5 trucs à retenir sur la Honda AfricaTwin 1000

Il y a les gros trails de ces dernières années et il y a l'Africa Twin. Honda revient avec une légende avec la bonne idée de proposer une moto totalement différente de ce que fait la concurrence tant au niveau du moteur que de la partie cycle ou de l'équi
Par Jean-Michel Lainé le .

Voilà plus de 10 ans que la célèbre Africa Twin 750, qui s'était fait un nom dans le désert du Sahara, avait quitté le catalogue Honda. Malgré cette longue période d'absence, l'enthousiasme ne s'est pas tari loin de là. Honda plonge cette légende du deux-roues dans la modernité avec de l'électronique et deux transmissions au choix dont celle classique avec un sélecteur et un levier d'embrayage.

honda crf1000l africatwin en essai en afrique du sud
Honda CRF1000L AfricaTwin en essai en Afrique du Sud

1) un bicylindre en ligne de 1000 cm3 inédit

Si les précédentes générations de Honda Africa Twin s'appuyaient sur un bicylindre en V, ce n'est plus le cas du modèle 2016. Le bicylindre est en ligne. Autre différenciation face à la concurrence souvent affublée d'une cylindrée plus importante, sa puissance n'est que de 95 chevaux. Très linéaire, ce moteur facilite grandement le pilotage en TT à défaut d'être démonstratif sur la route. Il se montre agréable en toutes circonstances et sera certainement un fidèle équipier pour celui qui rêve d'aventure. Pas d'esbroufe mais de l'efficacité, c'est ce que distille ce nouveau moteur Honda qui s'illustre aussi par une consommation très raisonnable qu'il soit accompagné de la boite mécanique comme ici ou de la boite automatique.

nouveau bicylindre en ligne pour la honda africa twin
Nouveau bicylindre en ligne pour la Honda Africa Twin

2) Une électronique très moderne pour cette légende

La nouvelle AfricaTwin arrive avec un équipement électronique important et dédié à l'aventure, ou plus exactement à un usage route et chemin. Par exemple, l'ABS peut être déconnecté sur l'arrière pour permettre de bloquer la roue tout en le gardant à l'avant pour justement éviter de le perdre (l'avant). Ceci se fait simplement par un bouton au tableau de bord. Les boutons au guidon gauche permettent de changer d'autres paramètres en roulant. Le plus intéressant n'est pas à chercher dans les menus. Il est isolé et accessible avec le bouton d'appel de phare qui ne sert plus à ça mais à régler le niveau d'intervention de l'anti-patinage. Une pichenette pour le changer de niveau et un appui un peu plus long pour l'enlever. C'est très efficace et instantané lorsqu'on passe du bitume à la piste et inversement.

commandes au guidon et gachette pour le controle de traction
Commandes au guidon et gachette pour le controle de traction

3) Design moderne, optiques à LED et pare-brise polyvalent

La nouvelle Africa Twin reste fidèle à l'esprit de la première avec le double optique mais cela s'arrête là. Le dessin est très moderne et classique à la fois, l'ensemble de la tête de fourche est fine et fluide. Les optiques à LED, à l'avant ici et à l'arrière, sont ultra modernes. Le pare-brise est efficace quel que soit la taille du pilote mais on regrette qu'il ne se règle pas en hauteur pour pouvoir être encore mieux protégé ou au contraire prendre l'air davantage. Une petite barre transversale permet de fixer un GPS par exemple ou un autre équipement.

design moderne optiques led mais pare brise fixe
Design moderne, optiques à LED mais pare-brise fixe

4) Une roue de 21 pouces pour aborder le TT sereinement

Rares sont les trails équipés avec une roue de 21 pouces, une dimension qui n'est pas idéale sur la route mais qui apporte de nombreux avantages en tout-terrain même si on se contente de rouler sur des pistes faciles. Le guidage et le confort sont nettement supérieurs sans parler de la facilité pour passer des obstacles. Bien sûr il y a plus d'inertie pour passer d'un angle à l'autre sur la route malgré les pneus de petites largeurs. On regrette juste d'arriver rapidement au bord du pneu avant sur la route, en comparaison avec les concurrentes bien plus sportives, mais surtout que les pneus ne soient pas tubeless. Honda a préféré des pneus avec des chambres pour équiper sa nouvelle Africa Twin 1000. Le freinage avec ces étriers radiaux est pour sa part très efficace et fin à doser.

roue de 21 pouces et etrier radial
Roue de 21 pouces et etrier radial

5) Une selle réglable en hauteur de série

Le souci des trails est souvent d'avoir les jambes de la bonne longueur. Honda a équipé son Africa Twin d'ergots pour choisir entre deux hauteurs très simplement. Il suffit de repositionner la selle pour changer de hauteur, aucun outil ni autre manipulation ne sont nécessaires. La marque japonaise propose aussi en option une selle basse et une selle haute. De quoi satisfaire tous les pilotes ou presque.

selle reglable en deux hauteurs pour l africa twin
Selle reglable en deux hauteurs pour l'Africa Twin

Retrouvez tous les détails dans notre essai de la nouvelle Honda Africa Twin 2016 avec sa boite de vitesse mécanique réalisé sur les routes et les pistes de l'Afrique du Sud.

Commenter « 5 trucs à retenir sur la Honda AfricaTwin 1000 »

rester connecté

m'inscrire perdu ?