dE moto en Auvergne

J'ai du mal à me représenter le grand confort de cette bécane ! C'est une moto que l'on remarque !!!

De bien belles images surtout à 4,18 (même si je ne suis pas fan des Américaines !)

et bien c''est bien la peine que j mi ce décarcasse a faire une video de 4,19 mn pour que tu préfère la dernière seconde
sinon sympas ce petit reportage

la moto est une passion

JMi

oui et t'improvises pas trop, c'est même plutôt 350/400kg
j'ai adoré la Road King, je préfère la Street Glide pour le look

JMi la fée - Je ne fais pas dans l'utile, je fais dans le romanesque

TOMS

JMi a dit :
la Road King reste mon plus bel excès de vitesse avec un 150 km/h à la place de 70 sur une départementale dans des grandes courbes en Bourgogne, c'était beau ... donc faut pas se fier à l'air de la bête



J'en doute pas, j'ai même vu un mec en sportster ridiculiser un autre en sportive japonaise, mais quand t'as une machine de 300Kg-350Kg entre les pates dans les routes de haute Corrèze, t'as pas de mal à penser qu'il y a des trucs plus joueurs...


https://fr.calameo.com/read/002248671c1635956d416
https://fr.calameo.com/account/book

JMi

la Road King reste mon plus bel excès de vitesse avec un 150 km/h à la place de 70 sur une départementale dans des grandes courbes en Bourgogne, c'était beau ... donc faut pas se fier à l'air de la bête

JMi la fée - Je ne fais pas dans l'utile, je fais dans le romanesque