youtube facebook google+ twitter rss
actualités | essais moto - essais scooter | vidéos - photos - sons | pneus, tourisme, salons - guide d'achat
rester connecté - m'inscrire - perdu ?

Répression routière : PR, FFM et FFMC réagissent

Publié par la rédaction le 13 mai 2011
Les annonces faites par le gouvernement sans concertation avec les associations (qui se sentent) concernées a fait réagir. Voici les réactions des 3 principales qui s'intéressent au monde du deux-roues : la Prévention Routière, la FFM et la FFMC.

Pour l'association Prévention Routière, les mesures annoncées le 11 mai 2011 sont conforment à ce que l'association demandait depuis plusieurs semaines et une réponse de fermeté aux conducteurs qui ont relâché leur comportement. Ainsi, il sera désormais difficile d'échapper aux contrôles et aux sanctions avec l'interdiction des avertisseurs de radars, la suppression des panneaux indicateurs de radars fixes, la possibilité pour les infirmiers de dépister les taux d'alcool et la présence de stupéfiants et enfin l'agrandissement de la taille des plaques d'immatriculation des deux-roues motorisés. L'association regrette en revanche que les pouvoirs publics n'interdisent le téléphone en conduisant, même avec un kit mains-libres. De plus un certain nombre de mesures annoncées devraient aider les conducteurs à respecter la réglementation. C'est le cas des limiteurs de vitesse, dont la généralisation est depuis plusieurs années demandée par l'association. La Prévention Routière espère que ces mesures permettront de rectifier le message irresponsable et démobilisateur de l'assouplissement du permis à points.

De son côté pour la FFMC, ce sont des mesures rétrogrades et inadaptées qui ignorent la réalité de terrain et l'ensemble des concertations des dernières années. Sans surprise, bien des mesures concernent la vitesse alors qu'on sait que la plupart des accidents ont lieu à basse vitesse, et que l'hypovigilance reste une cause majeure. Les amendes pour téléphone au volant et utilisation d'appareils détournant l'attention seront augmentées... pas mal mais toujours pas un mot sur le fait qu'avoir le téléphone en main-libre est tout aussi dangereux, et que les premiers à en pâtir sont les deux-roues. Pour les deux-roues, on renforce leur «visibilité» en les transformant en arbre de noël, et agrandissant leur plaque d'immatriculation, voilà les propositions faites... A quand une réelle prise en compte dans les infrastructures, des incitations sérieuses à porter un équipement de sécurité, et surtout des actions en direction de l'ensemble des usagers de la route pour un meilleur partage ? Toujours les mêmes vieilles recettes, les mêmes diabolisation et déresponsabilisation des conducteurs qui va à l'encontre des mesures de nos voisins européens qui obtiennent de meilleurs résultats.

Enfin, pour la FFM les chiffres des décédés sur la route du début de l'année ne sont pas bons, c'est une réalité ! On les compare aux chiffres 2010 qui, d'après la DSCR, avaient été particulièrement bons en raison notamment des conditions météorologiques et il apparaît que le chiffre des accidents corporels est en baisse sur avril 2011 par rapport àl2010. Il faut rappeler que nous sommes dans une tendance largement baissière sur le long terme, alors pourquoi sur-réagir sous le coup de l'émotion en raison de quelques chiffres qui sont ponctuellement mauvais et remettre une couche de mesures répressives particulièrement impopulaires sans compter que la mise en oeuvre de certaines d'entre elles laisse la FFM perplexe. Une nouvelle fois, la FFM insiste pour que la politique de sécurité routière du gouvernement s'élabore sur le long terme et non pas au jour le jour, à travers des effets d'annonces.

Hier c'était les principaux fournisseurs de solutions d'avertisseurs qui proposaient de se mobiliser le 18 mai via l'ensemble de leurs abonnées pour dénoncer ce mode de gestion 100% répressif que même la Prévention Routière n'a pas jugé bon de dénoncer malgré des propositions régulières sur la formation de sa part. Etonnant. Une chose est certaine si la FFM dénonce cet effet "cliquet" pour serrer la vis doucement mais surement, il semble d'après les premières réactions, qu'on passe un cap sur la diabolisation des automobilistes et motards, alors que piétons, cyclistes et routiers ne semblent étonnamment pas concernés par ce durcissement...

radar automatique scooter

Commentez cet article

Vous devez être membre de emoto.com pour participer aux discussions

rester connecté - m'inscrire - perdu ?

Commentez avec Facebook

Précédentes actualités

GP de France au Mans : point avant le Grand-Prix
Après trois manches dans le Championnat du Monde FIM MotoGP, Jorge Lorenzo arrive en tête au Mans pour son 150ème Grand Prix. Dani Pedrosa, vainqueur en 2010, le talonne au Championnat. Le point sur les forces en présences sur le Grand-Prix de France
4.7 millions d'utilisateurs d'avertisseurs énervés
Les 3 principales marques d'avertisseurs communautaires de radars fondent une association face au gouvernement qui stigmatise 4.7 millions d'utilisateurs. Coyote, Inforad et Wikango appellent à se mobiliser le mercredi 18 mai à 13 heures