Essai de la Suzuki GSR 600 modèle 2006

Réalisé par Jean-Michel Lainé

Après une première prise en main en décembre dernier dans des conditions météorologiques apocalyptiques, nous voici repartis pour un second test sous le soleil ou presque. La route est sèche, ni une ni deux, tout le monde dehors !

Photo de la Suzuki GSR 600 modèle 2006
Photo de la Suzuki GSR 600 modèle 2006

Le buste relativement droit, les bras légèrement fléchis et les jambes peu pliées donnent au pilote une assise naturelle sur la GSR.

En dessous de 5000tr/min, le moteur est très souple et jusqu'à la barre des 8500tr/min, il montre une bonne docilité. C'est passé ce cap que tout devient ludique, l'aiguille grimpe dans les tours sans faiblir d'un iota jusqu'à la limite des 14000tr/min !
La position du pilote et les montées en régime font que la roue avant se déleste facilement en passant sur un pont ou une grosse bosse par exemple. Aucun risque toutefois, la rigidité de l'ensemble assure que tout retrouve le cap souhaité en deux temps trois mouvements.

Photo de la Suzuki GSR 600 modèle 2006
Photo de la Suzuki GSR 600 modèle 2006

La tenue de route qui s'était faite appréciée sous le déluge est également remarquable sur le sec comme on s'y attendait. La précision du train avant et la rigidité de l'ensemble offrent une efficacité et une facilité intéressante sur ce roadster décidément très sportif.
Tout s'enchaîne très vite, d'un virage à l'autre le jeu consiste à rester aux alentours des 12000tr/min en usant et abusant des changements de rapports comme sur n'importe quelle sportive de cette cylindrée en réalité. A vrai dire, en dehors de la position on se sentirait presque au guidon de la GSXR et ce n'est pas la sonorité très présente du moteur hurlant qui nous donnera l'impression du contraire !

Avec un moteur aussi vivant, il fallait des freins du même acabit, c'est-à-dire efficaces. Avec ses deux disques de 310mm et ses étriers 4 pistons, l'avant se montre tout simplement convaincant. L'arrière est assuré par un disque de 240mm avec 1 piston. Si cela est pratique sur les revêtements détrempés ou pour un ralentissement en courbe, pour un freinage d'outre-tombe, il faudra essentiellement compter sur l'avant. Ceci ne pose aucun souci vu la puissance et la facilité de dosage que possède cet élément. Associé à la précision du train avant et aux bons appuis sur le guidon, on freine fort en toute confiance.

Photo de la Suzuki GSR 600 modèle 2006
Photo de la Suzuki GSR 600 modèle 2006

La comparaison avec sa soeur plus sportive ne s'arrête pas là. La vitesse atteinte peut elle aussi être très élevée, seul le vent que l'on a en l'absence de protection aura raison des plus téméraires. En effet, comme tout bon roadster qui se respecte aucune protection contre les éléments n'est offerte et ce n'est pas le bloc compteur placé bas qui fera office de petit déflecteur.

Toutefois, la GSR permet aussi une utilisation quotidienne facile par le confort mis à disposition de l'équipage. Tout d'abord pour le pilote avec le guidon idéalement cintré qui facilite toutes les manoeuvres même les plus délicates pour stationner par exemple. On apprécie cette position de conduite qui permet une aisance incroyable dans le maniement de la bête dès que la route tournicote et ce, quel que soit le rythme adopté.

Photo de la Suzuki GSR 600 modèle 2006
Photo de la Suzuki GSR 600 modèle 2006

La selle assez ferme et peu épaisse reste confortable au fil des kilomètres. Sa forme oblige à rester collé au réservoir. C'est une position normale de conduite mais il est parfois sympa de pouvoir s'asseoir un peu autrement sur les longues étapes. En revanche, on a un maintien de la machine de premier ordre : bien placé contre le réservoir, celui-ci est fermement maintenu par les jambes du pilote et les appuis sur les repose-pieds font le reste. Cette machine se conduirait presque sans les mains.

Le passager n'est pas en reste. La forme de la selle le place correctement, les repose-pieds ne l'obligent pas à se plier en deux et une grande poignée de maintient permet de se cramponner fermement.

Photo de la Suzuki GSR 600 modèle 2006
Photo de la Suzuki GSR 600 modèle 2006

Coté pratique on retiendra un emplacement pour un U sous la selle. Attention toutefois, celui-ci est inscrit dans le plastique, donc au moment de l'achat de l'antivol, il faudra en prendre un qui y rentre. Pour fixer les bagages sur la selle du passager, une solution originale est proposée avec des amarres souples dissimulées sous la selle qui permettront de fixer vos effets personnels.

Cerise sur le gâteau : le tableau de bord. Rares sont les machines de ce segment à proposer un tableau de bord aussi complet et surtout avec autant de choses affichées en même temps. Jauge, pendule (ou compteurs kilométriques), compte-tours, témoins, température d'huile et même numéro du rapport engagé, si avec ça vous vous arrêtez au feu en quatrième, il faudra trouver une bonne excuse ! Par contre si l'envie de mettre vos pneus sur un circuit vous prend, cela risque d'arriver avec la GSR il faut bien le reconnaître, vous aurez déjà cet indicateur de rapport à votre disposition en plus de ses prédispositions sportives dont nous avons déjà parlé.

Photo de la Suzuki GSR 600 modèle 2006
Photo de la Suzuki GSR 600 modèle 2006

Que conclure de cette machine direz-vous ? Un mot : Gaz ! La GSR apporte un souffle nouveau dans ce segment où finalement peu de machines sont présentes. Dans la marque cela comble même à notre avis, un trou qu'il y avait entre la Bandit 600/650 et la GSXR 600 pour celui qui souhaitait rester dans les roadsters de petites cylindrées avec une bonne dose de peps sans pour autant céder aux sirènes des sportives.


En proposant ce roadster sportif dont il n'est pas facile de se lasser de l'entendre hurler au fond des enchaînements rapides, il y a fort à parier que bon nombre d'amateurs de sensation se laisseront tenter d'autant que cette machine est aussi capable de s'affranchir d'un usage quotidien : du tout bon en somme.

Photo de la Suzuki GSR 600 modèle 2006
Photo de la Suzuki GSR 600 modèle 2006

Des dizaines de photos sont à voir sur notre premier essai. La Suzuki GSR 600 est disponible en version 98cv en version libre, le moteur n'étant pas bridé, ou 34cv pour les jeunes permis.Quatre coloris sont proposés au même tarif : noir mat (Mettalic Mat Black), gris (Metallic Oort Gray), bleu (Candy Indy Blue) et rouge (Marble Erakis Red).
Prix conseillé : 7199 euros (mars 2006)

Commentez avec Facebook

Ces données techniques et tarifs peuvent changer sans préavis. Si ce modèle est toujours au catalogue, vous trouverez des informations complémentaires, le dernier tarif ainsi que les promotions en cours sur www.suzuki-moto.com, le site officiel de la marque.

Photos de la Suzuki GSR 600 modèle 2006