fil d'actualité - actualité moto  |  essais moto - essais maxi scooter - essais scooter 125 - essais auto  |  tests pneu, tourisme, sport, salons : nos dossiers  |  photos des essais
Mercredi 23 avril 2014 · 22:00
17e année

 

Essai Saxon Henchman

Réalisé par la rédaction le 16 octobre 2009 L'inconvénient des choppers outre le travail à réaliser et le temps nécessaire avant de pouvoir en profiter, est que le résultat n'est plus homologué pour la route même si le modèle d'origine l'était. Des petits constructeurs pallient tout ceci et proposent une gamme assez complète de machines pas tout à fait uniques, mais presque au regard du volume de production. C'est le cas de Saxon avec ce modèle Henchman, un modèle rigide parmi les plus abordables que ce soit financièrement ou culturellement pour, pourquoi pas, mettre un premier pied dans le monde du Chop'...

Saxon Henchman
Essai Saxon Henchman

Ce Saxon Henchman accueille dans son cadre rigide (donc sans suspension) un moteur S&S de 1600cm3 avec une boîte à 6 rapports. Peu avare en sensations, c'est toutefois sur le style que l'attention se porte à l'approche de ce Henchman. Rouge mat, noir et chromes habillent cette machine à la finition soignée. On remarque sur ce Saxon le phare chromé en ogive, le feu arrière chromé Sparto, le réservoir Sportster, les soufflets de fourche, le guidon Raiser avec les poignées RBS qui intègrent les clignotants, la selle à ressorts avec l'assise en cuir signée West Coast Chopper, le superbe lettrage «Hench Man» sur le garde-boue arrière, les magnifiques jantes à rayons (80 à l'avant et à l'arrière) ou encore l'échappement Supertrap deux en un. Pour le style, il est possible d'opter pour une fourche Springer qui insistera davantage sur le style «Old School» mais la machine essayée n'en est pas équipée. Pour l'instrumentation, un petit cadran au centre du guidon affiche la vitesse, un compte-tours à LED, les totalisateurs kilométriques ainsi que quelques témoins. Malgré la taille réduite, le nécessaire s'y trouve.

En selle, l'assise est basse, les mains dans le prolongement des coudes donc pas trop hautes, et les pieds sur les commandes avancées avec les genoux légèrement pliés. La machine est étroite, on reste dans un volume de Sportster pour ceux qui connaissent, le guidon est toutefois plus haut et la fourche plus longue. Ce chopper rigide se montre donc abordable pour l'amateur de customs qui souhaite faire ses armes sur une machine au style plus radical et bien plus singulier, ou celui qui cherche un chopper pas démesuré. Le plus important sur ce type de machine est de prendre le temps d'incliner le guidon correctement en fonction de sa morphologie et de choisir une selle à sa taille. En effet, on peut glisser sur le cuir de la selle selon la matière du pantalon porté et l'arrière de celle-ci n'est alors pas des plus agréables sans compter que ses ressorts sont les seuls éléments qui isolent le pilote des déformations de la route puisque le cadre est rigide. Ajoutons à ceci que les poignées en métal sont du plus bel effet mais glissent dans les gants en cuir si on manque de poigne...

Une pression sur le bouton du démarreur et le moteur S&S de 1600cm3 haut compression, alimenté par des carburateurs S&S (à la place des Mikuni) se met en route. Les vibrations bien présentes et la sonorité de l'échappement Supertrap résonnent au ralenti pour plonger le pilote dans l'ambiance. L'embrayage et la boîte de vitesses fermes demandent de l'application pour passer les rapports, mais la magie du S&S s'exprime dès qu'on tourne la poignée en grand ! Très coupleux, le V-Twin se laisse dompter sans trop de souci en bas et n'en finit pas de délivrer sa puissance par la suite avec une réponse toujours très vive. Même à l'approche de la zone rouge, il en reste toujours assez pour tirer copieusement sur les bras, le tout accompagné d'une sonorité incroyable. On regrette d'ailleurs le tirage long de la poignée, s'il facilite les manoeuvres à vitesse réduite, on gagnerait en sensation une fois en route.

Car une fois en route, ce Saxon Henchman au cadre rigide se comporte étonnamment bien, certains «suspendus» ne font pas mieux. La fourche est correcte dans la catégorie, tout comme le freinage avant alors que l'arrière est assez peu mordant. La machine se laisse balancer d'un angle à l'autre dans trop d'efforts et sait garder le cap sans louvoyer en ligne droite même à haute vitesse (on peut largement perdre son permis sur autoroute...). Mieux encore, elle reste imperturbable dans les grandes courbes tant que la route est plane bien sûr. C'est là la limite du «rigide» et de son dos par la même occasion. Ce Henchman délivre son lot de sensations, il a de la réserve et sait parfaitement en faire profiter son pilote sur des routes diverses et variées.

Essai Saxon Henchman : le bilan

Le Saxon Henchman propose un style de chopper Old School avec tout un tas de détails comme son réservoir Sportster, sa peinture rouge mat, son feu arrière, ses jantes à rayons ou encore son échappement Supertrap 2 en 1. Il plonge le pilote dans une ambiance très «classic».

Dynamiquement, la tenue de cap de ce «rigide» et les sensations délivrées par le moteur S&S de 1600cm3 font de chaque kilomètre un instant unique. La sonorité et la démonstration de force du V-Twin agrémentent chaque accélération pour ajouter à la photo une vraie dose de plaisir. Le petit plus de ce chopper, est que ses dimensions raisonnables permettent de rentrer dans cet univers sans être trop déconcerté tout en profitant du style et des sensations uniques.
On aime bien
Dimensions raisonnables
Moteur démonstratif
Tenue de route étonnante

On aime moins
Embrayage très ferme
Manque de frein arrière

Quotidien
Voyage
Loisir
Sport
Duo

On vous regarde
On la détaille
On l'écoute

Fiche technique Saxon Henchman

Tarif (octobre 2009)22990€ (fourche Springer = +1000€)
TransmissionChaîne
Frein avant/arrièreBrembo
Réservoir/Consonc / 8,5L aux 100km
Conditions météossoleil (25°C)

son

bilan

fiche tech


Fond d'écranfond d'écran Saxon Henchman
1024 x 768
1280 x 1024
800 x 600