Ducati Scrambler : est-ce une moto ou un concept ?

Ducati Scrambler : est-ce une moto ou un concept ?

Par Jean-Michel Lainé le .

La nouvelle Ducati a fait parler avant les fêtes, mais pas seulement en tant que moto, aussi par son très pesant concept marketing qui vise à formater le client pour qu'il comprenne bien sur quoi il pose les fesses. Mais c'est quoi au fait un scrambler ?

La marque italienne rivalise d'idées pour tenter de vendre des motos comme des accessoires de mode. D'ailleurs cette nouvelle Ducati s'exposait chez Colette à Paris début décembre 2014 avant même que le moindre motard ne puisse être convié à la découvrir dans sa concession préférée.

Depuis la présentation du Scrambler au salon de Cologne, Ducati l'affirme sur son site dédié au nouveau Scrambler : «Créatif, jeune et libre d'esprit, le nouveau Ducati Scrambler est plus qu'une moto, c'est un univers de joie, liberté et d'expression personnelle.», le tout accompagné d'un style post-héritage !

Il faut se rappeler qu'une première incursion du côté du Vintage ou neo retro, s'est surtout traduite par un bide pour la marque italienne. Si Triumph arrive toujours à pérenniser sa Bonneville et Moto Guzzi sa V7, Ducati n'avait pas connu le même succès avec ses Sport, Paul Smart et GT. Seule cette dernière avait été un peu maintenue au catalogue avant de reconnaitre que la gamme vintage avait été un échec commercial et de retirer tout ça des concessions.

ducati scrambler
Ducati Scrambler 2015

Cette Ducati Scrambler est-elle un scrambler ?

Si Triumph et Moto Guzzi déclinent respectivement leurs Bonneville et V7 en Scrambler tout en respectant les canons de la catégorie ET leur héritage respectif, Ducati n'a pas choisi cette voie et s'assoit sur pas mal de choses en dehors du nom, de l'assise accessible et du large guidon.

Le lien avec les accessoires de mode est là : il va falloir piocher dans le catalogue pour qu'elle ressemble à un véritable scrambler ou opter pour le Scrambler Classic qui s'en approche davantage à 9990 euros, soit 1490 euros de plus, sans être pour autant proche de son renommé aïeul car il manque une chose importante.

Dans le cas contraire, on est assez loin d'un scrambler avec le modèle Icon, le plus accessible des 4 proposés : pas de jantes à rayons, pas de petit feu typé TT, pas de selle vintage, pas de double amortisseur, pas de long échappement droit sur un seul côté, pas de pneus à crampons, pas de soufflets de fourche, etc. la liste des absences est longue.

ducati scrambler icon rouge la version de base la plus accessible
Ducati Scrambler Icon rouge, la version de base la plus accessible

Cette Ducati Scrambler s'inscrit-elle dans l'héritage ?

En dehors de son patronyme, le nouveau Scrambler ne partage pas grand chose non plus avec l'ancien. Son échappement n'est que d'un côté et en position basse (contrairement à la plupart des scramblers), mais il est court et le silencieux est relevé sur son extrémité. Le large guidon par contre est bien présent et la silhouette générale globalement respectée car la plus grosse entorse est très certainement mécanique.

En effet, le moteur du Scrambler apparu en 1962 était un monocylindre or il s'agit maintenant d'un bicylindre qui change profondément la perception globale de la machine. Certes ils sont tous les deux refroidis par air, mais le bloc hérité de la Monster 796 dénote nettement si on se remémore l'ancien. Le Twin en L de 803 cm3 a été amputé d'une bonne dizaine de chevaux et se retrouve face à une concurrence elle aussi animée par des bicylindres plus ou moins vivants en comparaison avec celui de Bologne.

Cette Ducati Scrambler est-elle un concept ?

Cette nouvelle Ducati Scrambler ne se distingue pas de la concurrence par les sensations qu'elle distille et ne rend finalement que très peu hommage au passé de la marque. C'est certainement une chouette machine pour se promener tranquillement nez au vent en ville pour aller prendre un verre ou sortir un peu du béton pour prendre l'air au guidon d'une moto qui se laisse emmener sans résistance, juste pour le plaisir de rouler. Mais c'est surtout un concept marketing pour acheter tout l'univers comme une boite de jouet.

D'ailleurs Ducati s'est engouffré dans cette idée jusqu'à l'overdose. Si tu n'as pas de barbe, pas de chemise old school, pas de fringues cools, pas de sk8 sous le bras, pas de casque Jet avec un masque ni de tatouage, tu n'es pas dans la cible. Si tu veux faire des balades sympas et plus simplement de la moto, tu risques de passer à côté du concept marketing affirme la marque. C'est mal et pour te remettre dans le droit chemin, la gamme «Apparel» qui accompagne ce Scrambler, te fournira la panoplie complète contre des euros très contemporains. Après tout, d'autres marques l'ont fait avant avec un certain succès. Soit tu rentres à 100% dans le moule marketing, soit le Scrambler n'est pas pour toi. L'avenir dira si le Scrambler est un simple effet de mode ou non, quoi qu'il en soit, on devrait pouvoir l'utiliser comme une moto même si vous n'allez pas à la plage. Le Scrambler semble avoir toutes les caractéristiques d'une moto une fois la propagande mise de côté. Bonne route !

ducati scrambler classic la plus proche du scrambler d origine
Ducati Scrambler Classic, la plus proche du scrambler d'origine

Le Scrambler arrive en concession en février 2015 dans sa version Icon. Pour les autres il faudra attendre courant 2015. Voici les tarifs :

  • Scrambler Icon rouge Ducati 8590 €, jaune 62 8690 €
  • Scrambler Urban Enduro 9990 €
  • Scrambler Full Throttle 9990 €
  • Scrambler Classic 9990 €

# mots clés

Ducati

Commenter

rester connecté

m'inscrire perdu ?